RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

CPE - Encore plus nombreux mardi 4 avril : grèves et manifs partout !





1er avril 2006.


Chacun a compris l’embrouille de Chirac dans son intervention télévisée du vendredi 31 mars au soir : il fait un coup de force pour promulguer une loi immédiatement applicable dont personne ne veut, ni 80 % des Français, ni son propre camp - sauf Villepin.

Cette promulgation va contre tout esprit démocratique, et toute volonté de négociation. Elle vient d’un duo Chirac-Villepin aux abois dans leur compétition interne à la droite et n’a rien a voir ni avec l’intérêt général du pays, ni avec le chômage des jeunes.

Pourquoi promulguer une loi qu’on propose dans le même temps de remettre en cause ?

Mais tout le monde n’a pas encore noté le côté intellectuellement malhonnête des détails sur le fond de la proposition : les points sur lesquels Chirac propose, une fois la loi promulguée, de rediscuter sont aussi inacceptables que ceux de la première loi !

- 1°) la période d’essai serait portée de deux ans à un an... ce qui ne rime à rien par rapport à aucune convention internationale, aucune référence des conventions collectives ou du Code du travail, ni avec un quelconque encouragement à l’embauche, une quelconque « consolidation » du contrat... Un an pour quoi faire ? La période d’essai est ordinairement d’un mois pour employés ou ouvriers et de 3 mois pour les cadres. Il est admis internationalement dans les conventions signées par plus de 140 pays, qu’elle doit être d’un « délai raisonnable » ce qui se traduit au maximum par 6 mois...

- 2°) le jeune serait « informé des raisons  » pour lesquelles il serait licencié : c’est encore une esbroufe inadmissible. Si Chirac n’a pas utilisé le mot « motif » ce n’est pas un hasard, c’est pour que «  l’information sur les raisons  » n’ait rien à voir avec la procédure régulière de licenciement où l’écrit est obligatoire et où il faut donc deux lettres types (d’ailleurs fort simples) :

- l’une pour convoquer à un entretien préalable ou le salarié peut se faire assister,

- et l’autre pour notifier le licenciement en précisant le motif.

- Un licenciement oral, sans entretien, sans formalité, aurait exactement les mêmes défauts que le licenciement non motivé du Cpe.


Donc, en vérité, même dans la proposition de re-discussion d’une seconde loi, ce qui est avancé ne vaut pas mieux que l’absence de discussion et le contenu de la première. Il n’y a ni conviction, ni projet, une simple arnaque pour se maintenir au pouvoir au lieu de consulter le peuple !

Car maintenant, il n’y a plus qu’à assurer un tel déferlement de manifestants et de grévistes mardi 4 avril que la pression devienne insupportable à ce pouvoir minoritaire, finissant, arque-bouté sur ses privilèges.

Confiance, confiance, nous serons des millions et nous gagnerons !

Et pour assurer une issue à cette crise politique : « une seule solution, des élections ! »

En d’autres temps Chirac et Villepin ont dissous l’Assemblée nationale sans motif, là il y a un motif : que le peuple tranche et vote, qu’il y ait des élections anticipées !

ET unité de toute la gauche, meetings communs unitaires partout dés maintenant !

Gérard Filoche, Inspecteur du Travail, pour FM / D&S
www.democratie-socialisme.org


A LIRE : Retrait du CPE/CNE = défense du CDI et reconquête d’un droit protecteur des salariés, par CGT - Inspecteurs du Travail.


CPE : faire regretter son obstination à Villepin , par Convergences Révolutionnaires.



Témoignages Contrat Nouvelle Embauche.

CPE : Dix arguments de M. de Villepin et dix réponses, par Gérard Filoche.


CPE : Jeunesse Militante, par Antonio Molfese.

Galouzeau de Villepin, profession : Social Killer, par Antonio Molfese.





4avril


Réunions avec Gérard Filoche sur le thème :

"Cne, cpe, cdi, code du travail démantelé et inspection du travail menacée"


Elbeuf le 4 avril unitaire gauche. -Gentilly le 5 avril, Attac. -Macon le 6 avril Attac. -Aubenas le 7 avril PS unitaire gauche. -Beauvais le 11 avril Ps. -Morlaix le 12 avril Attac. -Sète le 13 avril Attac. -Jura Salins/Arbois le 21 avril. -Colombes le 24 avril Ps. -Massy le 27 avril, Attac.
Villeurbanne le 18 mai assoc. -Issoudin, le 20 mai. -Nancy le 23 juin.
Rive de Gier le 1er juillet Ps.











- Photos 1 et 2 : http://thibautcho.free.fr thibautcho@hotmail.com...

- Photo 3 : http://nice.indymedia.org/medialab


URL de cet article 3502
  

Même Auteur
DETTE INDIGNE ! QUI SONT LES COUPABLES ? QUELLES SONT LES SOLUTIONS ?
Jean-Jacques CHAVIGNE, Gérard FILOCHE
« Euro-obligations », « règle d’or », « gouvernance européenne », « fédéralisme budgétaire »… la crise de la dette qui ébranle la France et l’Europe donne lieu à une inflation sans précédent de termes économico-financiers dans les médias et dans les discours des dirigeants politiques. Pour les citoyens, ce vocabulaire, souvent obscur, dissimule une seule et même réalité : un gigantesque mouvement de transfert des dettes privées (en particulier celles des banques) vers les dettes publiques pour essayer de faire (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les Etats Unis doivent diriger le monde en portant le flambeau moral, politique et militaire du droit et de la force et servir d’exemple à tous les peuples.

Sénateur Jesse Helms
"Entering the pacific century" Heritage Foundation, Washington, DC, 1996

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.