RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Impressions sur Impressions, septembre 2001.

Septembre 2001.

Image d’un 11 septembre 2001 sur CNN : Henry Kissinger, les joues tremblantes de rage, explique comment l’attentat contre les Etats-Unis constitue une attaque "contre la Liberté et la Démocratie". Dans la salle de rédaction de CNN, même les mouches avaient cessé de voler par pur respect de ce géant de la politique internationale. Même un ange n’aurait pas osé violer cet espace aérien médiatique, traversé uniquement par les paroles du maître. En surimpression, l’image d’un 11 septembre 1973, d’un président Chilien assassiné et d’un Henry Kissinger aux commandes. J’ai pensé très fort "ta gueule", mais le bla-bla a continué.

Image d’un 12 septembre 2001 sur CNN : La découverte d’une voiture abandonnée sur un parking d’un aéroport. Sur le siège avant, un manuel de pilotage rédigé en arabe. Sans doute une dernière révision de cours juste avant un examen final. Et une valise abandonnée qui contenait un Coran et des cassettes vidéos de cours de pilotage. Des cours par correspondance, sans doute. Voilà ce qui arrive aux mauvais élèves. En surimpression, l’image de ma mère qui cachait des oeufs de pâques dans le jardin. J’étais petit et ma mère les entourait de papier aux couleurs vives, pour que je puisse les trouver plus facilement. J’étais content de les trouver et ma mère faisait semblant d’être surprise.

Image d’un 13 septembre 2001 sur CNN : un drapeau états-unien flotte au vent devant les carcasses de deux tours de Manhattan. Et une banderole proclame "God Bless America" - Dieu bénisse l’Amérique. En surimpression, l’image d’un barbu ricanant au commandes d’un Boeing qui hurle "Allah est Grand". Allah et Dieu en face-à -face. Duel au sommet, en quelque sorte. Il parait que le 21ème siècle sera religieux ou ne sera pas. Mais le 21ème siècle, je m’en fous après tout, car je refuse de vieillir.

Image d’un 14 septembre 2001 sur la télévision française : Il faudrait marquer une minute de silence, me dit-on. Mais le silence n’est pas mon fort et une minute passe trop vite pour dire des choses vraiment importantes. En surimpression, ce graffiti lu au Nicaragua en 1990, "Pour toutes les victimes de l’oppression, pas une seule minute de silence, mais toute un vie de luttes". