Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

18 

Anti-racisme à gauche et signes religieux.

Du 15 mars (2004 - date importante) au 21 mars (antiracisme)

Puisque, depuis novembre 2019 (et la manifestation contestée contre l’islamophobie) la question de l’islamophobie revient ici ou là fin février 2020, et ce après plus de deux mois de silence (du fait mouvement syndical et social contre la retraite à points et de l’affaire Mila) .

Trois points seulement vont être évoqués.

Les gauches et la promotion des émancipations avec des débats.

L’antiracisme ferme et sous toutes ses formes fait manifestement partie des priorités de la gauche ou des gauches ainsi que de plusieurs syndicats, tout comme d’ailleurs l’antisexisme (cf livre « CGT féministe » même si il y a des efforts à faire) et l’anti-homophobie aussi (même si l’affaire Mila qui est lesbienne génère des doutes) et ce en plus del’émancipation sociale générale du monde du travail et plus globalement du peuple-classe (les 99% d’en-bas) contre toutes les régressions économiques, sociales et écologiques du néolibéralisme soit l’anti-classisme (pour résumer en un mot) sorte de coeur de métier des gauches (plus ou moins, n’est-ce pas ?).

Ce n’est évidemment pas le RN qui va mener ces combats, bien au contraire. Le RN n’évoque aucune émancipation ni sociale, ni des femmes, ni du racisme sous toutes ses formes. Il en rajoute sur la xénophobie d’Etat. A propos de religion, il vise l’islam et pas les autres religions. Une fraction de la droite classique est proche du RN tout en étant pro-Union européenne.

La limitation de l’usage de signes religieux ostensible dans la société.

Contrairement à une opinion diffusée à l’extrême-gauche, dans les secteurs critiquant l’universalisme des droits, on peut vouloir interdire des signes religieux ostensibles dans plusieurs situations (mais pas partout : principe de liberté avec des exceptions), et ce par extension de la loi du 15 mars 2004 (on parle d’Acte 2 de la commission Stasi de 2003 pour en débattre) sans être islamophobe (voile) ou catholicophobe (grosse croix) ou judéophobe (kippa) .

On ne saurait procéder à une généralisation abusive pour accuser de racisme à tout va en la matière. Il faut distinguer le possible rejet des signes religieux ostensibles – tous sans distinction, sans préférence – dans certaines circonstances et le racisme. C’est un amalgame de culpabilisation digne des secteurs intégristes religieux !

Le refus d’un badge syndical – de tout syndicat sans distinction – dans certaines circonstance ne s’assimile pas de la « syndicalophobie ». C’est déjà arrivé et personne n’a pleuré !

cf : Badgeophobie ou syndicalistophobie
http://amitie-entre-les-peuples.org/Badgeophobie-ou-syndicalistophobie-Christian-DELARUE

Quelle islamophobie ?

Sur le versant islamophobie (elle est très souvent invoquée), la haine essentialiste du musulman car musulman est une bêtise et un racisme condamnable mais tous ce que peut promouvoir un certain islam – il y en a plusieurs dont certains très réactionnaires – n’est pas à approuver, bien au contraire. Aucun rejet des musulmans car musulman n’est tolérable mais un signe religieux de l’islam (ou de l’islamisme) peut se voir refusé ici ou là comme tous les autres : pas de privilège pour l’islam. Egalité.

Il est donc parfaitement possible de viser un signe religieux ostensible comme exhibition religieuse mal venue dans certains lieux ou certaines circonstances sans que cela soit une nuisance ou une haine de la religion elle-même. La liberté de conscience est reconnue et la liberté de porter croix, kippa et voile est possible en France mais pas partout, tant au travail (l’emploi salarié) qu’hors du travail.

La question est abordée aussi sous un autre angle : Elle se pose aussi – s’agissant du voile – du point de vue de la justice textile et de la réciprocité textile. Si l’hypertextile est légal (sauf exceptions) alors l’hypotextile aussi (CF burkini et femmes seins nus en piscine).

CF Féminisme en diversité : difficulté de choisir un courant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Crise-du-feminisme-difficulte-de-choisir-un-courant?

CF Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
http://amitie-entre-les-peuples.org/Feminisme-hypertextile-et-feminisme-hypotextile

Monique Demare (ATTAC) & Christian Delarue Militant altermondialiste (ATTAC & CADTM) - antiraciste (MRAP)

a participé à
- Pour une politique ouverte de l’immigration (Syllepse 2009)
- Urgence antiraciste : pour une démocratie inclusive (Ed Le Croquant 2017)
(ouvrage collectif coordonné par Martine Boudet).
On y trouve : ALTERMONDIALISME et LAICITE, des recours face à l’islamisme radical et aux populismes
http://amitie-entre-les-peuples.org/Altermondialisme-et-antiracisme-vs-islamisme-radical-et-integrismes-religieux

Cette contribution est proche de : « Que faire des intégrismes religieux ? » :
http://amitie-entre-les-peuples.org/Que-faire-des-integrismes-religieux-

XX

Position récente du MRAP
Islamophobie et racisme anti-musulman - MRAP (2020)
http://amitie-entre-les-peuples.org/Islamophobie-et-racisme-anti-musul...?

xx

Anti-rassismus links und religiöse Zeichen.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Anti-racisme-a-gauche-et-signes-religieux-Christian-DELARUE

»» http://amitie-entre-les-peuples.org/Anti-racisme-a-gauche-et-signes-re...
URL de cet article 35780
   

"Pour sauver la planète, sortez du capitalisme" de Hervé Kempf
René HAMM
Le titre claque comme un slogan que l’on clamerait volontiers avec allégresse. Quel immense dommage que si peu de Vert(-e)s adhèrent à ce credo radical, préférant, à l’image de Dominique Voynet Daniel Cohn-Bendit ou Alain Lipietz, quelques commodes replâtrages ! Les déprédations gravissimes de l’environnement découlent d’un mode de production uniquement mû par « la maximisation du profit ». La crise économique actuelle, corollaire des turbulences qui ont frappé la bulle des hedge funds et des subprimes, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB.

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.