Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Samir Amin, « national-populaire » et peuple-classe.

Plusieurs militants ont déjà (1) ou vont produire prochainement des textes très instruits sur Samir Amin qui vient de décéder ce 12 aout 2018 à presque 87 ans. Je vais me borner à évoquer un aspect.

Il me faut dire auparavant qu’il fut, outre ses ouvrages théoriques-critiques, un brillant marxiste ex-maoiste devenu altermondialiste (pour un autre monde possible) . Qu’il est le créateur (avec d’autres - 2) du Forum mondial des alternatives (FMA). Qu’Il a participé à plusieurs Forum Sociaux mondiaux (FSM).
Samir Amin, est devenu du fait de sa puissance critique dans plusieurs domaines théoriques et pratiques, en quelque sorte l’Ernest Mandel - grande figure de la IV Internationale décédé le 20 juillet 1995 - d’une future V Internationale des peuples-classe (composition sociale) et une internationale porteuses d’alternatives allant vers le socialisme (double contenu donc) ! (3)
- NATIONAL - POPULAIRE
Venons-en à une formule parfois employée par lui : le « national-populaire » (notamment dans une vidéo de Mémoire des luttes mais ailleurs aussi).

Le national n’est ici que le CADRE - celui des Etats nation - du développement d’une double lutte qu’on peine à rapprocher : d’une part les luttes de classe via divers syndicats et d’autre part les luttes de démocratisation des institutions qui doivent sortir de l’emprise oligarchique et bureaucratique qui sert le capital d’abord, notamment sa branche financière. Les luttes de démocratisation font peu appel à des citoyens non situés. Il semble bien que la démocratisation soit un processus d’émancipation qui vienne d’en-bas soit un empowerment .
Il n’y a pas chez Samir Amin de fétichisme culturel de la Nation même si les variations culturelles existent . Il voit surtout en la matière des moyens de division ou des éléments de régression en terme d’accès à la liberté et l’égalité de tous et toutes.
Le « national populaire » qui porte la marque évidente de sa composition sociale - paysanne (surtout au Sud) et salariale (nationaux ou résidents, public ou privé, actifs ou chômeurs et retraités) - est OUVERT à l’international via une V Internationale à construire. Une Internationale organisation et non une Internationale mouvement, ce qui est à débattre . En tout cas, nous sommes bien loin d’un esprit étroitement national. Il sait que le capital est un cosmopolitisme des riches et des grands possédants. Il répète qu’il faut adjectiver la mondialisation.

Cette formule de « national populaire » diffère encore tout à la fois du nationalisme d’extrême-droite en exclusion des migrants mais aussi d’un national droitier d’en-haut et par en haut, c’est à dire construit sur la base d’un bloc social autour du 1% (classe dominante) et des classes moyennes aisées.

Il y aurait ici à distinguer, pour les formations sociales de la périphérie, au sein des classes dominantes, la « bourgeoisie compradores » (tournée vers les marchés mondiaux) et la « bourgeoisie nationale » (ayant opérée une déconnexion). Mais son propos ne semble pas (ou plus) être de devoir choisir une alliance économico-sociale entre un peuple-classe et une éventuelle « bourgeoisie nationale ».

C’est cette conception du « national-populaire » qui m’autorise à dire que la V ème Internationale qu’il souhaitait construire était bien celle des peuples-classes allant vers le socialisme. Mais au sein des peuples-classes c’est aux classes sociales, paysannes ou ouvrières, qu’il pensait le plus. Les classes moyennes - terminologie ambiguë qu’il n’emploie pas - sont en soutien des classes sociales modestes et pauvres et pas des riches et des puissants.

- La question du socialisme et d’une souveraineté doublement progressiste
L’indépendance ne suffit pas. Toute souveraineté étatique n’est pas en soi progressiste. Il ne suffit pas de repousser l’impérialisme, il faut aussi repousser sa propre classe dominante, surtout sa fraction proprement capitaliste (au Nord) et sa fraction « compradores » au Sud. Mais en restant combatif pour l’autre fraction plus susceptible d’alliance. Toute élite n’est pas un Sankara !

La notion de « national-populaire » de Samir Amin - telle que je l’interprète ici en rapprochement de la notion de peuple-classe - à un potentiel supérieur d’émancipation - en cas de mise en oeuvre concrète évidemment - que la simple évocation d’une souveraineté en soi progressiste face à l’impérialisme ou à l’OTAN .

Christian DELARUE

1) 1) plusieurs textes en hommage
- Celui de Jean-Marie Harribey sur son blog et sur ATTAC.
https://france.attac.org/actus-et-medias/le-flux/article/samir-amin-hommage
- Celui de Bernard Dréano du CEDETIM
https://fraternafrique.wordpress.com/2018/08/15/hommage-a-samir-amin-cedetim/
- d’Hakim Ben Hammouda
http://hakimbenhammouda.typepad.com/hakim_ben_hammouda/page/37/
- « Un baobab est tombé » : Samir Amin, le théoricien du développement inégal, est mort | L’Humanité (sur Le Grand Soir aussi)
https://www.humanite.fr/un-baobab-est-tombe-samir-amin-le-theoricien-d...
2) En 1996 avec François Houtard (décédé le 7 juin 2017, à l’âge de 92 ans) et d’autres intellectuels militants.
Le forum mondial des alternatives.
https://www.pressenza.com/fr/2017/02/samir-amin-extraits-memoires-foru...
3) Pour une internationale des peuples- Samir Amin - aout 2017.
[http://samiramin1931.blogspot.com/2017/08/samir-amin-pour-une-internat...>http://samiramin1931.blogspot.com/2017/08/samir-amin-pour-une-internat...]
Lire aussi de SAMIR AMIN : Automne du capitalisme, printemps des peuples ?
http://samiramin1931.blogspot.com/2016/08/samir-amin-automne-du-capitalisme.html

»» http://amitie-entre-les-peuples.org/Samir-Amin-nous-a-quitte-nous-somm...
URL de cet article 33692
   
Communication aux lecteurs
Libérez Assange avant qu’il ne soit trop tard

Julian Assange est un citoyen australien qui a été détenu "arbitrairement" pendant plus de 6,5 ans et qui plus récemment a subi à ce jour plus de 231 jours de torture sous la forme d’un isolement continu. Privé de soleil, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé adéquats. Le 5 février 2016, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déterminé que la "détention arbitraire" de Julian Assange devait cesser et que M. Assange devait avoir droit à une indemnisation".

Lire la suite : https://www.legrandsoir.info/liberez-assange-avant-qu-il-ne-soit-trop-...


Vous avez une minute ?

Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le succès ou l’échec d’une révolution peut toujours être mesuré par l’ampleur avec lequel le statut de la femme a rapidement évolué dans un sens progressiste.

Angela Davis


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
39 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.