RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Tchao Chris Marker … Et merci.

Ceux que le privilège de la jeunesse a privés de la traversée de ces années là ne peuvent savoir et comprendre l’importance d’une oeuvre sur une génération toute entière…

Un temps ou être un intellectuel ou cinéaste engagé ne signifiait pas porter une blanche chemise et enfumer les medias et l’opinion de certitudes issues d’une idéologie dominante et sans risque, mais signifiait dire l’exact contraire du discours des forces de l’oppression pour annoncer leur défaite prochaine. Un temps où ceux que poursuivait souvent aux USA le Maccarthisme oeuvraient pour extirper du cerveau des spectateurs le formatage inscrit par l’Empire et des siècles de domination du monde, pour montrer le visage humain semblable au notre de ceux qui étaient "l’axe du mal " de ce temps là …

Le camp progressiste était solidaire des luttes d’émancipation du tiers monde qui ne connaissait alors d’autre voie possible que la lutte armée.
Bien peu nombreux étaient les hommes politiques qui faisaient assez confiance aux "peuples’ ou "à l’histoire’ pour donner une crédibilité à leur révolte et anticiper la défaite des oppresseurs… Le discours de De Gaule en 1966 à Phnom Penh (1) représente comme celui du Che en 1965 à Alger (2) un temps de lucidité exceptionnelle…

Il n’est pas sur qu’a gauche comme à droite existent encore des voix comparables, capables d’enrayer la spirale du pire … Demain l’Iran ? Combien seront nous à nous mobiliser pour entraver les crimes qui se préparent ?

Chris Marker ?

Pour s’imprégner, un peu, de ce temps où les convulsions d’un monde préparaient l’ère que nous vivons encore… Pour ne pas oublier la dureté des luttes et la fragilité de leurs résultats que certains ne renoncent jamais à tenter effacer …. Regardons deux extraits classiques :

- Chris Marker fut de ceux qui ont rendu possible la réalisation et la diffusion planétaire du documentaire réalisé en 1967 par Joris Ivens (3) « Loin du Viet Nam » , extrait :

- Plus connu peut être est le film « Le fond de l’air est rouge » , (1977) : un large panorama depuis Che Guevara jusqu’à Rudi Dutschke, par Lénine et Mao, de Charonne à la rue de Gay-Lussac, de Cuba à Santiago… Il retrace l’émergence et la retombée des utopies révolutionnaires dans les années 60 et 70, sans complaisance pour ceux qui ont trahi les révolutions, à gauche principalement. Il disait en 1971 "La troisième Guerre mondiale est commencée depuis dix ans", à l’occasion de la présentation de son film devenu une oeuvre culte… Une leçon aussi pour les jeunes générations, sur un temps où "l’indignation’ n’était pas qu’une formule verbale mais le moteur de l’action effective…

http://www.imdb.com/title/tt0076042/

Bande annonce :

Réadapté en deux parties : Le fond de l’air est rouge : 1ère partie : Les mains fragiles (version 1997) http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/revolutions-et-coups-d-etat/vid...

- Les cinéphiles ne connaissaient peut être que « La Jetée » (1962) et sa fable fantastique ; voir :

Un temps où se disait encore « « Vote le plus rouge possible, cela aura toujours le temps de pâlir. »… Mais Chris Marker savait que voter ne suffit jamais !

Jacques Richaud

30 7 2011

(1) Discours du général de Gaulle de Phnom Penh : accueil et fête (Vidéo intégrale du discours) http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAF94060215/di... Discours du général de Gaulle de Phnom Penh : accueil et fête - 01/09/1966 - 08min53s

(2) ERNESTO CHE GUEVARA - Rêver, lutter et conquérir : « soyons réalistes, exigeons l’impossible ».

Discours prononcé par le Che au cours du Séminaire économique de solidarité afro-asiatique, les 22 et 27 février 1965 à Alger. http://espace-che-guevara.com/Che%20ses%20discours-Alger.html

(3) Loin du Vietnam (1967), Joris Ivens and Left Bank documentary by Thomas Waugh http://www.ejumpcut.org/currentissue/WaughVietnam/index.html

URL de cet article 17326
   

Le cauchemar de Humboldt de Franz Schultheis
Bernard GENSANE
Bien qu’un peu long, ce compte-rendu rend à peine justice à la richesse de cet ouvrage indispensable à ceux qui veulent comprendre pourquoi, par exemple, la première contre-réforme imposée par Sarkozy fut celle des universités. On pourrait commencer par cette forte affirmation de 1991 de sir Douglas Hague, universitaire britannique de haut niveau, professeur de sciences économique, spécialiste du " marché de l’éducation " et, ô surprise, ancien conseiller de Madame Thatcher : "Si les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La différence entre antisionisme et antisémitisme ?
Environ 80 points de QI.

Viktor DEDAJ

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
122 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.