Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Silence devant les pillards assoiffés de sang et de pétrole.

Humanité zéro

Tels des animaux déguisés, nous assistons aux pires des injustices et des atrocités avec le regard des singes passifs ou en hilarité. C’est du darwinisme à l’envers !

Aveuglés par les mass médias, l’individu de l’ère moderne, aussi intelligent soit-il, souffre d’une stupidité émotionnelle sans précèdent. Claustré dans le cadre sécurisant et abrutissant de consommation et de reproduction, il est convaincu d’une logique centrée sur la légèreté et les futilités ; et qui reste néanmoins bizarrement logique. Cet individu trouve du mal à ordonner ses priorités. Il se voit sensible et prétend être humaniste. Mais il est surtout existentialiste et disons qu’il est plutôt un consommateur manipulé.

Il est évident que, du point de vue humaniste, les lumières doivent être projetées sur le naufrage d’un bateau de plus de cent âmes à bord. Or elles ne le seront que trop sur un événement de beaucoup moins de gravité et de beaucoup plus de futilité d’autant plus que les âmes en question sont celles des émigrés africains par exemple !

Joseph STALINE avait raison lorsqu’il affirmait que la mort d’un homme est une tragédie et que la mort d’un million d’hommes n’est qu’une statistique : c’est l’égoïsme de l’homme contemporain qui se révèle sous un grand jour. La théorie de la proximité fait que nous nous désintéressions des misères de nos congénères pour se focaliser sur les détails insignifiants de nos nouveaux prochains : les stars des médias ! Scoops, rumeurs, scandales de ces superstars de sport ou du cinéma sont souvent à la UNE des journaux et des magazines alors que des hécatombes un peu partout dans le monde passent au reste de l’actualité !

Notre cécité émotionnelle incite à avoir un grand intérêt à la « ligne » plutôt qu’à la famine au Yémen par exemple fut-elle la pire au monde. Là aussi il reste à déterminer le nombre des victimes pour les statistiques alors qu’une action pour sauver des êtres humains reste toujours possible.
Cette cécité fait du transfert d’un joueur un événement et ignore la mort quotidienne de quelques mineurs en Afrique ou en Asie pour extraire de l’aluminium, du tantale ou du lithium nécessaires pour la fabriquer des condensateurs et des batteries pour nos portables et nos consoles.

Notre aveuglement est tel qu’on applaudit les razzias et les guerres injustes reproduites sous forme de croisades libératrices et on tait volontairement de dénoncer l’invasion de ces pilleurs assoiffés de sang et de pétrole. C’est que souvent cet aveuglement intentionnel altère notre droiture et infecte notre honnêteté. Et c’est avec une conscience sans scrupule qu’on joue, avec nos enfants au PlayStation, des jeux de guerre appuyant sur la manette pour bombarder des villages pauvres...

Adil GOUMMA

URL de cet article 32877
   
La Guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
Burnett Bolloten
« La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale et violente qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été, malgré l’hégémonie communiste croissante, véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles. Incapable de s’opposer ouvertement à la révolution, la bourgeoisie s’adapta au nouveau régime dans l’espoir que le cours des événements changerait. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Même les morts ne peuvent reposer en paix dans un pays opprimé.

Fidel Castro


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.