RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Configurations sociétales rapportées aux trois types de propriété : privée, publique, commune.

Projet pour la gauche : Inverser le sens des politiques néolibérales : Moins de propriété privée ; Plus de propriété publique et de propriété commune.

Une dynamique essentielle pour se réapproprier l’avenir du monde au plan environnemental, social et démocratique.*

Propriété privée, propriété publique et propriété commune le tout rapporté aux types de sociétés ordinairement pensées par la science politique - capitalisme libéral , capitalisme social -socialisme du XX ème siècle - est une étude qui procède d’une façon de pensée fondée sur les processus sociaux tout en distinguant des sauts qualitatifs dans les formations sociales, autrement dit des configurations repèrables. Ainsi on peut tout à la fois penser la démocratisation (ou son inverse) et penser "Les trois configurations démocratiques : libérale, sociale, socialiste".
http://www.legrandsoir.info/article8635.html

Il s’agit de dominante. Tout n’est pas capitaliste dans la société française actuelle mais le "non capitaliste" est minoritaire et une logique marchande tend à pervertir ce qui ne l’est pas à priori. Si bien que le capitalisme finit par tout recouvrir même hors de son noyau dur. De même, il y aura encore des éléments du capitalisme dans une société socialiste, néosocialiste ou écosocialiste, surtout en phase de transition. Mais la République socialiste se distingue de la République sociale par le fait que ce qui est socialisé a dépassé un seuil qui fait que l’on ne peut plus parler de "capitalisme social" mais de socialisme. Les choses sont plus compliqués encore quand on se place du point de vue des dynamiques. C’est pour cela qu’un terme tel que socialiste-communiste revêt une certaine pertinence quand un processus social ne peut être théorisé avec précision et pertinence (en tout cas pas ici).

Notez une bonne fois pour toute qu’il ne s’agit pas ici de la propriété de son appartement et de son mobilier mais de la propriété de l’ensemble des outils de production les bâtiments, le mobilier, les contrats divers dont les contrats de travail pour l’embauche des personnels.

Préliminaire : Se dégager de l’emprise du droit mais ne pas l’oublier

*La propriété publique, la personne publique.

La loi du 13 aout 2004 a fait disparaître la catégorie des "biens vacants et sans maître" qui appartiennent à personne. Désormais toute chose, tout bien appartient soit à une personne privée (physique ou morale) soit à une personne morale publique. Le code civil (en son article 544) a consacré la propriété privée pour les particuliers. L’existence de diverses collectivités publiques a donné ipso facto naissance à des biens publics, à une propriété publique, à un domaine public. Le code de l’urbanisme (article L 110) reconnaît un "patrimoine commun de la nation" inspiré de la "res communis" (1). Mais le mode de gestion des personnes publiques vient compliquer la distinction . Demander la déprivatisation d’un bien n’est que le premier pas d’une démarche. Il peut y avoir gestion privée d’un bien ou d’un domaine appartenant à une personne publique (2). Hors ce qui permet la sortie du marché c’est de passer sous un statut juridique exorbitant du droit privé, du droit commercial pour une inscription dans un droit administratif. Le droit administratif a l’avantage de faire intervenir les notions d’intérêt général et de tarifs réglementés pour permettre un dégagement de l’emprise des intérêts privés et du marché. C’est au démos social et au démos citoyen de lui donner un contenu plus précis . Notons aussi qu’il permet de donner un statut protecteur au personnel et de contrôler l’usage des dépenses publiques. Il peut aussi permettre l’intervention des usagers et des citoyens dans certains cas comme les ZAC en urbanisme.

*L’entreprise publique comme perspective émancipatrice dominante : le cas des grosses entreprises.

