RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Christian DELARUE

La thatchérisation du monde et l’extrême-droite économique : un trajet vers la ploutocratisation du monde

Christian DELARUE

En souvenir de Bernard Maris assassiné le 7 janvier 2015.

Attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 : la parole à Bernard Maris - LDH - Section Angers - 49 http://ldh49.over-blog.org/2020/01/attentats-des-7-8-et-9-janvier-2015... La thatchérisation du monde et l’extrême-droite économique : un trajet vers la ploutocratisation du monde. http://amitie-entre-les-peuples.org/La-thatcherisation-du-monde-et-l-e... *** La thatchérisation politique et sociale se mène, sur le temps long et un espace transnational et même mondial, en suivant les dogmes économiques ultra-libéraux de l’extrême-droite économique, laquelle « ED Eco » n’est pas à assimiler - par exemple - à Ronald Reagan aux USA ou Margaret Thatcher en Grande-Bretagne qui n’en étaient que les relais politiques à la fin des années 70 et au début des années 80 (avec un décalage en France : exemple des retraites : 1). Certes ce sont eux, acteurs politiques de premier plan, qui ont mené des politiques extrêmement destructrices contre l’Etat social et dures contre les ouvriers et employés au profit du grand patronat, (...) Lire la suite »

Néolibéralisme : un bloc social, des gagnants et des forts

Christian DELARUE

Le néolibéralisme favorise le pouvoir dit "méritocratique" et surtout ploutocratique des élites financières qui s’enrichissent contre le renforcement du pouvoir ("empowerment") du peuple-classe et des faibles en tout genre.

Mais pour mener efficacement sa guerre économique, le 1% ne peut maintenir son pouvoir de classe dominante contre le peuple-classe sans vouloir former un bloc social élitaire élargi ; un bloc soutenant peu ou prou les riches, la haute finance et la thatchérisation du monde. I - Considérations générales liées à une compréhension du néolibéralisme Guerre économique et tentative de bloc d’en-haut. Un premier bloc des dominants peut être pensé en joignant dans un même groupe d’intérêts la haute finance, le grand patronat et le petit patronat ainsi que les cadres supérieurs du privé et du public. C’est déjà un enjeu que d’y réussir alors que c’est insuffisant. Il faut alors cliver le monde du travail salarié qui connait plusieurs divisions : travailleurs du rang (HetF) / cadre, public/privé, précaire/stable, etc. Un bloc social de type néolibéral – au plan formel de l’idéologie avérée plus que réel (ici et maintenant) – semble pouvoir être dessiné à partir de la division par secteurs entre « combattants de (...) Lire la suite »

Poser de nouveaux jalons de laïcité

Christian DELARUE

ETENDRE mars 2004 : L'idée d'une nouvelle loi pour poser des interdits de signes religieux ostensibles (SRO) partout ou il importe de préserver un espace de neutralité avance dans l'opinion .

Pour poser de nouveaux jalons de laïcité Ce titre emprunte à un texte de Dominique TROUVE (1) que je conseille de lire (1) . Ne faut-il pas insinuer une nouvelle « commission Stasi » (comme au second semestre 2003) ? Si la laïcité-séparation est bien à conforter puisqu'elle n'est pas respecter il n'empêche que l'idée d'une nouvelle loi pour poser des interdits de signes religieux ostensibles (SRO) partout ou il importe de préserver un espace de neutralité avance dans l'opinion. La célèbre loi du 15 mars 2004 n’est pas à abolir mais au contraire à étendre. Elle n’était qu’un jalon de la laïcité au sein d’un processus qui doit s’adapter à de nouvelles formes d’emprise de la religion. Au-delà du débat démocratique, il importe de dire que, d'une part, cela doit être pensé, justifié et posé de façon universaliste. D'ou l'idée d'une "commission de réflexion" . Et que d'autre part il apparait hors de question que l'interdit soit généralisé. Donc pas partout comme le veut l’extrême-droite ! Il importe de préserver (...) Lire la suite »

Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.

Christian DELARUE

Pour un antiracisme universaliste et politique, non campiste, sans faiblesse face aux intégrismes religieux ! Proposons au débat un antiracisme politique, non campiste, qui n’est ni de droite ni de gauche, mais qui s’oppose 1) contre l'extrême-droite raciste et 2) contre une certaine gauche couvrant l’intégrisme musulman (puisque c’est son défaut).

