RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le Vénézuéla lance l’alerte à propos des faux-nez créés par la CIA. Exemple : le groupe marxiste appelé Forces Bolivariennes de Libération.

Depuis quelques jours sur Youtube les Forces Bolivariennes de Libération (FBL) diffusent une vidéo dans laquelle elles rendent publique leur offre d’initier des actions militaires contre les principaux dirigeants de l’opposition vénézuélienne, s’arrogeant le droit de donner une réponse par les armes à la droite, ses porte-parole et ses représentants.

Sur cette vidéo, visible sur le lien http://www.youtube.com/watch?v=rW3G-BAjuGw, est mis en avant l’avis selon lequel leur but est la préparation et l’exécution immédiate d’une extraordinaire offensive pour défendre la révolution en déclarant comme objectifs militaires tous les porte-parole et représentants des secteurs de l’opposition.
Dans cette présentation il est mis en évidence que l’aide que l’opposition a décidé de demander à la Communauté Internationale en réponse aux résultats du 14 Avril dernier ne sera ni acceptée ni "permise".

Une partie du communiqué déclare :

"Les jours à venir annoncent des affrontements sanglants qui doivent décider de l’esprit, du caractère et de la continuité de la Révolution Bolivarienne. C’est pourquoi, dans ces heures difficiles que traverse la patrie, les Forces Bolivariennes de Liberation.proposent avec responsabilité à l’ensemble des organisation qui font partie du Mouvement Populaire Révolutionnaire du Vénézuéla de lutter en fonction d’un plan établi par un système centralisé. (...) Le combat ouvert contre les politiques gouvernementales destinées à favoriser les intérêts de la bourgeoisie.(...) La préparation et l’exécution immédiate d’une offensive extraordinaire contre tous les intérêts de la bourgeoisie, et les multinationales qui en font la promotion et les soutiennent, leurs porte-parole et leurs représentants, deviennent des objectifs militaires."

De même, les Forces Bolivariennes de Libération (FBL) . affirment que pour une union définitive des socialistes il est nécessaire que la lutte des classes soit mise en avant et rendue plus aigüe. "Ces conflits sociaux seront la garantie de la continuité du processus de changement qu’a conduit le Commandant Chavez", disent -elles.

Elles exposent ces même matrices d’opinion sur le blog http://fuerzasbolivarianasdeliberacion.blogspot.com/ où, dans un communiqué intitulé "Il est encore temps de sauver la Révolution Bolivarienne" (COMUNICADO : AÚN ESTAMOS A TIEMPO DE SALVAR LA REVOLUCIÓN BOLIVARIANA)¨elles font à nouveau part de leurs objectifs politiques principaux :

- Ignorer la continuité historique du gouvernement de Nicolas Maduro avec les idées essentielles du chavisme .

- Présenter une vision élitiste du gouvernement militaro-politique dans la gouvernabilité du Vénézuéla.

- Faire l’apologie de la lutte des classes en tant qu’élément de radicalisation du processus [révolutionnaire] au Vénézuéla, y compris des affrontements armés, des attaques sélectives contre les principaux leaders de la Droite et des autres actes de violence révolutionnaires déraisonnables.

- Mettre en question les mécanismes de gouvernabilité.

- Insister sur la nécessité de remettre en adéquation la voie du chavisme.

- Suggérer une complicité entre le capital et le gouvernement actuel.

- Déclarer que les principaux leaders de la Droite et leurs porte-parole sont des objectifs militaires.

Je veux faire comprendre qu’il sent quelque-chose, ce discours politique fondé sur le profit qu’il y a tirer du mécontentement naturel de certains secteurs de la société, appelant à une supposée violence révolutionnaire et évidemment gauchiste. Je pense, sans avoir aucun doute à ce sujet, que les Forces Bolivariennes de Libération (FBL) ne sont pas autre chose qu’un faux-drapeau brandi par la CIA et le Mossad pour répandre le chaos au Vénézuéla, rendre illégitime la direction politico-militaire actuelle et semer de la méfiance et des doutes sérieux à l’intérieur même du chavisme. La posture de l’infantilisme révolutionnaire, l’appel à une radicalisation forcée du processus vénézuélien, l’apologie intemporelle de la lutte armée contre l’oligarchie, sont le résultat d’une manipulation par des services de renseignement étrangers, dont le modus operandi a déjà porté ses fruits en d’autres lieux.

C’est pourquoi je lance un appel urgent au peuple vénézuélien à ne pas se laisser plonger dans le confusionnisme par ce discours politique qui ne fait autre chose que de diviser et d’ouvrir la porte à une intervention étrangère

Il appartient aux forces révolutionnaires du chavisme de reconnaître leurs erreurs et de leur apporter une solution immédiate, de se radicaliser elle mêmes par l’analyse de leurs inefficacités et de laisser de côté les balourds qui engendrent le mécontentement populaire. L’union des bonnes volontés est cruciale dans les circonstances présentes, afin de fermer les brèches et d’annuler les faiblesses. Combattre la corruption, l’inefficacité, le népotisme, et tous ces maux qu’ils n’ont pas fini d’arracher.

Il est certain qu’il n’y a que nous qui pouvons garantir la continuité de la Révolution et être réellement fidèles à l’héritage de Chávez. Je sais que nous le lui devons, ainsi qu’au peuple vénézuélien, héroïque, noble et combattif.

Source : Poder en la red

Voir aussi, du même auteur, La CIA pourrait être derrière un groupe radical marxiste du Vénézuéla

»» http://www.poderenlared.com/2013/06/11/alerta-venezuela-a-las-falsas-b...
URL de cet article 21002
  

Même Thème
Venezuela – Chronique d’une déstabilisation
Maurice LEMOINE
A la mort de Chávez, et afin de neutraliser définitivement la « révolution bolivarienne », les secteurs radicaux de l’opposition ont entrepris d’empêcher à n’importe quel prix son successeur Maduro, bien qu’élu démocratiquement, de consolider son pouvoir. Se référant de façon subliminale aux « révolutions de couleur », jouissant d’un fort appui international, ils ont lancé de violentes offensives de guérilla urbaine en 2014 et 2017 (45 et 125 morts), dont une partie importante des victimes, contrairement à ce (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La vérité, c’est que le gouvernement ne peut construire une prison qui soit pire que celle qui consisterait à trahir ma conscience ou mes principes."

Chelsea Manning.

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.