RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher



Pour proposer une blague ou un dessin » CLIQUEZ ICI

Il fait trop chaud pour travailler ?

URL de cette brève 3549
https://www.legrandsoir.info/il-fait-trop-chaud-pour-travailler.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
02/08/2013 à 12:35 par Adrien Lamprouge

le journalisme professionnelle c’est comme la politique professionnelle , c’est une plaisanterie ,tout les citoyens dans une " fabuleuse et libre et heureuse démocratie " devrait avoir un minimum de connaissance sur ces sujets sans subjectivité , même si c’est vrai qu’un journaliste professionnelle aura plus connaissance de comment bien faire son travail , mais si il n’utilise pas ses connaissances.....( parce que lui aura demandé de faire un reportage sur les pâquerettes du parc municipal local )

#96786 
02/08/2013 à 15:19 par Quidam

#96791 
02/08/2013 à 23:32 par Dwaabala

Vous, les biknites, vous vous enfermez dans une piaule avec du hackique et vous chantez des chansons tristes.
Vous êtes tristes !
A quarante ans, vous serez des loques humaines.
Quand on voit la tristesse des biknites, on comprends pourquoi c’est interdit le hackique !
Et on se dit que le pinard, ça devrait être obligatoire !

#96798 
03/08/2013 à 00:42 par Quidam

Ceci étant je pense qu’il ne faut pas être trop sévère avec les bonimenteurs, plumitifs, & autres bouffons des temps ’modernes’, ce ne sont pas eux les plus coupables en l’espèce, il faut bien gagner sa croute d’une manière ou d’une autre après tout ... (quoique, il y a des moyens plus ou moins respectables d’y parvenir, m’enfin ...)

Nan ! Tout ça c’est de la faute des ’politiques’ bien sûr !

Depuis qu’en 2003 un certain Jean François Mattei - alors Sinistre de la santé - (véridique !) interviewé alors qu’il était en vacances, en short & tongs, un verre de pastis à la main sur sa terrasse, leur a annoncé le plus sérieusement du monde que tout allait bien, (Mme la marquise) alors qu’une quinzaine de milliers de petits vieux était en train de tomber comme des mouches, nos amis journaleux & autres bourreurs de crâne se sont sentis atrocement coupables & ça les a complètement traumatisés !

C’est depuis qu’ils se sentent obligés de vous ressasser des clowneries du style : "il fait chaud ... faut boire !!!!"

Du temps où on n’avait pas encore bazardé tous les services publics, il y avait encore - comme dans les quelques rares derniers pays qui se respectent - une Sécurité civile, des services de santé, un EDF digne de ce nom, etc. maintenant vous avez un guignol à la radio ou la TV qui vous annonce tous les deux jours à n’importe quel propos & le plus sérieusement du monde qu’il y a une alerte orange, rouge, ou je ne sais quoi, mais c’est du vent bien sûr, quand il n’y a plus de services publiques dignes de ce nom & que les ’politiques’ s’en contre-foutent, que voulez-vous que ce soit d’autre ?

#96801 
03/08/2013 à 02:03 par cassiopea

Et en septembre on aura droit à : la rentrée scolaire, le poids des cartables des ptites tête "blondes", la surcharge de devoirs, les cantines pourries etc...Ah, vivement noël.....

#96802 
03/08/2013 à 15:48 par Quidam

Ceci étant il ne faut pas être trop dur avec les ’politiques’ non plus - bien que ce sont bien sûr des démagogues corrompus & véreux, pourris jusqu’à la moelle qui n’œuvrent qu’à entuber les prolétaires au bénéfice des intérêts du grand capital & de la bourgeoisie, c’est plus que clair - non, parce que s’ils ne font rien en matière de protection civile, de services publics, de protection sociale, de gestion de la santé publique, de planification rationnelle des investissements publics en matière d’approvisionnement & de gestion des ressources énergétiques, de maintien de l’ordre public afin de garantir la quiétude de tous les citoyens, etc., etc., ce n’est toutefois pas faute de faire semblant !

Ben non ! Tout le monde aura noté la promptitude avec laquelle le ministre préposé se rendra sur les lieux - à grand tapage médiatique œuf corse - pour tout & n’importe quoi, de la catastrophe naturelle, au crime crapuleux, jusqu’au chien écrasé si par malheur ça s’est passé près d’une école maternelle ou d’une synagogue ! Ils vont même bien se rendre sur le champ à l’étranger le cas échéant - également aux grands frais du contribuable bien sûr - c’est vous dire s’ils ne reculent devant rien pour tenter de vous faire croire qu’ils font quelque chose alors que de facto ils ne font strictement rien sinon du vent & de toute façon s’en contre-foutent.

