RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Nouvelles contrastées du monde.

Un ex-guérillero maire de Bogota, Franco bouge encore, la France oublie un de ses fils…

L’ex guérillero Gustavo Petro est devenu dimanche maire de Bogota, la grande mégapole colombienne, ce qui fait de lui le second personnage de l’Etat.

Petro fut arrêté par les militaires en 1985 alors qu’il dirigeait le mouvement M19 et longuement torturé. Il écopa de deux ans de prison.

Fondateur du « Pôle Démocratique » il l’a quitté pour créer le « Mouvement progressiste ». Tout au long de « l’uribisme » [de Uribe, ancien chef d’Etat colombien. Note du GS] il dénonça les paramilitaires du régime, la corruption, la narco-politique, la violente répression, les milliers d’assassinats de paysans, syndicalistes, et les « disparitions »... L’Otan considérait Uribe comme un ami fidèle, acceptant des bases militaires américaines sur son territoire... BHL et les journalistes , les intellectuels « libérateurs » de la Lybie, la gauche anesthésiée, la droite bien droite, trouvaient que la Colombie c’était loin... Petro vivait sous la menace permanente, dormait avec un gilet pare-balles...

Il vient d’être porté à la mairie de Bogota par un raz-de-marée électoral : 721 000 voix... L’historique « Parti Libéral » en recueille 93 000...

Petro annonce une politique sociale, la lutte contre la corruption, la priorité aux pauvres.

L’Uruguay du président ex-guérillero Mugica a voté la fin de l’impunité des militaires tortionnaires.

En Argentine, la présidente « péroniste de gauche » Kirchner (elle pratique une politique de souveraineté nationale, de meilleure redistribution sociale...Washington la déteste...) vient de gagner haut-la-main les élections présidentielles argentines...

L’Argentine vient de condamner à la prison à perpétuité l’officier Alfredo Astiz, « l’ange de la mort », coupable de tortures, de centaines de crimes et « disparitions » (« vols de la mort » au cours desquels les corps des victimes étaient jetés dans le Rio de la Plata), de l’assassinat de deux religieuses françaises, assassinat qui n’a pas empêché de dormir ni les autorités ni les intellos et la « gauche » anti-chaviste et anti-Kadhafiste... sur le tard, lorsque le satrape ne campait plus dans les jardins officiels parisiens...

A Buenos Aires, le haut lieu de l’horreur du temps de la dictature « made in USA », l’Ecole Mécanique de la Marine, a été transformé en lieu de mémoire des crimes du régime...

Ainsi va l’Amérique latine...

Tandis qu’en Europe, dans l’ancienne puissance coloniale…

En Espagne, la droite néo-franquiste (Parti Populaire) propose d’ouvrir largement au tourisme le sanctuaire fasciste « Valle de los Caidos », entretenu aux frais des contribuables, et où Franco dort tranquille dans une basilique monumentale creusée dans la pierre par des milliers de prisonniers politiques-esclaves...

En Espagne toujours, la loi « d’amnistie » de 1977 continue de protéger l’impunité du franquisme et le juge Garzon est à nouveau sous le coup de deux procès, à court terme, pour avoir trop fourré son nez dans l’énorme affaire de corruption « Gurtel » engageant élus et appareil du Parti Populaire et dans les fosses du franquisme...

Et dans la « Patrie des droits de l’Homme »...

En France, en octobre 1961, les Algériens sont tombés dans la Seine tous seuls, et il vaut toujours mieux être grand flic, mandarin, politicien, patron ou banquier voyou, ami du président... que s’appeler Mouloud.

En France toujours, le gouvernement oublie un citoyen français embastillé dans les geôles du régime Israélien, coupable de délit de solidarité avec les Palestiniens.

Ainsi va le « monde libre ! »

Mon Dieu, libérez-moi de ces libérateurs !

Jean Ortiz

URL de cet article 15011
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Auteur
CHE, PLUS QUE JAMAIS (ouvrage collectif)
Jean ORTIZ
Recueil d’interventions d’une vingtaine d’auteurs latino-américains et européens réunis à Pau en avril 2007 pour un colloque portant sur l’éthique dans la pratique et la pensée d’Ernesto Che Guevara, une pensée communiste en évolution, en recherche, qui se transforme en transformant, selon les intervenants. Quatrième de couverture On serait tenté d’écrire : enfin un livre sur le Che, sur la pensée et la pratique d’Ernesto Guevara, loin du Che désincarné, vidé d’idéologie, doux rêveur, marchandisé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La gauche n’a pas la moindre putain d’idée du monde dans lequel elle vit.

José Saramago

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.