RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lamentations du Quatrième Pouvoir

Nous nous souviendrons de Farah Omar et Rabih Maamari comme des héros, des défenseurs de la liberté d'expression et de la vérité. Leurs noms resteront à jamais gravés dans nos mémoires, et leur héritage continuera à nous guider dans la poursuite de la justice et de la paix. Aujourd'hui, nous pleurons leur perte, mais nous continuons leur lutte. Nous promettons de faire en sorte que leur sacrifice ne soit pas vain, et de continuer à lutter pour un monde où les journalistes ne sont plus pris pour cible, où la vérité est respectée et où la paix prévaut. Reposez en paix, Farah et Rabih. Vos vies ont été trop tôt interrompues, mais votre héritage vivra à travers nous. Nous continuerons à porter votre flambeau et à nous battre pour un monde meilleur.

Dans l’ombre sinistre où l’horreur s’étend,
Un drame poignant se déploie en tourment,
Révélant la violence, l’impunité démesurée,
Dont Israël entache les destins sacrifiés.

Les journalistes, flambeaux de vérité,
Ciblés, tombent sous un feu impitoyable,
Leur crime : dévoiler la réalité,
Dénoncer les atrocités, vérités innommables.

Israël, dans son désir de silence,
Tente d’obscurcir ses actions délétères,
Fauchant ces âmes intrépides,
Défiant ses trahisons meurtrières.

Il est impératif, essentiel,
Que la communauté internationale,
Réagisse avec une fermeté sans égale,
Exigeant que la justice triomphe, primordiale.

Farah Omar, Rabih Maamari,
Leurs noms résonnent en une mémoire éplorée,
En documentant les crimes d’Israël,
Ils ont payé le tribut ultime, leur vie sacrifiée.

La liberté de la presse, pilier essentiel,
Au cœur de nos sociétés démocratiques,
Doit être défendue, soutenue sans compromis,
Condamnant tout acte tragique, tout mal indicible.

Que cette injustice ne soit pas vaine,
Mais motive une révolution ardente,
Une lutte pour la vérité, une recherche de paix,
Pour que les journalistes trouvent rétribution ardente.

Ensemble, levons-nous, clamons haut,
Notre voix contre ces attaques perpétrées,
Les journalistes ne devraient jamais,
Payer de leur vie pour dénoncer l’inhumanité.

Mustapha STAMBOULI

»» https://mustapha-stambouli.blogspot.com/2023/11/lamentations-du-quatri...

A lire l’hommage populaire aux deux journalistes (LGS).


URL de cet article 39142
  

Harald Welzer : Les Guerres du climat. Pourquoi on tue au XXIe siècle
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un ouvrage aussi important que passionnant. Les conclusions politiques laissent parfois un peu à désirer, mais la démarche sociologique est de premier plan. Et puis, disposer d’un point de vue d’outre-Rhin, en la matière, permet de réfléchir à partir d’autres référents, d’autres hiérarchies aussi. Ce livre répond brillamment à la question cruciale : pourquoi fait-on la guerre aujourd’hui, et qui la fait ? L’auteur articule, de manière puissante et subtile, les questions écologiques, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Dire que l’on ne se soucie pas de la protection de la vie privée parce qu’on n’a rien à cacher équivaut à dire que l’on ne se soucie pas de la liberté d’expression parce qu’on n’a rien à dire. » - Edward Snowden

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.