Dans le cas des faits divers - meurtres, holdups, attentats, etc., c’est trop drôle aussi - tout le monde l’aura noté j’imagine - dans les média reptiles, pour peu que ça se soit passé dans une ville &/ou un quartier pourri, (déshérité) vous noterez que le guignol ou autre scribouillard de service vous parlera de ’Kalachnikov’, nonobstant le fait que dans 99,99% des cas ce genre de crimes se déroule sans témoins bien entendu, & encore moins d’experts en armement ! Mais c’est pas gênant, ça fait de l’audience ou des ventes & la promo des thèses de l’extrême droite fascisante, donc c’est tout bon !

Tout le monde aura aussi noté j’imagine, que dans ces cas là on annonce systématiquement peu de temps après de promptes mises en garde à vue quasi miraculeuses, dont les premiers métèques ou clochards passant malencontreusement près de la scène du crime auront momentanément fait les frais bien entendu, & qui seront relâchés bien évidemment dans la plus grande discrétion ...

Enfin tout cela se passe en France & non pas dans 1984 mais bien réellement en 2013 ... Misère ! :-(

#96814 
04/08/2013 à 18:14 par gérard

C’est quoi que ce lieu "d’humour" où voilà-t-y pas que ça cause si sérieux !
Comme je ne sais pas comment l’envoyer autrement, et qu’il fait trop chaud pour chercher, voilà ce qui s’est passé à la mort de Karl Marx :

Celui-ci se dirigea tout droit vers la porte du paradis, pensant qu’après tout ce qu’il avait fait pour l’humanité, il serait accueilli à bras ouverts par Saint Pierre qui en garde les portes.
Seulement voilà. Saint Pierre eut beau chercher dans ses célestes registres, à la lettre M, puis à la lettre K, il ne trouva pas le nom de Karl Marx.
Il alla alors trouver le Diable, pour qu’il consulte ses livres. Et le diable y trouva effectivement Karl Marx.
Karl Marx fut donc envoyé en enfer.
6 mois plus tard eut lieu la réunion qui rassemble Dieu, Saint Pierre, les Archanges, les Anges, les Séraphins, les Chérubins, etc. d’un côté, et le Diable, les Diablotins, les Démons, les Succubes, les Incubes et tout ça, de l’autre. Le Diable arriva tout défait, et Dieu alors lui demanda :

- Ça va bien avec Karl Marx ?
- Ne m’en parlez pas ! Depuis qu’il est arrivé, les Diablotins ne veulent plus entretenir le feu sous les chaudrons en dehors des jours ouvrables, les Démons exigent un repos hebdomadaire et des congés annuels, bref, l’enfer est sens dessus dessous et les damnés, ma foi, ils ne sont pas trop mal traités. Je ne sais plus quoi faire....

- Ah, dit Dieu, je peux vous proposer de le prendre au paradis, le temps de remettre tout ça en ordre.
Karl Marx fut donc accueilli au paradis.
Lors de la réunion suivante, il y avait bien les mêmes, Saint Pierre, les Anges, les Archanges,... mais le Diable ne trouva pas Dieu et il demanda alors à un Archange où il pouvait bien se trouver.
Celui-ci lui répondit :
- Dieu ! Quel dieu ?

#96838 
RSS RSS Commentaires
   

"Pourquoi les pauvres votent à droite"
Thomas Frank
Titre original : What’s the matter with Kansas ? (2004, 2005, 2007) Traduit de l’anglais par Frédéric Cotton Nouvelle édition. Première parution française dans la collection « Contre-feux » (Agone, 2008) À la fin des années 1960, la concurrence internationale et la peur du déclassement transforment un populisme de gauche (rooseveltien, conquérant, égalitaire) en un « populisme » de droite faisant son miel de la crainte de millions d’ouvriers et d’employés d’être rattrapés par plus déshérités qu’eux. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La mort de la démocratie ne sera probablement pas le résultat d’une embuscade. Ce sera une lente extinction par apathie, indifférence et privation.

Robert M. Hutchins

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.