RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
29 

Il faut qu’ils dégagent.

Et pendant que vous vous crêpez le chignon autour du Pr Raoult avec vos diplômes de médecine en chocolat...

Il manque toujours des moyens dans un des pays les plus riches au monde, classé sixième en termes de pourcentage de millionnaires.

Ils sont capables de construire des portes-avions "au cas où" il y aurait une guerre, mais pas des hôpitaux "au cas où" il y aurait une épidémie ? Mais qui sont ces abrutis ?

Je n’ai pas entendu clairement que le pouvoir avait l’intention d’inverser ses priorités et sa politique des 30 dernières années. Et vous ?

Je n’ai aucun doute qu’ils perçoivent que leur intérêt politique est de dramatiser la situation pour tenter de "ressouder la population autour de ses dirigeants" - comme à la guerre, quoi. Dramatiser, ça ne veut pas dire "exagérer", ça veut dire prendre des mesures spectaculaires pour détourner l’attention de leur ineptie crasse. C’est ce que font tous les incompétents aux commandes : ils vous jurent que le problème est vachement plus compliqué que ce que tu crois. Alors ils prennent des mesures spectaculaires à défaut d’être efficaces. Quitte à faire tout et n’importe quoi. Plus ils entendent bouillir dans la marmite, et moins ils ont envie de soulever le couvercle.

Une technique classique est celle du bouc émissaire. La Chine, quelqu’un ?

Pendant que vous diluez votre colère (ce n’est pas une denrée illimitée) entre vous pour un effet concret proche de zéro, ils sont en train de préparer l’après. Et je n’ai aucun doute que le "retour à la normale" ne se fera que lorsqu’ils seront rassurés que ce retour ne se traduira pas en un retour de bâton. Pardi, vous feriez quoi à leur place ? Vous vous souvenez de la dernière fois que votre maman voulait vous mettre une fessée et que vous appuyiez de toutes vos forces sur la porte de votre chambre en espérant qu’elle se calme, au moins un peu ?

Il faut qu’ils dégagent. Parce qu’après ce virus, un jour il y en aura un autre. Probablement pire. Ce n’est pas une question de "si" mais de "quand". Parce que la Nature, elle est comme ça. Elle s’adapte, elle mute, elle nous déteste.

Et si ce n’est pas un virus, ce sera un autre truc. Une guerre, une crise économique, l’effondrement de quelque chose. Va savoir quoi.

Ca n’a jamais été "la Fin de l’Histoire" comme l’avait écrit un certain crétin. L’Histoire, elle est comme la Nature, elle ne demande pas notre avis. T’as beau lui dire "ça y’est, c’est fini, ne bouge plus, ne change rien, comme ça c’est par-fait !", elle s’en fiche. (Elle est comme ta maman quand tu brailles "arrête" et que les coups pleuvent quand même. Trop tard, fallait pas l’énerver encore plus en bloquant la porte.)

Vous avez vraiment envie de vivre la prochaine crise avec les mêmes aux commandes ?

Alors il faut qu’ils dégagent. Question de salubrité publique. Littéralement.

Viktor Dedaj
"vous ne trouvez pas qu’on étouffe en ce moment ?"

URL de cet article 35953
  

Même Auteur
Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les moyens de défense contre un danger extérieur deviennent historiquement les instruments d’une tyrannie intérieure.

James Madison
4ème président des Etats-Unis, 1751-1836

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.