RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
16 

Aprés les couleurs de l’Ukraine, la tour Eiffel prends celle d’Israel !


« Il faut condamner celui qui fait la guerre mais il faut encore plus condamner celui qui a rendu la guerre inévitable.
 » Quelle soit de Montesquieu ou de l’historien François-Auguste Mignet, cette phrase accède de droit au rang de maxime. Et, dans la guerre en Ukraine comme dans celle qui recommence au proche Orient, les vrais responsables sont les Etats-Unis, l’OTAN et Israël.

Je vois un parallèle complet entre le conflit Ukraine-Russie et le conflit israélo-palestinien :

Depuis 2007, l’état israélien bombarde et fait souffrir le peuple de la bande de Gaza, à l’instar du celui du Donbass par l’Ukraine depuis 2014. Quand Israël bombarde les populations civiles, détruit les hôpitaux, coupe l’eau, le gaz l’électricité ou quand l’armée Ukrainienne bombarde régulièrement des zones civiles sans aucun objectif militaires c’est silence radio. A Donetsk, une rue est nommée « l’allée des anges » ou sont exposé les photos de centaines d’enfants morts depuis 2014 sous les bombardements des nationalistes ukrainiens.

On accuse (pour le moment sans aucune preuve) l’Iran d’avoir planifié l’attaque palestinienne contre Israël, mais on trouve normal que se soit l’Otan qui forme, qui arme, qui renseigne et désigne les cibles pour l’armée ukrainienne. Personne ne parle du non-respect des décisions du Conseil de sécurité de l’ONU par Israël. Personne ne parle des conditions de vie quotidienne des palestiniens dans la bande de Gaza. Personne ne se soucis qu’ une politique active d’accaparement de terres et d’installation de colonies de peuplement continue année après année.

En France des rassemblements de soutien pour Israël rassemblant des personnalités politiques ont eu lieu mais des rassemblements en soutien de la Palestine ont été interdit (pour trouble à l’ordre public). Dans le même ordre d’idées des rassemblement ont eut lieu pour soutenir l’Ukraine mais celui qui avançait l’idée d’un rassemblement ne serais-ce que pour arrêter la guerre était qualifié de "pro-Poutine", et aujourd’hui vouloir la paix peut être assimilé à de l’antisémitisme ou de soutient au terrorisme... ou va-t-on ? 1984 ou pire encore ?

La tour Eiffel a pris les couleurs de l’Ukraine, aujourd’hui elle prends celle d’Israël !

Ce qui est hallucinant dans notre prétendu "démocratie" c’est qu’encore une fois il n’y a aucune voix discordante dans les médias mainstream, alors que justement la base de la démocratie c’est d’avoir des voix discordantes et de débattre. Covid, Ukraine, Palestine tout est maîtrisé, celui qui ose parler ... sera emprisonné, comme dit la chanson !

Israël et l’Ukraine sont des régimes fascisants que nous soutenons et, plus généralement, cela me rappelle cette phrase de Fidel Castro dans les années 1990 : «  La prochaine guerre en Europe sera entre la Russie et le fascisme, sauf que le fascisme sera appelé démocratie. » Je crois que nous nous sommes laissés complètement endormir et nombreux sont ceux qui ont du mal a se réveiller !

L’habituel double standard occidental est devenu insupportable au monde entier : on ne montre et on ne parle que des atrocités d’un seul côté.

URL de cet article 38974
  

Même Thème
Boycott d’Israel. Pourquoi ? Comment ?
Nous avons le plaisir de vous proposer cette nouvelle brochure, conçue pour répondre aux questions que l’on peut se poser sur les moyens de mettre fin à l’impunité d’Israël, est à votre disposition. Elle aborde l’ensemble des problèmes qui se posent aux militants, aux sympathisants, et à l’ensemble du public, car les enjeux de la question palestinienne vont bien au-delà de ce que les médias dominants appellent le "conflit israélo-palestinien". Dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

[Jusqu’à présent] le savoir a toujours coulé vers le haut, vers les évêques et les rois, jamais vers les serfs et les esclaves.

Julian Assange

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.