Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Très chère télé !

Ah, très chère télé, que ne m’en fais-tu pas voir en ce moment où tu es en panne ! Qu’il est loin le bon vieux temps !

Aujourd’hui, j’ai besoin de deux télécommandes pour faire marcher cet écran plat. À ce que l’on m’a dit, l’une sert à te mettre en route, et l’autre à programmer les différentes chaînes, la multitude de chaînes que tu m’offres à regarder, alimentée comme tu l’es, soit par l’antenne qui trône encore sur mon toi, soit par la boîte magique, la free-box.

Personne ne m’a jamais fait visiter tes coulisses ; pour le vendeur, qui n’a jamais pris le temps de m’expliquer comment tu fonctionnais, ce devait être un prérequis ! Il devait être évident pour lui que je savais faire marcher… Et pourtant, ignorant tout de ce qui se cache derrière, et, surtout, du comment on y accède, je ne fais qu’imaginer tes possibilités : enregistrer mes émissions préférées (pour les regarder quand ?), revoir celles que j’ai ratées…

Je reviens à la free-box, cette satanée machine à l’œil bleu. Il suffit qu’elle se dérègle pour faire naître tout mon désespoir devant mon impuissance à comprendre et à intervenir. Le pire, le plus grave, ce sont encore les pannes, les blocages. Là, il faut carrément appeler quelqu’un, le monsieur de « l’opérateur », celui qui est caché dans la box. Lorsque cela m’est arrivé, je suis tombé sur un technicien que je ne connais pas, et ne verrai sans doute jamais, basé je ne sais où… Je ne sais rien de lui, mais lui sais tout de moi : il a toutes mes données personnelles enregistrées sur son écran. Il énumère pour vérifier avec moi… Incroyable, non ? Mais ce n’est pas tout ! Il est capable, à distance, de prendre les commandes (le pouvoir ?) pour opérer, et intervenir, comme par télépathie, dans ce foutu complexe écran-free-box.

Ah ! Il est bien fini le temps de la télévision de papa* où, lorsqu’il y avait une panne, le technicien, contacté, venait, en chair et en os, voir de quoi il en retournait et, devant moi, procédait aux réparations ou réglages nécessaires pour ramener au bon fonctionnement l’appareil récalcitrant…

Vivement que j’entre en E.H.P.A.D., là au moins, les télévisions ne tombent jamais en panne !

Jean-Marc GARDES

*Au tout début des années 60, mon père, alors jeune agent E.D.F., commanda son premier poste de télévision, une énorme machine dans une caisse en bois superbe, en kit ! Pour le payer moins cher, et il réussit à le monter lui-même. Ce qui attira dans la famille tous les parents et les cousins pour voir les premières émissions, et séries, qui commençaient alors à être diffusées. En Noir et Blanc, bien sûr...

URL de cet article 34156
   
Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération. »

phrase prononcée par De Gaulle à Moscou en 1966.


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.