L’entreprise privée a pour but de générer un profit via la valeur d’échange. L’’entreprise publique peut ne pas vraiment satisfaire pleinement une valeur d’usage bien qu’elle en soit mieux capable via la péréquation tarifaire et la gratuité possible. Elle peut, elle aussi, subir de par son insertion dans un cadre concurrentiel une logique marchande . Le concurrentialisme est un vecteur de la reproduction systémique du capitalisme comme de la logique marchande. Il pèse pour pervertir les logiques non marchandes de service public. C’est là un aspect que les acteurs de la transformation sociale/socialiste ne saurait oublier. Cette dégénérescence du service public et de l’entreprise publique est à mettre au compte de la marchandisation et du concurrentialisme qui son les deux axes forts du néolibéralisme. En France l’ordonnance du 30 décembre 1986 - époque Bérégovoy (3)- applique les règles de la concurrence aux services publics. Les services publics perdent leur logique non marchande et tendent à fonctionner comme une entreprise privée. Les orientations du droit communautaire européen sont aussi d’orientation ultra-libérale.

Ceci étant précisé, un travail de dégagement de l’existant peut être entrepris : il s’agira de poser une perspective du possible quand à l’articulation de trois formes de propriété avant de décrire ce qui socialement permet son avènement.

I - POUR UNE PERSPECTIVE DU POSSIBLE

Cette perspective s’inscrit dans une la distinction de trois formes de propriété qui par combinaison forment un ensemble typique.

A ) Partir de l’existant : L’agencement des propriétés sous le capitalisme dominant.

On peut trouver dans une formation sociale, un pays, un mixte de ces trois types de propriété. La propriété privée est sans doute la plus courante dans les sociétés ou domine le mode de production capitaliste. Mais de façon plus ou moins marginale on peut y trouver des propriétés publiques. C’est la cas lorsque des entreprises privées sont municipalisées ou nationalisées. La propriété commune y est plus rare puisqu’en ce cas la communauté des travailleurs non seulement propriétaires formels mais aussi gestionnaire de la production. En France LIP est l’exemple le plus connu mais il y a aussi l’expérience du Joint français à St Brieuc et d’autres expériences encore. Il est évident que le capitalisme, tant sous l’angle interne de la gestion de l’entreprise que sous l’angle global de la reproduction systémique de la logique du profit via la concurrence, ne favorise pas ce type de propriété et d’autogestion.

B) Tracer le possible à partir du présent : Le déplacement du centre de gravité des propriétés sous un socialisme dominant : le public et le commun.

L’orientation vers un mode socialiste-communiste (4) déplacerait la mixité de ces trois types de propriété vers plus de propriété publique et propriété commune. Meme une société socialiste ou en transition vers le socialisme conserverait de la propriété privée notamment dans le domaine de l’agriculture. Reste alors la question de la promotion de la propriété commune pour les unités de production modestes et la promotion d’une autre propriété publique. Dans ce cadre les entreprises privées municipalisées passeraient en propriété commune et la propriété publique concernerait seulement les services publics nationaux et les grandes entreprises (re)nationalisées. C’est ici que se pose la question de la démocratisation. On fera le saut par delà l’expérience de 1983 en France pour insister sur deux modes de démocratisation : d’une part la démocratie sociale faisant intervenir les délégués du personnel (démocratie corporative) et les délégués des usagers et d’autre part la démocratie citoyenne directe qui fait intervenir sans délégué les citoyens sur les orientations productives. Le champs de ce que l’on nomme grandes orientations productives est déterminé démocratiquemment.

Ici, il convient de sortir de l’abstraction et de rappeler que cette dynamique est sociale.

II - POUR UNE MOBILISATION SOCIALE VERS CE POSSIBLE

Il s’agir d’une mobilisation sociale et citoyenne qui pousse à ce déplacement du centre de gravité des types de propriété. Une dynamique sociale plurielle est nécessaire. Ce qui signifie que l’expérience de tous les secteurs professionnels sont requis à la constitution de cette dynamique.