Pour ce faire, il faut casser deux « mises en communauté » , procédé englobant de camouflage ; car chaque communautarisme cache chacun sa peste autoritaire. Ce qui revient à sortir du campisme ! NB : Le positionnement peut être tout autre au plan socio-économique - à propos des rapports sociaux de travail, de logement, de solvabilité face aux marchés, de répartition des richesses, etc - mais ce n’est pas la question. Ici c’est hors sujet. Je n’irai pas à la prochaine manifestation qui couvre l’idéologie pro-voile et milite contre la loi de mars 2004 et de son extension proposée ! Christian DELARUE Membre du CN du MRAP mais ici en contribution à débat démocratique I - Voici quelques positions de base : 1 - Refuser le néo-campisme contemporain suppose de casser deux communautarismes, deux fausses communautés d’une part celle dominante pro-nord de type couvrant le suprématisme blanc, globalement anti-islam sans distinction (il y a des islam) et anti-musulman par essentialisme et d’autre part celle (...) Lire la suite »
20 

Plein soutien aux musulmans de la mosquée de Bayonne

Christian DELARUE

PLEIN SOUTIEN AUX MUSULMANS DE LA MOSQUÉE DE BAYONNE VICTIMES DES TIRS D’UN ANCIEN CANDIDAT DU FRONT NATIONAL DANS LE CANTON DE SAINT MARTIN DE SEIGNANX.

RESPECT Avec le MRAP, depuis des décennies, on appelle d'une part au respect des PERSONNES croyantes de toute religion y compris celles que l'on peut critiquer par ailleurs sur divers points, (points qui signent par exemple l'intégrisme religieux) et d'autre part au respect des LIEUX DE CULTE tous, de toutes les religions ! Evoquer la question du respect et la rappeler fréquemment au titre du droit de l'antiracisme - comme je l'ai fait il y a quelques jours, avant le 28 octobre - c'est se souvenir des cas d'injures et de diffamation dans les procès ou l'on oublie " l'honneur, la considération et la dignité " due à l'autre qui demeure une personne . "Double regard" dis-je souvent ! Cela ne signifie nullement vouloir interdire le blasphème, ou interdire tout débat sur les signes religieux ostensibles . Ces débats sont légitimes voir utiles - si le contenu universaliste est maintenu - dans une démocratie pluraliste par ailleurs soumises à un "retour du religieux" transnational qui peut prendre (...) Lire la suite »

L’OPA de Florian Philippot sur les gilets jaunes est hors jeu !

Christian DELARUE

OPA par dépôt de la marque « Les gilets jaunes » à l’INPI. Premier texte lu sur RT (1 )

Clownesque ou odieuse elle fait réagir ! M Florian Philippot , extrême-droite nationaliste, veut "rapatrier" et "marquer" officiellement les termes "gilets jaunes" sous son parti politique. Cette appropriation détestable se distingue d'une initiative visant à placer un ou des gilets jaunes sur sa liste électorale (quoiqu'on en pense). 1) Prenons certains éléments qu’il instrumentalise sans voir les différences de positions Certes on trouve une dimension identitaire, plutôt implicite, chez les gilets jaunes mais elle est transversale à la société française et transcourant politique (dans chaque parti) : l’immense majorité ne veut pas mélanger religion et mouvement GJ. Les signes ostensibles de religion (SOR) y sont très rares ! Il y a des exceptions. On y voit parfois des drapeaux bleu-blanc-rouge (BBR) mais ce n’est pas nécessairement contre les migrants internationaux contraints, ni une allégeance au 1% d’en-haut de France. Par contre il y a pour les migrants souci d’intégration. Ce (...) Lire la suite »

Samir Amin, « national-populaire » et peuple-classe.

Christian DELARUE

Plusieurs militants ont déjà (1) ou vont produire prochainement des textes très instruits sur Samir Amin qui vient de décéder ce 12 aout 2018 à presque 87 ans. Je vais me borner à évoquer un aspect.

Il me faut dire auparavant qu’il fut, outre ses ouvrages théoriques-critiques, un brillant marxiste ex-maoiste devenu altermondialiste (pour un autre monde possible) . Qu’il est le créateur (avec d’autres - 2) du Forum mondial des alternatives (FMA). Qu’Il a participé à plusieurs Forum Sociaux mondiaux (FSM). Samir Amin, est devenu du fait de sa puissance critique dans plusieurs domaines théoriques et pratiques, en quelque sorte l’Ernest Mandel - grande figure de la IV Internationale décédé le 20 juillet 1995 - d’une future V Internationale des peuples-classe (composition sociale) et une internationale porteuses d’alternatives allant vers le socialisme (double contenu donc) ! (3) NATIONAL - POPULAIRE Venons-en à une formule parfois employée par lui : le « national-populaire » (notamment dans une vidéo de Mémoire des luttes mais ailleurs aussi). Le national n’est ici que le CADRE - celui des Etats nation - du développement d’une double lutte qu’on peine à rapprocher : d’une part les luttes de classe (...) Lire la suite »

Penser l’oligarchie, la classe dominante et le peuple-classe.

