RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Suppression du lundi de pentecôte : ils ne sont pas d’accord !

Supprimer le lundi de Pentecôte ? Ils sont CONTRE.
Ils sont salariés et refusent de payer un impôt injuste ; impliqués dans la vie sociale, culturelle ou associative et on les prive d’un week end d’activité ; sportifs privés de compétitions ; élus de tous bords (de Mamère à Santini) qui refusent que le gouvernement de Raffarin revienne sur ce jour de congé payé. Au Grand soir info, nous n’aimons pas que l’on supprime les jours de congé payé pour faire (encore) d’autres cadeaux aux patrons. C’est pourquoi nous relayons l’appel des "amis du lundi", bien que nous soyons loin de soutenir tous leurs "projets alternatifs". Suggestion : et pourquoi ne pas se battre pour le retrait pur et simple du projet de loi ? En souhaitant que les syndicats se mobilisent fortement là dessus.

 

SUPPRESSION DU LUNDI DE PENTECôTE ?
NOUS NE SOMMES PAS D'ACCORD !

Le Gouvernement envisage de faire voter, le 7 Avril, la suppression du WE de Pentecôte, pour financer une nouvelle caisse de sécurité sociale.

Mais :

- ce nouvel impôt est injuste, puisque seuls les salariés seront amenés à  payer pour cette dépense de solidarité, soit seulement deux cinquième de la population.

- financer une caisse de sécu par la suppression de jours fériés est une idée de boy-scout, certes sympathique, mais condamnant la future caisse : demain, la suppression d'un dimanche sur trois pour financer le déficit de cette caisse ?

- c'est un préjudice grave causé à  la vie sociale, comme l'ont signalé de très nombreux acteurs de terrain, dans tous les domaines de la vie sociale, sportive, culturelle, associative et spirituelle (70% à  80% des Français sont contre, et 49% en font leur pire souvenir de 2003, selon l'organisme "Expression publique") A quoi sert d'ajouter des lits dans les hopitaux si c'est pour supprimer les occasions d'aller rendre visite à  nos anciens ?

- cette nouvelle usine à  gaz est économiquement hasardeuse : l'OFCE chiffre à  30.000 le nombre de chômeurs qu'elle va créer. Et il est clair que les autres retombées négatives n'ont pas été prises en compte, à  commencer par le préjudice qu'elle cause à  tous ceux qui organisent des évènements pendant ce WE, où qui de toutes façons travaillaient déjà  le lundi de Pentecôte.

La disparition de ce week-end de trois jours va nuire grandement aux sportifs, qui se verront obligés d'annuler toutes les manifestations prévues ce week end là , à  commencer par tous les tournois de foot des clubs amateurs.

S'il ne se passe rien, ce qui n'est encore qu'un projet de loi sera voté tel quel par l'Assemblée !

Le Collectif des Amis du Lundi s'est spécialement créé pour alerter l'opinion et l'informer de tous les effets négatifs de cette mesure. Déjà , nous sommes soutenus par de nombreux députés (plus de 50 au 22/3/2004, voir la liste), des élus locaux, des partenaires sociaux, des associations, entreprises, personnalités...

Nous avons déjà  récolté 55.000 signatures de pétition, mais nous avons besoin du soutien de tous ! Retrouvez-nous sur le site www.lesamisdulundi.com, qui présente des alternatives constructives à  ce plan.

  • signez la pétition électronique. Un clic suffit !
  • faites connaître ce site à  vos amis, et demandez leur de signer aussi
  • faites signer la pétition papier, par tout votre entourage amical, familial, professionnel
  • écrivez aux élus ! Cela ne prend que quelques minutes, le site propose des modèles de lettre adaptés
  • prenez part personnellement à  l'action du CAL, si cela vous est possible : notre responsable réseau national, vous donnera toutes consignes utiles.

Merci pour ce que vous pourrez faire. L'union fait la force !

Bien cordialement à  vous,

Jean Dionnot,
ONM, Médaillé d'or de la Jeunesse et des Sports,
Président du CAL


URL de cet article 1428
  

Même Thème
Michel Boujut : Le jour où Gary Cooper est mort.
Bernard GENSANE
Le jour de la mort de Gary Cooper, Michel Boujut est entré en insoumission comme il est entré dans les films, en devenant un cinéphile authentique, juste avant que naisse sa vocation de critique de cinéma. Chez qui d’autre que lui ces deux états ont-ils pu à ce point s’interpénétrer, se modeler de concert ? Cinéma et dissidence furent, dès lors, à jamais inséparables pour lui. Il s’abreuva d’images « libératrices », alors qu’on sait bien qu’aujourd’hui les images auraient plutôt tendance à nous « cerner ». (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quelqu’un qui a avalé la propagande sur la Libye, la Syrie et le Venezuela est bête, du genre avec tête dans le cul. Quelqu’un qui a rejeté la propagande sur la Libye et la Syrie mais avale celle sur le Venezuela est encore plus bête, comme quelqu’un qui aurait sorti sa tête du cul pour ensuite la remettre volontairement.

Caitlin Johnstone

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.