Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Seul 1 électeur sur 7 s’est prononcé pour Macron et ses candidats !

La victoire électorale de Macron, son ampleur et le bouleversement du paysage politique qui en résulte ne peuvent être contestés.

Le pouvoir ne va pas manquer d’invoquer ses résultats électoraux pour légitimer ses contre-réformes d’une gravité sans précédent contre le monde du travail.

Ce qui ne peut pas être contesté en même temps c’est que seul 1 électeur sur 7 s’est prononcé pour REM avec une abstention historique de plus de 50% en ce 1er tour des législatives.

Cette réalité signifie une donnée politique et sociale majeure : le nouveau pouvoir ne dispose pas d’un soutien majoritaire à son programme de régression sociale !

Quelle que soit l’issue du second tour des législatives l’affrontement avec ce qui est prévu (code du travail, retraites, indemnisation du chômage ... ) est donc incontournable.
La résistance qui se construit déjà dans de multiples luttes exceptionnelles en période électorale est donc totalement légitime.
Et n’oublions pas que c’est bien dans les combats de résistance et les luttes (1936, 1945, 1968 ...) que nos conquis sociaux ont vu le jour !

L’offensive du pouvoir et des médias va donc aussi se livrer pour délégitimer les luttes au nom du verdict du suffrage universel, pourtant travesti par les institutions de la 5e République et le mode de scrutin laissant des millions et des millions d’électeurs pratiquement sans représentation parlementaire.

Les institutions de la monarchie présidentielle et le mode de scrutin concourant de manière délibérée de la part de l’oligarchie à la surreprésentation massive des classes privilégiées dans les instances électives.

Légitimité électorale pervertie contre légitimité des luttes sociales contre les régressions : le mouvement syndical de lutte et la CGT en particulier doivent mener la bataille d’idées qui permette au mouvement de se déployer le plus haut possible pour que le peuple se rassemble dans l’action et la résistance !

URL de cet article 31991
   
La raison ou le chaos
André Prone
Extrait de la préface d’André Tosel, Philosophe, Professeur émérite Avec La raison ou le chaos André Prone dresse un ultime tableau de sa vaste fresque théorique intitulée « Capitalisme et Révolution », consacrée à une critique des divers aspects du capitalisme mondialisé et à la proposition de ce qu’il nomme un écomunisme combinant l’apport du mouvement communiste d’inspiration marxienne et l’écologisme. Nourri d’une culture fondée sur une connaissance effective des sciences de la nature, attentif à la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le prix à payer pour être présenté par les média comme un candidat "responsable et sérieux" est généralement d’être en accord avec la distribution actuelle de la richesse et du pouvoir.

Michael Lerner


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.