RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

En moins de 24 heures, les Etats-Unis violent l’esprit de l’accord avec l’Iran.

Hier, peu avant que l’accord sur le nucléaire iranien n’entre en vigueur, j’ai posé cette question :

Combien de temps cela prendra-t-il aux États-Unis pour trahir, d’une façon ou d’une autre, sinon la lettre, du moins l’esprit de l’accord ?

On a la réponse. Il a fallu moins de 24 heures aux Etats-Unis pour violer l’esprit de l’accord et donner à nouveau raison aux jusqu’au-boutistes de Téhéran :

Le Trésor américain annonce qu’il impose de nouvelles sanctions à l’Iran sur les missiles balistiques après la libération des cinq prisonniers américains par Téhéran. La décision intervient moins de 24 heures après que certaines des sanctions imposées à l’Iran sur son programme nucléaire ont été levées par les Etats-Unis et l’UE.

Washington a imposé des sanctions à 11 entreprises et personnes privées au motif qu’elles participent au programme de missiles balistiques de l’Iran, a déclaré le Département du Trésor.

« Le programme de missiles balistiques iranien constitue une grande menace pour la sécurité régionale et mondiale et il continuera d’être l’objet de sanctions internationales, » a déclaré dans un communiqué de presse, Adam J. Szubin qui parlait au nom du Sous-Secrétaire au terrorisme et au renseignement financier.
...
La décision américaine intervient après un test de missile iranien réalisé en octobre qui a violé une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU limitant le développement de missiles capables de porter des ogives nucléaires.

L’accord nucléaire stipule que l’Iran ne peut ni avoir, ni développer de têtes nucléaires. A quoi cela rime-t-il alors de vouloir limiter ses capacités en missiles balistiques ?

Tous les voisins de l’Iran, le Pakistan, la Russie et l’Arabie saoudite ont des missiles balistiques de moyenne à longue portée. Les missiles israéliens et étasuniens peuvent également atteindre Téhéran. Quatre pays sur les cinq cités ont des ogives nucléaires pour leurs missiles. La Turquie est en train de développer sa propre force de missiles offensifs.

En l’absence d’un programme iranien de développement d’armes nucléaires, il n’y a absolument aucune justification au maintien de la résolution des Nations unies, ni à de nouvelles sanctions.

Avant même que l’Iran ne libère les prisonniers américains, hier, dans le cadre de l’accord nucléaire, Hillary Clinton, toujours aussi irresponsable, a appelé à de nouvelles sanctions contre l’Iran. C’est logique parce que l’argent qu’elle gaspille pour sa campagne présidentielle égocentrique vient de ceux qui, comme Haim Saban, font passer Israël avant tout.

Saban dit que sa principale préoccupation est de protéger Israël. Lors d’une conférence en Israël, Saban a expliqué sa technique. Il a trois façons d’influencer la politique américaine : faire des dons aux partis politiques, créer des think tanks et contrôler les médias.

La déclaration de Clinton lui a probablement permis d’ajouter une somme à sept chiffres à ses fonds de campagne.

Ce n’est pas un scoop que Clinton est corrompue jusqu’à l’os. Mais l’administration Obama n’avait pas la même raison de prendre cette décision. C’est tout simplement l’expression de son arrogance et de son mépris de la bienséance.

Le mois prochain, le peuple d’Iran va élire un nouveau parlement. Le gouvernement Rouhani, avec lequel l’accord sur le nucléaire a été négocié avec succès, donne maintenant l’impression d’avoir été dupé. Les extrémistes opposés à ce gouvernement ont maintenant à leur disposition le meilleur argument qu’ils pouvaient espérer. Ils ont toujours dit qu’on ne pouvait pas faire confiance aux États-Unis.

L’administration Obama vient de leur donner raison.

Moon of Alabama

Traduction : Dominique Muselet

»» http://www.moonofalabama.org/2016/01/in-less-than-24-hours-us-breaks-s...
URL de cet article 29840
  

Les trajectoires chinoises de modernisation, Jean-Claude Delaunay
La Chine est entrée dans les temps modernes, au xixe siècle, avec un mode de production inapte à assurer sa modernisation. La dynastie Qing en a fait l’expérience. Le républicain Sun Yatsen n’a pas réussi à le dépasser. Seule la révolution communiste a débarrassé ce pays de ses structures anciennes. Depuis lors, son économie a suivi de nouvelles trajectoires. La première partie du livre décrit les trajectoires réelles contemporaines de la Chine (démographiques, agricoles, industrielles, commerciales). Elle (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les rares personnes qui comprendront le système seront soit si intéressées par ses profits, soit si dépendantes de ses largesses qu’il n’y aura pas d’opposition à craindre de cette classe-là  ! La grande masse des gens, mentalement incapables de comprendre l’immense avantage retiré du système par le capital, porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts.

Rothschild Brothers of London, citant John Sherman, communiqué aux associés, New York, le 25 juin 1863.

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.