Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Aéroports de Paris et la société de capital-investissement Ardian : l’endogamie politico-financière au sommet de l’Etat

La privatisation de Groupe ADP semble acquise. Il y a dix jours nous montrions ici-même comment la proposition des départements d’Île de France de racheter 30% du capital d’ADP cachait en réalité une opération de la société de gestion Ardian qui a trouvé là un moyen de faire une bonne affaire. Mais d’après le Canard Enchaîné, l’acteur principal de cette manœuvre n’est autre qu’Emmanuel Miquel, conseiller d’Emmanuel Macron, qui, maintenant qu’il quitte l’Elysée, retourne travailler chez… Ardian !

Nul n’est prophète en son pays... ou presque

Notre raisonnement était le bon mais la collusion est encore pire que ce nous avions envisagé. Il y a dix jours à peine nous publiions sur ce même site les raisons de penser que la solution proposée par les départements d’Île de France de racheter Aéroports de Paris cachait en réalité la pire issue possible pour cette entreprise française stratégique : se retrouver à la merci de la finance mondiale sans scrupule. Nous faisions en effet remarquer que les départements étant dans l’incapacité de faire cet achat, ils avaient décidé de s’allier avec Ardian, fonds d’investissement français de grande envergure dirigée par Dominique Senequier. Pour nous, cette proposition apparemment politique de la part des départements cachait en réalité une manœuvre financière habile permettant à Ardian de se mettre en position de réaliser une opération financière rapide comme il a su le faire plusieurs fois par le passé. Tous ces éléments sont confirmés. Mais la situation est encore plus grave, comme nous l’indiquent les révélations d’Odile Benyahia-Kouider dans les colonnes du Canard Enchaîné de ce mercredi 3 Avril.

Emmanuel Miquel, pivot d’une affaire politico-financière

Emmanuel Macron n’est pas arrivé au pouvoir tout seul. Tout le monde connait bien maintenant ceux que l’on appelle la « bande des strauss-kahniens » : Stanislas Guerini, Cédric O, Benjamin Griveaux, Ismaël Emelien et Emmanuel Miquel. Ce dernier, ancien financier chez Ardian devenu ensuite trésorier d’En Marche ! pour finir conseiller économique à l’Elysée a décidé de retourner à ses premières amours, à moins qu’il ne les ait jamais vraiment quittées. D’après le Canard Enchaîné en effet « le jeune loup de la finance a décidé de retourner dans le privé comme l’Elysée le confirme au Canard. Où ça ? Chez Ardian pardi ! La commission de déontologie est saisie... »

Le microcosme politico-financier ne se cache même plus pour faire ses affaires ! Comment Emmanuel Miquel ose-t-il faire un tel aller-retour entre Ardian et l’Elysée au moment même où Ardian tente de peser de tout son poids pour obtenir gain de cause et racheter ADP ?

Raison de plus d’écarter Ardian

Mais pour Odile Benyahia-Kouider, la candidature d’Ardian pour racheter ADP ne se contente pas d’être sérieusement entachée d’un manquement flagrant à la déontologie élémentaire, elle n’a pas non plus de sens économiquement. Ardian n’est pas connu pour ses investissements de long terme ni sa stratégie de développement industriel. Son but, comme tout fonds d’investissement, est de garantir à ses investisseurs un rendement élevé pendant quelques années pour revendre ensuite avec une plus-value importante. De plus si l’Etat vend Aéroports de Paris aux départements d’Île de France, dont on sait maintenant qu’ils ne sont rien de plus qu’un prête-nom pour Ardian, rien ne nous garantit que l’entreprise ne soit pas revendue à un groupe chinois, comme Ardian a tenté de le faire tout récemment avec sa participation dans les parkings Indigo. Ce ne serait pas la première fois qu’Ardian revend une infrastructure française importante à un groupe étranger. En 2017 la société de gestion s’est tout simplement délestée de son deuxième fonds d’infrastructures en le vendant à un fonds néerlandais. Ces infrastructures comptaient huit actifs, notamment l’A88 en France !

Petits arrangements entre amis

On peut débattre éternellement du bien-fondé de la décision de l’Etat de vendre ses parts d’ADP. Est-ce que l’argent de la vente sera réellement mieux utilisé dans ce fameux fonds pour l’innovation ? Sur ce point on est en droit d’espérer tout autant que de douter. En revanche, qu’une telle entreprise se retrouve bradée à des financiers sans scrupule devrait réellement nous inquiéter. Le Canard Enchaîné cite un industriel qui résume cette manœuvre en ces termes : « Ils sont prêts à pactiser avec des requins de la finance et à se retrouver un jour face à des Chinois. »

Quant au fait qu’Emmanuel Miquel quitte Ardian pour travailler à l’Elysée pour ensuite y retourner après qu’il a pesé de tout son poids politique dans les intérêts de la société de gestion, cela va au-delà du conflit d’intérêt, cela pourrait carrément se comparer à de la prévarication !

URL de cet article 34775
   
Les Chinois sont des hommes comme les autres
Maxime VIVAS
Zheng Ruolin (Ruolin est le prénom) publie chez Denoël un livre délicieux et malicieux : « Les Chinois sont des hommes comme les autres ». L’auteur vit en France depuis une vingtaine d’années. Son père, récemment décédé, était un intellectuel Chinois célèbre dans son pays et un traducteur d’auteurs français (dont Balzac). Il avait subi la rigueur de la terrible époque de la Révolution culturelle à l’époque de Mao. Voici ce que dit le quatrième de couverture du livre de ZhengRuolin : « La Chine se (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu’un objet n’est nôtre que lorsque nous le possédons.

Karl Marx


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.