RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Cuba : Une campagne anti-cubaine inefficace avant la visite de Raúl Castro en France (Descubriendo Verdades)

"Le traître est très différend du tricheur : le tricheur prétend s’emparer de propriétés établies, conquérir un territoire et même instaurer un ordre nouveau. Le tricheur a beaucoup d’avenir mais n’a pas le moindre devenir", déclare Gilles Deleuze, écrivain, essayiste, philosophe, professeur, historien et orateur français. Cependant, l’infamie est commune aux deux. Et les 3 chats qui ont commencé à miauler sur les toits de Paris à la recherche d’une action discutable - en continuant la symphonie usée de l’attaque médiatique anti-cubaine - pour manifester leur désespoir et leur impuissance face à la prochaine visite du président des Conseils d’Etat et des Ministres de la République de Cuba, Raúl Castro Ruz, dans la république française soeur, sont infâmes.

Sortis d’un ostracisme obscur et obligé vieilli pendant la Guerre Froide, plusieurs contre-révolutionnaires résidant en France cherchent à se lever face aux amis de Cuba et à trouver une visibilité médiatique - toujours bénis et financés depuis Miami par l’extrême droite la plus récalcitrante - pour alimenter dans le pays les campagnes médiatiques contre notre Révolution. De vieux profiteurs et des opportunistes, solidaires des criminels et des terroristes, complètement déconnectés de la réalité cubaine, se joignent à la guerre idéologique dont le but est de créer les conditions pour favoriser une intervention nord-américaine à Cuba.

Pour ceux-là, le dialogue civilisé n’est pas une option possible. Le respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ne l’est pas non plus. Pour ceux-là, le discours politique s’appuie sur la force et sur le chantage, sur la distorsion manipulée de la réalité et sur l’imposition de changements par la subversion et l’ingérence. Ce sont les mêmes qui prennent des positions destinées à faire obstacle au processus de rapprochement entre les Etats-Unis Cuba, les défenseurs à outrance du blocus criminel contre notre Patrie et du maintien de tout le fouillis de lois et d’efforts de toute sorte pour détruire façon de gouverner à leur gré. De la même façon, ils enchérissent désespérément pour torpiller le dialogue entre Cuba et l’Union européenne.

Ces mêmes opportunistes, déconcertés et isolés par la marche du processus de rapprochement diplomatique avec Cuba, ont réagi avec exaspération devant la visite en France du camarade Raúl, en prenant également pour cible de leurs critiques, le président français François Hollande. Le dialogue respectueux qui a débuté et qui se développe entre les deux nations les peine profondément. Si la visite de Hollande en mai dernier les a irrités, la visite de Raúl, annoncée pour les 1° et 2 février de cette année, les irrite encore plus.

"L’énorme importance géopolitique" que la France accorde à Cuba dans le cadre des relations internationales actuellement est sans doute douloureuse pour eux quand la France reconnaît "que Cuba a une importance qui va bien au-delà de sa démographie et de sa géographie". C’est pour la France, "un peu la clef de voûte, la porte d’entrée en Amérique Latine", selon ce qu’a déclaré à EFE Jean-Pierre Bel, conseiller personnel du président français pour l’ Amérique Latine et les Caraïbes.

Sur le tapis de leur colère historique, se trouve l’inquiétude mal dissimulée envers les investissements croissants de l’Union Européenne à Cuba et les avancées enregistrées dans les conversations en cours pour arriver à un accord de dialogue politique et de coopération, en particulier après que les 2 parties aient annoncé qu’elles espèrent, au mois de septembre de cette année, conclure les négociations le plus rapidement possible et abandonner, de cette façon, ce qu’on appelle la "position commune" européenne envers Cuba.

La campagne actuelle, initiée en France par ces contre-révolutionnaires et soutenues aux Etats-Unis, pour gâcher la visite du président cubain dans le pays, est condamnée à un échec retentissant. Contre elle, il y a l’intention légitime des deux états de développer encore plus le niveau de leurs relations bilatérales en pariant sur une nouvelle ère dans les relations entre les deux nations. Bien entendu, c’est un message clair pour les autres nations européennes sur l’importance géostratégique d’augmenter leurs relations avec Cuba.

L’infamie, alors, de l’opportuniste et du provocateur de plus en plus isolé, l’enferme dans son propre piège. Un Raúl optimiste et serein apportera au peuple français la chalereuse accolade des Cubains. Et personne n’y pourra rien.

Percy Francisco Alvarado Godoy

Source en espagnol : http://percy-francisco.blogspot.fr/2016/01/una-ineficaz-campana-anticu...

URL de cet article 29883
  

Même Thème
Cuba, Fidel et le Che - ou l’aventure du socialisme
Danielle BLEITRACH, Jacques-François BONALDI
Voilà notre livre, il est enfin sorti de l’imprimerie, tout chaud comme un petit pain… Il faut que je vous explique de quoi il s’agit, comment se le procurer s’il vous intéresse et comment organiser des débats autour si bien sûr vous êtes en mesure de le faire… Danielle Bleitrach D’abord sachez que ce livre inaugure une collection du temps des cerises, collection qui portera le nom "aventure du socialisme" Je reviendrai sur cette idée du socialisme comme aventure. L’idée donc du livre (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous devons employer la force parce que nous sommes l’Amérique. Nous sommes la nation indispensable.

Madeleine Allbright
Secrétaire d’Etat des Etats-Unis

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.