RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

EROTISME POUR L’EMANCIPATION HUMAINE

EROTISME POUR L’EMANCIPATION HUMAINE

CONTRE LA VIOLENCE, LA PROSTITUTION ET LA PORNOGRAPHIE

L’émancipation humaine accepte un érotisme qui passe par un rapprochement de genre, dans l’égalité, la confiance et la réciprocité. Une telle perspective refuse radicalement le viol et le "tabassage" des femmes qui sont le vecteur du manque de confiance entre les deux sexes. Le viol, du fait de son caractère quasiment unilatéral, puisque ce sont des hommes qui violent les femmes et les frappent, est le facteur structurant et historique qui génère la peur et peut empêcher parfois une bonne intimité entre hommes et femmes. Il y a aussi le manque de partage des tâches domestiques et la situation faite aux femme de part le monde. Certaines subissent dans de nombreux pays un triple mépris : elles sont à la fois "classisées", sexisées et racisées. De plus l’homosexualité est encore très stigmatisée de par le monde, y compris dans les pays plus tolérants. Il y a évidemment la prostitution et la pornographie combattue par les féministes.

Le texte ci-dessous a le mérite de distinguer l’érotisme de la prostitution pour défendre l’érotisme . Je ne fais que le replacer dans une perspective d’émancipation humaine élargie. Des relations ouvertes, chaleureuses et de plaisirs partagés forment, dès aujourd’hui quoiqu’en pointillé, la perspective d’une société émancipée de la domination patriarcale et des violences qui lui sont associées.

Christian Delarue
à la suite de

« CARTE DU TENDRE » ET CHOIX DU PARTENAIRE

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5089

ce texte de Léo Jog
QUEL EROTISME DEFENDRE ?

*
*

Oui il faut continuer de vouloir s’admirer, s’embrasser, se caresser et tout le reste comme on peut et comme on veut et ce contre "tous les coincés" de droite ou de gauche. Cela ne signifie pas absence de responsabilité ou mépris de l’autre. Il faut être clair sur ces points : L’érotisme ne va pas sans empathie, sans gentillesse et sensibilité même s’il donne volontier dans la transgression (sur la base du consentement).

En fait il faut ici défendre le chaud contre le froid. En clair défendre l’érotisme plus coincé que jamais entre l’ordre moral (religieux ou laïc) et la pornographie ou la prostitution, entre l’injonction de la pureté et d’abstinence et celle de l’accouplement sans affect et sans parole. L’ordre moral se souffre pas l’érotisme, la pornographie non plus. La prostitution encore moins. Malgré leur opposition l’un et l’autre font jeu commun et se complètent pour séparer les êtres et les corps, pour empêcher le partage des plaisirs.

La pornographie est beaucoup plus connue que jadis car en quelques années elle s’est diffusée dans les foyers via le net. Il est très aisé d’y avoir accès. Le marché du sexe livre tous les types de corps, de toutes formes, de tous âges, de tout types de sexualité (hétéro ou homo) et avec tous les types de phantasmes . Chacun peut y reconnaitre les siens... et en découvrir d’autres.

Problème : cela n’a rien à voir avec l’érotisme, avec la chaleur affective d’une étreinte réelle. Le sexe marchandisé produit comme tous les pudibonds de l’ordre moral de l’isolement, de la séparation d’avec l’autre. L’un et l’autre refusent le contact réel. Ils militent pour la distance entre les corps et les êtres, notamment pour les jeunes.

Contre l’ordre moral religieux ou pseudo-scientifique (psychologues préconisant l’abstinence) il faut réhabiliter la pleine rencontre de l’autre. Car le contact commence par un regard, une parole, un échange avant de consentir à s’embrasser, se toucher, se donner du plaisir.

Léo Jog

URL de cet article 8930
  

PALESTINE
Noam CHOMSKY, Ilan PAPPE
La question palestinienne est représentative de ce qui ne tourne pas rond dans le monde. Le rôle des États occidentaux et l’accord tacite de diverses institutions en font un cas très particulier de la politique actuelle. Les trois dernières offensives militaires d’envergure menées par Israël contre Gaza, entre 2008 et 2014, ont fait des milliers de morts du côté palestinien et donné lieu à de nouvelles expropriations de terres en Cisjordanie. Ces guerres de conquête israélienne ont ravivé, chez les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Le Maire Daley et d’autres officiels du gouvernement pendant les émeutes des années 60 ont prouvé leur préférence pour la propriété plutôt que l’humanité en ordonnant à la police de tirer pour tuer sur les pilleurs. Ils n’ont jamais dit de tirer pour tuer sur des assassins ou des trafiquants de drogue"

Dick Gregory (1932-2017)

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.