RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
32 

Fin du "séparatisme" : pas trop tôt !

Macron et consorts nous annoncent une loi prochaine pour lutter contre le "séparatisme". Qui les aurait cru capables d'une telle avancée démocratique ? Sans doute personne. En tous cas réjouissons-nous que soit enfin terminées ces pratiques d'un autre âge qui consistent à séparer les enfants suivant la religion des parents. Et saluons la fin des écoles privées catholiques, juives et musulmanes !

Il en aura fallu du temps pour qu’il soit enfin mis fin à ce scandale des écoles privées religieuses.

Cette position est d’autant plus méritante de la part de Monsieur Macron qu’il a lui-même passé son enfance chez les jésuites du lycée de la Providence à Amiens. C’est d’ailleurs là que cet ancien élève a noué une relation avec une de ses professeures, de vingt-quatre ans son aînée, devenue ensuite son épouse.

Il faut dire que la plupart de ces écoles religieuses, et particulièrement les "hors contrat", mettent de plus en plus en cause cause le caractère public de l’école de la République. Ce refus du vivre ensemble, ce besoin d’affirmer la séparation n’est donc pas seulement un projet pédagogique mais c’est un projet politique. Et en ce sens il doit être combattu.

Quelle que soit la religion invoquée : catholique, juive ou musulmane, ces écoles rejettent la mixité, imposent une tenue vestimentaire et font la part belle à l’enseignement religieux (le plus souvent sectaire).

Ces petits Français ainsi séparés de leurs camarades, nourris d’archaïsmes et de refus des différences, sont le creuset où mijotent les haines et les possibles guerres civiles.

Il est temps de mettre fin à cette verrue au sein de la République que sont les écoles privées religieuses.

Soyons honnêtes : ce sera la première démarche de ce Président que nous soutiendrons.

Mais en restant vigilants car certains esprits chagrins nous signalent que seule une religion serait visée et pas les deux autres. Mais nous n’osons pas croire à un tel forfait tellement indigne !

Prochaine étape vers la laïcité et la fin du séparatisme : suppression du Concordat en Alsace-Lorraine qui fait que sont payés par l’Etat les prêtres, les pasteurs et les rabbins.

Et puis, sur la lancée, attaquons-nous aux autres séparatismes, en particulier celui "de classe" qui fait les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres, qui accorde aux dominants des privilèges exorbitants et réduit chaque jour les libertés des dominés, etc ...

Bref il y a du pain sur la planche !

Claire VERIHAC

Supplément du GS :https://www.youtube.com/watch?v=QS7_bOXjZP8

»» https://blogs.mediapart.fr/register/blog/240720/fin-du-separatisme-ces...
URL de cet article 36324
  

Le cauchemar de Humboldt de Franz Schultheis
Bernard GENSANE
Bien qu’un peu long, ce compte-rendu rend à peine justice à la richesse de cet ouvrage indispensable à ceux qui veulent comprendre pourquoi, par exemple, la première contre-réforme imposée par Sarkozy fut celle des universités. On pourrait commencer par cette forte affirmation de 1991 de sir Douglas Hague, universitaire britannique de haut niveau, professeur de sciences économique, spécialiste du " marché de l’éducation " et, ô surprise, ancien conseiller de Madame Thatcher : "Si les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si les lois de Nuremberg étaient appliquées, chaque président des Etats-Unis de l’après-guerre aurait été pendu.

Noam Chomsky

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.