RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Guerre Israël-Palestine : vague de soutien pour un journaliste de TV5MONDE désavoué par sa chaîne

La chaîne francophone internationale a publiquement dénoncé le journaliste Mohamed Kaci pour ne pas avoir « respecté » les « règles journalistiques applicables à toute interview », après son altercation à l’antenne avec un porte-parole de l’armée israélienne

Depuis le 7 octobre, date à laquelle le conflit israélo-palestinien est entré dans une nouvelle phase, jamais un média français n’avait désavoué un de ses journalistes. Et jamais les protestations contre le positionnement des médias français n’avaient eu l’occasion de s’exprimer aussi nombreuses.

Lundi 20 novembre, la chaîne TV5MONDE a publiquement « regretté » la façon dont le journaliste Mohamed Kaci a conduit un entretien avec un porte-parole de l’armée israélienne, Olivier Rafowicz, le 15 novembre.

Ce jour-là, dans le journal quotidien « Le 64’ – le monde en français », l’interview en question avait commencé de manière très tendue.

Le journaliste, qui souhaitait interroger Olivier Rafowicz sur l’attaque de l’hôpital al-Chifa, le plus grand hôpital de la ville de Gaza, assiégé depuis le 15 novembre, a commencé par lui demander : « Ils manquent de tout dans cet hôpital d’al-Chifa. D’ailleurs, les soldats israéliens vont sans doute vous le rapporter. Est-ce que vous allez prendre compte, désormais, de l’urgence humanitaire dans l’enclave palestinienne ? »

À quoi le porte-parole a répondu : « Est-ce que vous prenez l’État d’Israël pour un État qui ne connaît pas les règles de la démocratie et du droit international ? Nous sommes une armée d’un État démocratique face au fascisme islamiste intégriste le plus horrible [...]. »

Rapport de force

L’échange s’est ensuite transformé en rapport de force.

« Mais entrer dans un hôpital, ça correspond selon vous au respect des règles du droit international, en particulier humanitaire ? », a renchéri Mohamed Kaci.

Puis, alors qu’Olivier Rafowicz l’interpellait : « Mais pour vous, un hôpital qui est utilisé comme base militaire... », le journaliste a répondu : « Non mais moi je ne donne pas mon point de vue. Olivier Rafowicz, vous êtes porte-parole de l’armée israélienne, je suis journaliste, je vous pose la question. »

Le prenant à partie comme « journaliste », « être humain », « habitant en Europe », le porte-parole lui a ensuite retourné la question : « Vous connaissez le Hamas, vous avez vu ce qu’ils ont fait. Ils ont massacré des enfants, éventré des femmes, brûlé des gens, brûlé des maisons. Vous croyez qu’ils se comportent selon le droit international ? Qu’ils se comportent selon la justice, selon le respect du droit humain ? »

Ce à quoi Mohamed Kaci a répondu en demandant : « Donc vous vous comportez comme le Hamas, c’est ce que vous me dites ce soir ? ». L’interview a alors dégénéré.

« Là, vous vous comportez maintenant non pas comme un journaliste mais comme quelqu’un qui est pour une position politique », a accusé Olivier Rafowicz.

Après un dernier échange plus que tendu – « Olivier Rafowicz, vous venez de dire : ‘’Le Hamas, comment s’est-il comporté ?’’ Je demande si vous vous calquez sur eux ? » – « Non, non, non, Monsieur, je vous demande un peu de respect, s’il vous plaît. Ce que vous me dites, c’est une attaque [contre] l’État d’Israël et Tsahal [l’armée israélienne] » – « Alors reprenez votre propos pour qu’on le comprenne » – « Non, reprenez, vous, votre propos pour que je le comprenne » – , le journaliste a remercié son invité et est passé à un autre sujet.

Pour TV5MONDE, « les règles journalistes, applicables à toute interview, n’ont pas été respectées », explique la chaîne dans un communiqué. « Ce qui a conduit à donner l’impression, dans la dernière question, que les modalités d’intervention de l’armée israélienne étaient équivalentes à la stratégie du Hamas, organisation considérée comme terroriste par de nombreux États. »

« Par ailleurs, l’entretien ne s’est pas terminé selon les normes en vigueur de maîtrise de l’antenne mais de façon trop abrupte. Ce que la direction de l’information de TV5MONDE regrette profondément. »

Aussitôt, les témoignages de solidarité avec Mohamed Kaci ont inondé les réseaux sociaux, surpassant en nombre les critiques.

Traduction : « Je n’ai pas vu cette émission mais Mohamed Kaci m’a interviewé plusieurs fois et il a toujours été très bien préparé et professionnel. Surprenant que TV5MONDE ait ressenti le besoin de publier ce communiqué après avoir interviewé un propagandiste israélien. Soutien et solidarité à Mohamed Kaci. »

« TV5MONDE nous dit que M. Kaci aurait dû participer à la diffusion de la propagande israélienne génocidaire ; ne poser que des questions en faveur d’Israël ; et ne surtout pas faire son vrai travail de journaliste, qui consiste à poser de vraies questions », a par exemple écrit sur X Radia Ayad, qui a créé l’association Défense des musulmans de France (DMF).

« Pour TV5MONDE, ‘’les règles journalistiques applicables à toute interview’’ ne doivent donc jamais contredire la propagande israélienne ! Soutien à Mohamed Kaci ! », a publié sur X Jean-Guy Greilsamer, militant de l’Union juive française pour la paix (UJFP) et de la campagne BDS France (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

Middle East Eye propose une couverture et une analyse indépendantes et incomparables du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et d’autres régions du monde. Pour en savoir plus sur la reprise de ce contenu et les frais qui s’appliquent, veuillez remplir ce formulaire [en anglais]. Pour en savoir plus sur MEE, cliquez ici [en anglais].

Recommandé :

Soutenir les Palestiniens, une position risquée quand on est une star hollywoodienne
Guerre Israël-Palestine : le sort des otages du Hamas pourrait déchirer la société israélienne

Meron Rapoport : Guerre Israël-Palestine : accord pour un échange de prisonniers et une trêve temporaire

»» https://www.middleeasteye.net/fr/actu-et-enquetes/guerre-israel-palest...
URL de cet article 39143
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Israël, parlons-en !
Michel COLLON
PRESENTATION : Voilà qui peut paraître étrange tant les médias nous parlent d’Israël. Mais les raisons du conflit sont-elles claires ? Israël : terre sans peuple pour un peuple sans terre ? Démocratie en légitime défense ou Etat d’apartheid ? Choc des civilisations, conflit religieux ou enjeu pétrolier ? Pourquoi une solution paraît-elle impossible ? Michel Collon a interrogé 20 témoins et spécialistes. Israéliens et Arabes, juifs et musulmans, Européens et Américains. Chacun éclaire une question (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La CIA contrôle tous ceux qui ont une importance dans les principaux médias."

William Colby, ancien directeur de la CIA

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.