RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lettre ouverte au président des États-Unis

Cette lettre ouverte exprime une profonde inquiétude concernant les événements tragiques à Gaza, mettant en lumière le génocide perpétré contre le peuple palestinien. Elle appelle le président des États-Unis à agir fermement pour mettre fin à la souffrance et à l'injustice subies par le peuple Palestinien. Nous demandons instamment au président des EU de prendre des mesures immédiates pour arrêter les attaques brutales contre les civils innocents à Gaza. Il est impératif que la communauté internationale intervienne pour mettre un terme à cette violence inacceptable et pour garantir la sécurité et la dignité du peuple palestinien. Les droits humains fondamentaux doivent être respectés et protégés, et toute forme d'agression ou de violence doit être condamnée sans équivoque. Le monde ne peut rester silencieux face à de telles atrocités, et nous exhortons le président à agir avec compassion et détermination pour mettre fin à cette crise humanitaire.

Monsieur le Président Biden,

Je me permets de vous écrire aujourd’hui avec le cœur lourd et une profonde inquiétude concernant les événements qui se déroulent à Gaza. Je ne peux rester silencieux face à la tragédie humaine qui s’y déroule depuis maintenant plus de deux cents jours.

Les rapports faisant état du génocide perpétré par l’entité sioniste contre le peuple palestinien à Gaza sont aussi accablants que bouleversants. L’usage d’armes meurtrières et le bombardement sans arrêt de zones civiles ont conduit à des pertes humaines insoutenables de l’ordre 35 000 personnes, principalement parmi les civils, femmes, enfants et nourrissons, en particulier.

Ce qui est encore plus troublant, c’est le rôle que les États-Unis semblent jouer dans cette tragédie. Le soutien militaire et financier apporté à l’entité sioniste, sans discernement quant à son usage, équivaut à une complicité tacite dans ces atrocités. Vous ne pouvez pas vous permettre de rester les bras croisés face à de telles violations des droits humains les plus fondamentaux.

Des voix éminentes, y compris celles de rabbins étasuniens, se sont élevées pour exhorter votre administration à condamner fermement ces actions et à user de votre influence pour mettre fin à ce bain de sang. Le silence, dans ces moments, est interprété comme une complicité avec les actes perpétrés à Gaza. Vous ne pouvez pas vous permettre de compromettre les principes moraux qui fondent les Nations et la communauté internationale.

Le monde vous observe, Monsieur le Président, et votre intervention active est primordiale dans ce moment critique. Il est impératif que les États-Unis prennent position en faveur de la justice, de la dignité et de la liberté pour le peuple palestinien. Vous avez le devoir moral de ne pas rester passif face à de telles atrocités.

Le temps presse, et chaque jour qui passe sans action de votre part ne fait qu’accentuer la souffrance et l’injustice subies par les Palestiniens à Gaza. Je vous exhorte, Monsieur le Président, à agir rapidement avec fermeté et responsabilité pour mettre fin définitivement à cette tragédie et appliquer les résolutions du système des Nations Unies afin que le peuple palestinien retrouve sa dignité et son territoire ancestral du fleuve à la mer pour former un Etat unitaire, démocratique, viable, avec tous les attributs de souveraineté où vivent musulmans, chrétiens et juifs en sécurité.

Je vous prie de considérer l’urgence de la situation avec toute la gravité qu’elle mérite.

Mustapha STAMBOULI, ancien conseiller technique au Programme des Nations pour le Développement.

»» https://mustapha-stambouli.blogspot.com/2024/04/lettre-ouverte-au-pres...
URL de cet article 39550
  

Même Thème
Palestine, photographies de Rogério Ferrari
Préface, Dominique Vidal - Texte, Leïla Khaled Rogério Ferrari n’est pas un reporter-photographe. Il ne scrute pas, ne témoigne pas, n’écrit pas d’images. Il s’emploie à rendre au plus grand nombre ce qu’il a reçu en partage : l’humanité tenace de celles et ceux à qui elle est déniée. Existences-Résistances est un alcool fort, dont l’alambic n’a pas de secret ; il lui a suffit de vivre avec celles et ceux qui en composent le bouquet. Au bout de ces images, point d’ivresse. Mais un silence. De ces silences (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"cette cloture a été placée pour votre protection. Ne vous en approchez pas, ne tentez pas de la traverser ou nous vous tirerons dessus".

panneau (en anglais) accroché sur une cloture de fils de fer barbelés qui entoure la ville d’Abu Hishma (Irak)

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.