RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

There is no alternative : c’est Patrick Sébastien qui le dit...

Samedi 30 janvier, soirée télé sur France 2. Émission populaire et de grande écoute animée par Patrick Sébastien "Le plus grand cabaret du monde".

Deux invités parmi d’autres.

Le premier, un habitué du plateau, prestidigitateur, spécialiste des tours de cartes. Il met les invités de l’animateur réunis autour de la même table à contribution : en leur demandant d’exprimer – librement – leur choix. Quel tas de cartes, quel rangement de cartes, etc.

Le second, illusionniste, dans le même registre : quelle couleur de carte, quel numéro de carte, etc.

Tous les possibles sont autorisés, tous les possibles que vous, invités de Patrick Sébastien, ou vous public présent sur le plateau, formulez librement puisque vous y êtes conviés sans contrainte ni restriction d’aucune sorte.

Vraiment libre de choisir ?

Et non...

Le résultat du tour est là pour en apporter la preuve tout à fait contraire.
Malgré toute l’imagination que vous avez pu déployer, ce n’est pas vous qui aurez le dernier mot mais le prestidigitateur qui aura su découvrir, et anticiper, le fruit de votre divagation "libre" pour l’inscrire dans la programmation/proclamation du résultat de son tour de passe-passe.

Moralité : votre liberté, la liberté dont vous vous pensiez paré n’existe pas ; celle-ci n’est qu’une illusion, moi magicien, je viens de vous en administrer la preuve.

En dehors du cadre que je trace, there is no alternative !

URL de cet article 29890
  

ESPAGNE : un livre en plein dans le mille
Vladimir MARCIAC
Jean Ortiz a publié 90 articles sur le site Le Grand Soir. Son style impeccable, son cœur à fleur de clavier, son intelligence servant sa remarquable connaissance des dossiers qu’il traite, son humour, sa fougue, sa fidélité aux siens, c’est-à-dire aux guérilleros espagnols que le monde a laissé se faire écraser par un dictateur fasciste, le font apprécier par nos lecteurs (nos compteurs de lecture le disent). Il a en poche une carte du PCF qui rend imparfaitement compte de ce qu’est pour lui le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui croient connaître le monde à travers les médias connaissent en réalité un monde qui n’existe pas. D’où la difficulté de communiquer avec eux.

Viktor Dedaj

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.