RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Communiqué de la République Bolivarienne du Venezuela

TRADUCTION NON OFFICIELLE

Le Président Constitutionnel de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro Moros, au nom du Gouvernement et de l’héroïque Peuple vénézuélien, rejette et condamne fermement les prétendues et nouvelles sanctions unilatérales du régime de Donald Trump contre le Peuple vénézuélien et notre système financier et économique.

Ces sanctions unilatérales, qui violent la Charte des Nations Unies et les principes les plus élémentaires du droit international qui règle les relations civilisées entre Etats souverains, constituent une nouvelle agression impériale visant à intensifier l’attaque contre notre peuple, prétendant, par la voie du blocage commercial, de la persécution financière et du boycott économique, rendre notre économie chaotique et par là, briser la volonté de notre Peuple et sa volonté de liberté, de paix et d’espérance.

Par ses actions, l’administration de Donald Trump, selon les mots du rapporteur spécial des Nations Unies, Monsieur Alfred de Zayas, commet « un crime de lèse humanité dont pourrait être saisie le Cour Pénale Internationale pour violation de l’article 7 du statut de Rome ».

Le Gouvernement bolivarien dénonce une fois de plus devant la communauté internationale, l’exécution d’une nouvelle conjuration contre la Patrie de Bolívar de la part du régime suprématiste des Etats Unis, dans le but d’intensifier les menaces réitérées contre notre Peuple et de prétendre, par l’ingérence, nous soumettre à une nouvelle colonisation, en agressant ainsi les peuples libres du monde.

Le Venezuela a fait un grand bond dans l’avenir en mettant en œuvre un mécanisme économique révolutionnaire, LE PETRO, garanti par plus de 5 milliards de barils de pétrole, qui permettra au pays de rompre les amarres par rapport au dollar et d’ouvrir les portes à une réalisation ferme de la prospérité de notre système économique et productif.

Le Gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela, malgré cette nouvelle et grossière intromission, réitère devant la communauté internationale et autres secteurs de l’économie globale, sa décision ferme, absolue et souveraine de continuer à promouvoir la technologie Blockchain et de faire du Petro l’une des cryptomonnaies les plus solides et les plus fiables au monde.

Avec notre Peuple et le Petro, nous vaincrons !

Caracas, le 19 mars 2018


El Presidente Constitucional de la República Bolivariana de Venezuela, Nicolás Maduro, en nombre del gobierno y del heroico Pueblo venezolano, rechaza y condena enérgicamente las pretendidas y nuevas sanciones unilaterales del régimen de Donald Trump contra el Pueblo venezolano y nuestro sistema financiero y económico.

Estas sanciones unilaterales, violatorias de la Carta de las Naciones Unidas y los principios más elementales del derecho internacional que rige las relaciones civilizadas entre Estados soberanos, constituyen una nueva agresión imperial orientada a intensificar el ataque a nuestro Pueblo, pretendiendo por la vía del bloqueo comercial, la persecución financiera y el boicot económico, caotizar nuestra economía, y con ello quebrar la voluntad de nuestro Pueblo y su resolución de libertad, paz y esperanza.

Con su accionar, la administración de Donald Trump, a decir del relator especial de las Naciones Unidas, señor Alfred de Zayas, cometen “un crimen de lesa humanidad que puede ser presentado en la Corte Penal Internacional como una violación al artículo 7 del Estatuto de Roma”.

El Gobierno Bolivariano denuncia una vez más ante la comunidad internacional, la ejecución de una nueva conjura contra la patria de Bolívar, por parte del régimen supremacista de los Estados Unidos, cuyo propósito es recrudecer las ya reiteradas amenazas contra nuestro Pueblo y pretender con su injerencia, someternos a un nuevo coloniaje, agrediendo así a los pueblos libres del mundo.

Venezuela dio un salto tremendo al futuro, al poner en marcha un mecanismo económico revolucionario como EL PETRO, respaldado con más de 5 mil millones de barriles de petróleo, que permitirá al país romper las amarras del dólar y abrir las puertas hacia la concreción firme de la prosperidad de nuestro sistema económico y productivo.

El Gobierno de la República Bolivariana de Venezuela, pese a esta nueva y grosera intromisión, ratifica ante la comunidad internacional y demás sectores de la economía global, su firme, absoluta y soberana decisión de continuar impulsando la tecnología Blockchain y hacer del Petro una de las criptomonedas más sólidas y confiables del mundo.

¡Con nuestro Pueblo y el Petro, Venceremos !

Caracas, 19 de marzo de 2018

URL de cet article 33093
  

Même Thème
Venezuela – Chronique d’une déstabilisation
Maurice LEMOINE
A la mort de Chávez, et afin de neutraliser définitivement la « révolution bolivarienne », les secteurs radicaux de l’opposition ont entrepris d’empêcher à n’importe quel prix son successeur Maduro, bien qu’élu démocratiquement, de consolider son pouvoir. Se référant de façon subliminale aux « révolutions de couleur », jouissant d’un fort appui international, ils ont lancé de violentes offensives de guérilla urbaine en 2014 et 2017 (45 et 125 morts), dont une partie importante des victimes, contrairement à ce (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« les Afghans (...) auraient brûlé eux-mêmes leurs enfants pour exagérer le nombre de victimes civiles. »

Général Petraeus, commandant des forces US en Afghanistan lors d’une réunion avec de hauts responsables afghans,
propos rapportés par le Washington Post, 19 février 2011

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.