Christian DELARUE

Il y eu d'abord des intuitions en lien avec des contextes (29 mai 2005 puis Occupy Wall Street) le tout sur fond d'une histoire militante qui articulait sans trop théoriser "ordre des peuples" et "ordre des classes"

Puis vint un premier travail un peu élaboré - qui date de l’été 2012 avec une publication dans Mouvements : "Classe dominante et oligarchie contre peuple souverain et peuple-classe" - qui opérait un lien théorique entre "ordre des peuples" et "ordre des classes" (repris de feu Georges Labica) sous le concept de "peuple-classe" (qui n'est pas de moi) . CF : http://mouvements.info/classe-dominante-et-oligarchie-contre-peuple-souverain-et-peuple-classe/ La période actuelle, néolibéralisme ou capitalisme financiarisé mondial, se caractérise par l’énorme pouvoir d’une toute petite minorité de riches très grands possédants, minorité très haut placée en surplomb du reste de la société mondiale. I - Les très grands possédants et le reste. On retrouve ces grands possédants dans tous les pays, au nord comme au sud. Il n’existe aucune formation sociale (ou « pays ») sans oligarchie, sans classe économique dominante et sans "caste" politique associée. Mais c’est dans les formations sociales capitalistes (...) Lire la suite »

Imposture : Président illégitime et besoin d’une nouvelle gauche.

Christian DELARUE

Certes le Président Macron est illégitime et doit démissionner mais cela ne suffit pas à l’alternative nécessaire. On dira qu’il y a besoin d’unir les gauche (G Filoche) mais cela aussi ne suffit pas quoique nécessaire. Il y a besoin d’une nouvelle gauche comprenant pleinement une nouvelle articulation entre le social et le politique. Eléments pour un débat (outre le texte 1).

I - L’Etat d’urgence a remplacé l’Etat de droit et l’Etat de police se profile . Dans ce contre-mouvement (réactionnaire) c’est le locataire de l’Elysée qui est à la manoeuvre . Rappelons qu’il a été élu « par défaut » pour éviter l’accès (au second tour) de la représentante française du crypto-fascisme. Ce Président fait la promotion de la "fascisation de la France » pour parler comme Georges GASTAUD et Annie LACROIX-RIZ dans un article récent (2) De quelle France s’agit-il ? Il s’agit sous couvert de « business model », d’Entreprise-France de la France d’en-haut, d’une pseudo-République austéritaire contre une large fraction du peuple-classe, une République calée sur les intérêts des riches du 1% et surtout de la finance. Il y a aussi le mépris de l’écologie au profit de l’industrie du carbone. Comme il y a fatalement dans tout le pays, au sein du peuple-classe de France, des résistances fortes à cette orientation politique de casse de l’Etat social au profit des classes dominantes (au pluriel). Pour nous la classe (...) Lire la suite »

Elites intellectuelles et autres élites à pouvoir de contrainte.

Christian DELARUE

Le 4 février dernier (2018), sur France Inter à propos du thème peuple/élite Alain Minc - qui est passé sur plusieurs hauts postes du privé après l’IGF - dit à Natacha Polony et Raphaël Glucskman : « Vous n’êtes pas assez marxiste » .

Piquant n'est-ce pas ! Il évoquait, lui, les classes sociales (qui luttent mais on sait qui gagne) et non le peuple (contre les élites). Mais, s'agissant du classisme, soit des politiques de domination classe de la bourgeoisie et de sa classe d'appui proche, la différence est secondaire. Les attaques viennent d'en-haut et ne cessent de se succéder avec certes des différences. Les classes sociales dominées peuvent vouloir, tout comme le peuple-classe 99%, passer alliance avec des élites, mais lesquelles ? Elites d’alternance ou élites d’alternative ? Alternatives ou alternative ? Quelle alternative à cette France, à cette Europe, à ce monde néolibéral où une minorité s'enrichit toujours plus ? Les inégalités s’accroissent avec le néolibéralisme et la mondialisation du capital et aucune alliance – ou bloc de classes – ne semble en capacité d’arrêter la machine à écraser les classes sociales pauvres et modestes et plus largement, mais avec des différences, l'ensemble des classes sociales subalternes (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170