Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

21 

Démission de Nicolas Hulot

Après avoir passé 15 mois à avaler des couleuvres, il a enfin le courage de rendre son tablier d’un gouvernement où il n’a servi que de faire-valoir au service d’une écologie qui n’en a que le nom et dont la politique en est aux antipodes.

Là où l’érosion de la démocratie se fait sentir chaque jour, où les lobbyistes s’emparent du pouvoir, où on nous empoisonne sur le marché lucratif de l’alimentation, où la destruction des services publics est en marche, où l’on prend aux pauvres pour donner aux riches, où la France est à vendre : eau, mer, sols, éducation, transports, santé, etc, comment a-t-il pu supporter de telles avanies ?

Comment un ministre de l’écologie peut-il ignorer que Cuba sans pesticides voit les abeilles proliférer, que l’interdiction des pesticides au Salvador a conduit à une explosion de la production agricole, que la protection de la terre et le droit à l’accés à l’eau pour tous sont inscrits dans la constitution bolivienne ?

L’ écologie ne se réduit pas seulement à une question climatique mais ce n’est pas un gouvernement libéral soumis aux intérêts privés et qui applique aveuglément les décisions de la commission européenne qui apportera le moindre début de réponse aux défis qui sont les nôtres aujourd’hui. Il n’y a qu’une démocratie participative, populaire et socio-écologique qui pourra y répondre.

Au moins, contrairement à plusieurs ministres et parlementaires mis en cause dans différents types de malversations, il aura eu le courage de quitter le radeau de la Méduse.

Un autre enseignement que nous apporte cette information du jour est que l’Elysée est un moulin où n’importe qui peut s’inviter à une réunion et que même le président n’est pas au courant. Et si vous ne croyez pas celle-là, je vous en raconterai une autre !

Christian RODRIGUEZ

URL de cet article 33727
   
Les éditocrates - Mona Chollet, Olivier Cyran, Sébastien Fontenelle, Aude Langelin
Vous les connaissez bien. Leur visage et leur voix vous sont familiers. Ils signent tous les jours un éditorial dans la presse écrite ; ils livrent une chronique chaque matin sur une antenne de radio ; ils occupent les plateaux des grandes - et des petites - chaînes de télévision ; chaque année, voire plusieurs fois par an, leur nouveau livre envahit les tables des librairies. « Ils », ce sont les « éditocrates ». Ils ne sont experts de rien mais ils ont des choses à dire sur (presque) tout et, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si le climat avait été une banque, ils l’auraient déjà sauvé.

Hugo Chavez
Président du Vénézuela, au somment de Copenhague, Déc. 2009
en citant un slogan lu dans les rues de la ville.


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.