Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Honduras : L’OEA demande de nouvelles élections

Par la voix de son Secrétaire Général, Luis Almagro, l’OEA (Organisation des Etats Américains) demande la tenue de nouvelles élections présidentielles au Honduras. Il a énuméré les « intrusions humaines délibérées » qui font planer le doute sur le résultat final qui a donné Juan Orlando Hernández vainqueur.

Le communiqué dit : « Devant l’impossibilité de déterminer un vainqueur, la seule voie possible pour que le peuple hondurien soit le vainqueur est un nouvel appel à des élections générales. »

Luis Almagro a constaté que la Mission d’Observation au Honduras qualifie le processus électoral d’irrégulier et de déficient, ce qui interdit d’être certain du résultat : intrusions humaines délibérées dans le système informatique, élimination intentionnelle d’empreintes digitales, impossibilité de connaître le nombre de cas où le système a failli, des sacs de bulletins ouverts ou sans procès-verbaux, improbabilité statistique extrême sur le taux de participation, bulletins de vote récemment imprimés et d’autres irrégularités. Ceci s’ajoute à la différence ténue entre les deux candidats ayant recueilli le plus de voix et fait qu’il est impossible de déterminer avec certitude qui est le vainqueur.

L’OEA à désigné des Représentants Spéciaux, les ex-présidents Jorge Quiroga et Alvaro Colom, qui seront chargés des travaux nécessaires à un nouveau processus électoral et de réconciliation démocratique.

Les élections ont eu lieu le 26 novembre et les observateurs internationaux ont relevé de nombreuses irrégularités. A la moitié du dépouillement, le candidat de l’Alliance d’Opposition Contre la Dictature, Salvador Nasralla, avait un avantage de cinq points sur Hernández quand il ne manquait plus que 5000 bureaux de vote à dépouiller et quand le système informatique a été paralysé. Quand il fût rétabli, la différence entre les deux candidats s’était réduite jusqu’à donner l’avantage au président sortant.

C’est le 17 décembre que le TSE (Tribunal Suprême Electoral) a officialisé la victoire de Hernández, malgré les protestations populaires pour fraude qui laissent un bilan de 15 morts, 1500 arrestations et de nombreux blessés.

On pourra remarquer le silence assourdissant des médias traditionnels et de nos politiques bien-pensants quant à cette lutte pour la démocratie que livre ce petit peuple d’Amérique centrale contre une dictature qui a déjà renversé Juan Manuel Zelaya en 2009 parce qu’il a eu l’audace de vouloir consulter le peuple sur la convocation d’une Assemblée Constituante.

Salvador Nasralla a également tenu, avec succès, une conférence de presse devant le National Press Club Washington D.C, considérée, à tort ou à raison, comme le nec plus ultra du journalisme mondial puisque habituée à recevoir les dirigeants politiques les plus influents de la planète. Il n’en reste pas moins que les yeux sont tournés aujourd’hui vers l’Alliance d’Opposition Contre la Dictature qui lutte pour la démocratie dans les rues du Honduras.

URL de cet article 32717
   
Communication aux lecteurs
Libérez Assange avant qu’il ne soit trop tard

Julian Assange est un citoyen australien qui a été détenu "arbitrairement" pendant plus de 6,5 ans et qui plus récemment a subi à ce jour plus de 231 jours de torture sous la forme d’un isolement continu. Privé de soleil, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé adéquats. Le 5 février 2016, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déterminé que la "détention arbitraire" de Julian Assange devait cesser et que M. Assange devait avoir droit à une indemnisation".

Lire la suite : https://www.legrandsoir.info/liberez-assange-avant-qu-il-ne-soit-trop-...


Vous avez une minute ?

Un nouvel art de militer
DIVERS
Ils sont le visage de la contestation des années 2000. Jeudi Noir, Déboulonneurs, Brigade activiste des clowns, Désobéissants, Anonymous... au-delà des formes traditionnelles que sont la grève ou la manifestation, une nouvelle génération de militants est apparue dans l’espace médiatique et agite régulièrement le cours de l’actualité. Chez eux, pas de chef, pas de violence, pas de longs discours théoriques, mais un goût prononcé pour l’humour et les mises en scènes spectaculaires, et un sens manifeste de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Aucune femme en burka (ou en hijab ou en burkini) ne m’a jamais fait le moindre mal. Mais j’ai été viré (sans explications) par un homme en costume. Un homme en costume m’a vendu abusivement des investissements et une assurance retraite, me faisant perdre des milliers d’euros. Un homme en costume nous a précipités dans une guerre désastreuse et illégale. Des hommes en costume dirigent les banques et ont fait sombrer l’économie mondiale. D’autres hommes en costume en ont profité pour augmenter la misère de millions de personnes par des politiques d’austérité. Si on commence à dire aux gens la façon dont ils doivent s’habiller, alors peut être qu’on devrait commencer par interdire les costumes."

Henry Stewart, Londres


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.