RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Préparer la riposte syndicale post-pandémie

Le monde d’après est déjà là, dans toute sa conflictualité. Qui va s’opposer aux tendances réactionnaires et classistes qui s’annoncent ?

Exposons sans être long (cf liens ) une suite attendue : 1) - Ce qui s’annonce 2) Qui riposte et comment et 3) Le contenu général ici succinct (développé plus tard) qui peut être mis en avant.

I - Des mesures réactionnaires à combattre

La droite, les riches et le patronat vont enclencher en France et partout en Europe un processus de récupération de ce qui a été perdu ces semaines de confinement de mars et avril 2020 (au pif ) pour leur économie, perdu pour la « santé » de leur profit quitte a abîmer plus qu’avant la santé des travailleurs et travailleuses, quitte à laisser dans le chômage la précarité celles et ceux qu’il faudrait précisément sortir de l’impasse !

Il n’y a qu’à entendre Muriel Pénicaud et son discours d’extrême-droite économique de (re)mise au travail contre le confinement préconisé par Emmanuel Macron et les scientifiques (sauf un) aujourd’hui et entendre aussi d’autres, comme elle, en faveur d’une surcharge de travaillisme demain (45 heures hebdo samedi compris mais aussi le dimanche et moins de congé – retour au XIXe siècle). Travaillisme, c’est faire travailler plus ceux et celles qui travaillent déjà ! C’est un contre-mouvement historique qui s’oppose à la RTT, réduction du temps de travail, conquise durement !

Pour le dire en quelques mots : Le travaillisme est un classisme, une politique de classe des patrons, de la droite et des riches.

II - De la nécessaire résistance collective de masse

- Que vont faire les gauches politiques ?

Ce qu’elles peuvent en fonction de leur situation. La contre-hégémonie peut-elle venir des gauches comme développé ailleurs in : La gauche, le peuple et la stratégie contre-hégémonique ?

Il y a une occasion mais les divisions sont là, toujours présentes !

- Quid des syndicats ?

Que fait ou que peut faire le syndicalisme européen pour préparer la riposte de l’après-pandémie ? Les syndicalistes ne se rencontrent pas assez au niveau européen ou ils le font sur un mode bureaucratique qui ne permet pas de lancer des initiatives de grèves et manifestations en Europe, à la hauteur de ce qui est nécessaire.

Dans le cas présent cas présent, pour la contre-hégémonie d’alternative, c’est le syndicalisme français qui est de nouveau interpelé. Mais pas celui de la direction de la CFDT, aile gauche du bloc bourgeois, dominant ! Comme pour décembre, janvier, février, (mi) mars (2020) contre la retraite à points de Macron, il nous faut une intersyndicale de classe et de masse qui mobilise ! La pratique est là, tout comme les équipes nationales, régionales, départementales.

III - Des mesures alternatives de progrès social

Deux axes seulement mais très importants :

- RTT : Contre la surcharge de travaillisme,

C’est une révolution qu’il faut enclencher vers plus de RTT de 35H à 32h ou 30H sans perte de salaire pour les travailleurs et travailleuses des 99%. Stop aux primes pour le 1%. En débattre entre syndicats et syndiqués. Slogan des années 90 : "Travailler tous et toutes mais travailler moins" sans perte de salaires pour les 99% ! Le 1% est appelé à la sobriété !

Pandémie et violence des riches, des patrons, de la droite.

- Services publics : Il en faut plus et mieux pas moins.

Plus d’économie non marchande, moins d’économie capitaliste axée sur le profit d’abord.

Sortir de la pandémie avec plus de services publics non marchands. - Contribution pour la Convergence des SP

URL de cet article 35834
  

Même Thème
Le choix de la défaite - Les élites françaises dans les années 1930
Annie LACROIX-RIZ
Comment, pour préserver leur domination sociale, les élites économiques et politiques françaises firent le choix de la défaite. Un grand livre d’histoire se définit premièrement par la découverte et l’exploitation méthodique de documents assez nombreux pour permettre des recoupements, deuxièmement, par un point de vue qui structure l’enquête sur le passé (Annie Lacroix-Riz répond à Marc Bloch qui, avant d’être fusillé en 1944, s’interrogeait sur les intrigues menées entre 1933 et 1939 qui conduisirent à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« LIBERTE. »

George W. Bush - Janvier 2005
mot prononcé 40 fois lors de son discours d’investiture qui a duré 20 minutes,
soit une moyenne d’une fois toutes les 30 secondes...

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.