RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
12 

Comment la guerre a changé du jour au lendemain (Consortium News)

En déclarant des référendums dans quatre régions ukrainiennes et en promettant de défendre le nouveau territoire russe par tous les moyens nécessaires, Vladimir Poutine a créé une toute nouvelle guerre.

Du point de vue de la Russie, la guerre en Ukraine était jusqu’à présent une "opération militaire spéciale" destinée à défendre les républiques indépendantes autoproclamées de Louhansk et de Donetsk.

Pendant huit ans, Moscou a repoussé les supplications du Donbass de reconnaître ces républiques. Désormais, la Russie est prête à les absorber en tant que partie intégrante de la Fédération de Russie, au même titre que les régions de Kherson et de Zaporozhye.

Mercredi à Moscou, le président Vladimir Poutine a annoncé que des référendums pour décider de l’adhésion à la Russie seraient organisés dans ces quatre endroits à partir de ce vendredi et jusqu’à mercredi prochain. Après cela, la Douma russe devra décider si elle accepte les résultats et annexe officiellement ces territoires à la Russie.

Tout cela est appelé à se produire, et une fois que ce sera le cas, la donne sur le champ de bataille changera radicalement. Du point de vue de la Russie, il ne s’agira plus d’aider les milices des républiques indépendantes avec les unités régulières russes contre les attaques de l’Ukraine. Il s’agira désormais de défendre le territoire russe contre les attaques de l’Ukraine.

M. Poutine n’a pas brandi la menace d’une guerre nucléaire offensive, contrairement à ce qui a été dit à l’Ouest, mais a déclaré que la Russie défendrait son propre territoire avec des armes nucléaires si nécessaire. On ne sait pas quel niveau d’attaque ukrainienne contre ce que la Russie considère désormais comme son propre territoire serait nécessaire pour provoquer une telle réponse.

Mais l’avertissement nucléaire fera certainement réfléchir les planificateurs du Pentagone pour les troupes ukrainiennes avant de lancer des offensives majeures pour reprendre le territoire ukrainien à la Russie.

Joe Lauria

Traduction VD

»» https://consortiumnews.com/2022/09/21/how-the-war-changed-overnight/
URL de cet article 38242
  

L’Etat voyou
William BLUM
Quatrième de couverture « Si j’étais président, j’arrêterais en quelques jours les attaques terroristes contre les États-Unis. Définitivement. D’abord, je présenterais mes excuses à toutes les veuves, aux orphelins, aux personnes torturées, à celles tombées dans la misère, aux millions d’autres victimes de l’impérialisme américain. Ensuite, j’annoncerais aux quatre coins du monde que les interventions américaines dans le monde sont définitivement terminées, et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51e (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si vous vous trouvez nuls, souvenez-vous qu’il a fallu 20 ans, des milliers de milliards de dollars et 4 présidents US pour remplacer les Talibans par des Talibans

Norman Finkelstein

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.