RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

29 MAI : Cinq ans après le Non au TCE, la perspective d’un front populaire à gauche.

29 MAI :

Cinq ans après le Non au TCE, la perspective d’un front populaire à gauche.

29 mai 2010, 5 ans après le rejet du Traité constitutionnel européen, l’enjeu de l’agir ensemble malgré les désaccords est crucial. Il prend le nom de "front populaire" car ces deux mots sont une référence historique pour le peuple-classe français. Il ne s’agit pas d’un remake de 1936 mais de faire converger toutes les fractions de peuple-classe subissant la crise, des plus frappés aux moins touchés. Ce sont les revendications des prolétaires privés ou public (C, B, A de base) qui doivent donner le ton pour modeler le front à l’image des "fronts uniques ouvriers".

Au-delà des mots ce sont donc bien les dynamiques de constitution du front qui importent. Le front populaire dont il s’agit rassemble les secteurs politiques, syndicaux et altermondialistes soucieux d’alternative. Les partisans de l’alternance sont exclus sauf dans certaines occasions. Il y a une fluidité du mouvement en fonction des thèmes abordés.

Cette dynamique de convergence et d’unité est nécessaire tant en France qu’en Europe. Le FSE d’Istanbul sera peut-être un cadre d’alliance pour l’Europe. Au niveau français, il semble que les dynamiques soient plus avancées.

1 - Dans la rue, le rôle des syndicats.

Dans la rue, les syndicats CGT, FSU, Solidaires, avec FO et ou la CFDT mobilisent les syndiqués et non syndiqués. Tous les secteurs du travail salarié ne partent pas en manifestation et en grève aisément. Les niveaux de conscience et de pratiques sont différents. Les contenus revendicatifs pour une alternative socialiste inscrits dans la perspective de la double besogne de la Charte d’Amiens implique pour ceux qui s’en réclament le plus souvent (pas que les jours de congrès) un rythme soutenu de manifestations et de grèves.

Le syndicalisme de la CFDT n’est pas de ce registre. On sait que cela génère des agacements et des critiques (refus de "l’unitarisme" ) à FO est chez les autres syndicats de salariés. Son apport est limité mais nécessaire car l’unité se réalise aussi grâce à sa capacité de mettre les secteurs modérés dans la rue. Les revendications véritables ne sont certes pas de son fait.

Le syndicalisme de classe s’est accommodé à fréquenter un syndicalisme d’accompagnement des réformes libérales destructrices des garanties du salariat depuis 20 ans. Il ne s’agit pas d’un mariage mais d’une "passe" sans amour, juste pour les besoins de la cause.

2 - Dans les urnes, l’élargissement du Front de gauche.

Il s’agit de combattre dans l’unité la droite UMP, et au-delà la "dictature des marchés financiers" pour un autre bouclier social et écologique. On ne saurait tergiverser. Le PS et les écologistes modérés sont désarmés face à l’UMP. Il ne reste que le rassemblement des forces politiques vraiment de gauche et des écologistes de gauche pour mener la bataille dans les urnes en lien avec celle dans la rue.

Dans les urnes il s’agit d’après Christian Piquet de "Faire d’une pierre quatre coups" avec le Front de Gauche. 1 Sanctionner les libéraux par un vote de gauche qui porte les revendications du mouvement social 2 Être une alternative de rupture anticapitaliste 3 Porter l’exigence d’une autre Europe 4 Engager un mouvement populaire pour changer radicalement de gauche.

http://partidegauchegard-30.midiblogs.com/list/vie-de-gauche-2/1214987769.pdf

3 - Les altermondialistes sont le ciment du front.

ATTAC est la cheville ouvrière des collectifs de mobilisation qui rassemblent syndicats et partis politiques. La chose est bien rôdé. Seul le POI ex PT se refuse à participer à ses collectifs. Le motif de l’indépendance syndicale, au demeurant respectable, n’est pas en cause ici. Chaque organisation participe au pot commun théorique et revendicatif mais reste évidemment maîtresse d ’avancer en sus ses spécificités programmatiques.

Cinq ans après le 29 mai dans diverses villes ATTAC monte des collectifs "retraite" en s’appuyant sur la pétition ATTAC - Fondation Copernic. Ainsi à Rennes, c’est Pierre KHALFA qui va venir le mercredi 9 juin animer un débat à partir des thèses du livre collectif d’ATTAC qui vient de sortir ces jours-ci.

C’est aussi ATTAC qui vient de monter un site alternatif - "retraite 2010 : Réussissons une réforme juste - à celui du gouvernement et qui connait déjà un franc succès.

http://www.retraites-2010.fr/

Christian DELARUE CA ATTAC

URL de cet article 10710
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Guide du Paris rebelle
Ignacio RAMONET, Ramon CHAO
Mot de l’éditeur Organisé par arrondissement - chacun d’eux précédé d’un plan -, ce guide est une invitation à la découverte de personnages célèbres ou anonymes, français ou étrangers, que l’on peut qualifier de rebelles, tant par leur art, leur engagement social ou encore leur choix de vie. Depuis la Révolution française, Paris est la scène des manifestations populaires, des insurrections et des émeutes collectives. Toutes ayant eu un écho universel : la révolution de 1830, celle de 1848, la Commune, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Partout où règne la civilisation occidentale toutes attaches humaines ont cessé à l’exception de celles qui avaient pour raison d’être l’intérêt.

Attribuée à Louis Aragon, 1925.

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.