RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Si la France était une démocratie ...

Si la France était une démocratie tous les responsables et tous les commentateurs connaîtraient la loi fondamentale c’est à dire la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, pas par cœur, bien sûr, car on ne peut pas vivre quotidiennement selon les Grands Principes.

Un article porte sur le "droit à l’insurrection". Il dit à peu près cela :
- Lorsque le gouvernement viole les droits du peuple
- ou d’une portion du peuple
- le Droit à l’Insurrection est
- pour le peuple
- et pour chaque portion du peuple
- le plus sacré des Droits
- et le plus indispensable des DEVOIRS

Doit on considérer ce texte là comme une pétition de principe facultative ? Si OUI : La France est une république mais pas une démocratie !

Etude de cas concret : Enquêtes préliminaires farfelues, perquisitions outrancières et campagne médiatique hystérique contre la France insoumise.

Si on se réfère à la loi fondamentale qui prévoit ces épisodes de dérive tyrannique des potentats :
- Les responsables de la FI étaient OBLIGES de s’insurger immédiatement contre ces abus de pouvoir évidents
- Le Juge d’instruction devrait être limogé pour les avoir commis
- Les policiers devraient être sanctionnés pour avoir accepté d’obéir à ces ordres répugnants
- Les journalistes sycophantes-délateurs-diffamateurs devraient être insultés par des confrères moins abjects et aussi nombreux qu’eux.

Ce triste épisode de la vie politique franchouillarde est une aubaine, une occasion spectaculaire mondialement médiatisée, pour rappeler ces grands principes qu’assassinent la lâcheté des opportunismes, la vulgarité du spectacle, la niaiserie des quotidiennetés, la paresse des simplets et la mesquinerie abjecte des obéissants.

URL de cet article 33964
  

Même Thème
Les caisses noires du patronat
Gérard FILOCHE
A quoi servent les 600 millions d’euros des caisses noires du patronat, et où vont les 2 millions d’euros distribués chaque année en liquide par l’UIMM et le Medef ? Gérard Filoche dénonce ce scandale du siècle au coeur du patronat français. Il soulève toutes les questions posées par ce trafic d’argent liquide qui circule depuis si longtemps au Medef et montre comment le patronat se servait de cette caisse anti-grève pour briser la fameuse concurrence libre et non faussée. Denis Gautier-Sauvagnac, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il n’y a pas de moyen plus violent de coercition des employeurs et des gouvernements contre les salariés que le chômage. Aucune répression physique, aucune troupe qui matraque, qui lance des grenades lacrymogènes ou ce que vous voulez. Rien n’est aussi puissant comme moyen contre la volonté tout simplement d’affirmer une dignité, d’affirmer la possibilité d’être considéré comme un être humain. C’est ça la réalité des choses.

Henri Krazucki
ancien secrétaire général de la CGT
Extrait sonore du documentaire de Gilles Balbastre "Le chômage a une histoire",

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.