Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


De l’impératif à la moquette

"Il faut que Franz-Olivier Giesbert arrête de fumer la moquette" a déclaré Flavien Hamon sur le site du quotidien le Monde ce vendredi 13 avril. En effet Franz-Olivier Giesbert a encore fait dans la dentelle, estimant "qu’on aurait pu nous épargner certains candidats" et éructant donc ses commentaires sur les candidats qui n’avaient pas sa bénédiction ce jeudi sur France 2.

Flavien Hamon cite un commentaire sur la page Facebook du Monde, "Mention spéciale pour FOG. [...] A déterminer qui a le droit de parler ou pas : ’On ne devrait permettre qu’à Nicolas Sarkozy et François Hollande de se présenter’. Et la démocratie ? La liberté d’expression ?"

Flavien Hamon ne se souvient-il pas de la tribune publiée par le directeur du Monde Jean-Marie Colombani le 19 avril 2007 intitulée "Impératif démocratique" ? A trois jours du premier tour il écrivait " De ce point de vue, il y a dans l’offre politique disponible deux options : celle de Nicolas Sarkozy, se réclamant de la droite et de la majorité sortante, semble déjà sûre d’elle-même ; il faut donc souhaiter que la seconde, se réclamant de la gauche et qu’incarne Ségolène Royal, soit présente au second tour pour assurer les chances d’un vrai choix." Certes la forme est plus policée que celle de Franz-Olivier Giesbert, dont on aurait pu nous épargner les commentaires, mais le fond est le même : mépris des candidats, des électeurs, de la démocratie...

Le 16 avril 2010

Jean-Michel Arberet
Conseiller municipal d’Arcueil
Partenaire du groupe communiste jm-arberet.over-blog.com

URL de cet article 16406
   
Même Thème
La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler.
Bernard GENSANE
Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). Ses opinions politiques personnelles sont parfois un peu déroutantes, comme lorsqu’il montre sa sympathie pour Christian Blanc, un personnage qui, quels qu’aient été ses ralliements successifs, s’est toujours fort bien accommodé du système dénoncé par lui. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier. Cet ouvrage a pour but de montrer comment et pourquoi la relation politique elle-même est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le fait est que les slogans du type "soutenons nos soldats" n’ont aucun sens... Et c’est tout l’objectif d’une bonne propagande. Il vous faut créer un slogan auquel personne ne s’oppose, et tout le monde y adhérera. Personne ne sait ce qu’il veut dire parce qu’il ne veut rien dire. Son importance réside dans le fait qu’il détourne l’attention d’une question qu’il aurait fallu poser : soutenez-vous notre politique ? Mais ça c’est une question qu’on n’a pas le droit de poser.

Noam Chomsky


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.