A . La problématique de cette dynamique sociale :

1. Problématique générale :

Elle dépend à la fois de la dynamique sociale autour de la propriété commune qui seule met à bas la division du travail et la hiérarchie dans l’entreprise et de la dynamique de propriété publique qui assure l’unité contre la fragmentation territoriale et la reproduction systémique du capital et qui via les services publiques nationaux assurent la péréquation tarifaire et la distribution égalitaire. Ce type de distribution des services s’exerce frontalement contre le développement inégal et combiné du capitalisme qui tend lui à des concentrations territoriales ici et à des déserts ailleurs tout comme il génère la concentration des richesses pour une mince couche sociale - la bourgeoisie - et l’appauvrissement du reste de la population, du peuple-classe.

2. Problématique spécifique à l’Etat français contemporain :

Je renvoie à "En 1982, le spectre des nationalisations socialistes

B. Les revendications présentes de cette dynamique

1) Revendication générale récente : l’initiative de Michel VAUZELLE
Inscrire les services publics dans la Constitution

Difficultés de l’initiative . Cette constitutionalisation se heurte aux politiques menées mais aussi aux orientations du droit constitutionnel qui, depuis les frayeurs libérales contre le socialisme en 1982, préfère protéger le droit à la concurrence et surtout le droit d’entreprendre. La constitutionnalisation de la Poste comme propriété publique et service public national pose la question de la propriété publique en générale (évoquée en introduction).

2) Perspectives alternatives en contre-pied des attaques libérales-autoritaires de 2009 :

Premier semestre 2009 : Défense de l’Hôpital public et des Universités. La propriété publique tend vers la dépossession des personnels et des usagers au profit de directeurs nommés pour une politique ultra-libérale de marchandisation. Vouloir un véritable service public tendu vers la satisfaction des usagers et non de clients va de pair avec un processus de démocratisation.
cf. Bunkérisation du service public, un concept de résistance à l’impérialisme des libéraux.

Eté et automne 2009 : Refusons la privatisation de la Poste publique, exigeons la (re)nationalisation de France Télécom !
cf . Refusons la privatisation de la Poste publique, exigeons la renationalisation de France Télécom !

* Déprivatiser, rendre à la Nation, remettre les activités sur leurs bases publiques . On peut penser que cette revendication est loin du niveau de conscience actuel qui exige simplement le maintien dans le public de la Poste contre sa libéralisation, sa privatisation. Elle est néanmoins l’occasion de penser au contraire d’aller plus loin, trois pas en avant, pour placer la perspective à atteindre soit la nationalisation de France Télecom et des entreprises satellites, soit la constitutionalisation de la Poste.

Christian Delarue

** **

1. Et certains biens de la Couronne sont passés dans le domaine de la Nation et donc dans le domaine public : les fleuves et les rivières navigables, les ports, etc.

2. Déjà sous la Monarchie du Juillet on a distingué au sein du domaine de l’Etat un domaine public et un domaine privé.

3. Outre la libéralisation des marchés financiers et boursiers il y a eu sous Bérégovoy une ordonnance en dec 1986 "de libre détermination des prix par le jeu de la concurrence"

4 La terminologie socialiste-communiste donne sens à une approche qui combine selon diverses modalités liées à l’histoire des formations sociales en cause pouvoir étatique et pouvoir de la base.

URL de cet article 9497
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Histoire de ta bêtise
François Bégaudeau
PREFACE D’abord comme il se doit j’ai pensé à ma gueule. Quand en novembre les Gilets jaunes sont apparus pile au moment où Histoire de ta bêtise venait de partir à l’imprimerie, j’ai d’abord craint pour le livre. J’ai croisé deux fois les doigts : une première fois pour que ce mouvement capote vite et ne change rien à la carte politique que le livre parcourt ; une second fois pour que, tant qu’à durer, il n’aille pas jusqu’à dégager Macron et sa garde macronienne. Pas avant le 23 janvier 2019, date de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La communication est à la démocratie ce que la violence est à la dictature.

Noam Chomsky

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.