Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’OPA de Florian Philippot sur les gilets jaunes est hors jeu !

OPA par dépôt de la marque « Les gilets jaunes » à l’INPI. Premier texte lu sur RT (1 )

Clownesque ou odieuse elle fait réagir !

M Florian Philippot , extrême-droite nationaliste, veut "rapatrier" et "marquer" officiellement les termes "gilets jaunes" sous son parti politique. Cette appropriation détestable se distingue d’une initiative visant à placer un ou des gilets jaunes sur sa liste électorale (quoiqu’on en pense).

1) Prenons certains éléments qu’il instrumentalise sans voir les différences de positions

Certes on trouve une dimension identitaire, plutôt implicite, chez les gilets jaunes mais elle est transversale à la société française et transcourant politique (dans chaque parti) : l’immense majorité ne veut pas mélanger religion et mouvement GJ. Les signes ostensibles de religion (SOR) y sont très rares ! Il y a des exceptions.

On y voit parfois des drapeaux bleu-blanc-rouge (BBR) mais ce n’est pas nécessairement contre les migrants internationaux contraints, ni une allégeance au 1% d’en-haut de France. Par contre il y a pour les migrants souci d’intégration. Ce positionnement n’est ni RN ni gauche radicale !

On peut y voir aussi une contestation de l’Union européenne mais une contestation d’en-bas, par en-bas, pour en-bas, ce qui se cale mal avec un souverainisme national, faisant la part belle au MEDEF.

2) Les Gilets Jaunes sont un mouvement hétérogène d’en-bas de la société civile,

Il sont aussi et surtout hors parti(s) politique(s) et hors syndicats de travailleurs

Il apparait donc faux - voire illégal - qu’un parti puisse s’approprier cette mouvance se déployant hors toute institution.

Les Gilets Jaunes sont aussi en définition ouverte : à choisir :
- les classes populaires plurielles
- les classes sociales modestes et moyennes basses (de 0 à 2 smic)
- le peuple d’en-bas
- le bloc social d’en-bas (alliance de classes sociales)

etc

- Au figuré : Les GJ sont en quelque sorte les sans-culottes d’aujourd’hui.

M Philippot représente la France d’en-haut et sa branche la plus xénophobe !

Or la revendication globale d’une justice sociale et fiscale s’oppose frontalement aux classes dominantes du 1% d’en-haut tant au plan de l’UE (pas de chance pour les Européistes libéraux ou socio-libéraux) qu’au plan national (pas de chance pour un souverainisme de droite ou de centre-gauche).

Celle du RIC ou du RIP est déjà plus "récupérable" au sens ici de dévoiement au profit de la "démocratie réellement existante" et de la "République réellement existante" . Mais cela reste possible et "normal" (sic) .

Christian DELARUE

cf premier article lu :

Les Patriotes de Florian Philippot déposent la marque « Les Gilets jaunes » en vue des européennes — RT en français

https://francais.rt.com/france/57268-patriotes-florian-philippot-depos...

URL de cet article 34313
   
Colombie, derrière le rideau de fumée. Histoire du terrorisme d’Etat
Hernando CALVO OSPINA
L’affaire Ingrid Betancourt et la question des otages ont mis la Colombie sous les feux de l’actualité… Mais, derrière le rideau de fumée médiatique, que se passe-t-il vraiment dans ce pays ? La violence politique, conséquence de l’intransigeance de l’Etat et des énormes inégalités sociales, est au coeur de cet ouvrage, Au fil de l’histoire, l’oligarchie nationale vorace, les Etats-Unis et certaines puissances européennes, avides de soumettre un peuple pour s’emparer de ses immenses richesses (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

[Jusqu’à présent] le savoir a toujours coulé vers le haut, vers les évêques et les rois, jamais vers les serfs et les esclaves.

Julian Assange


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
53 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.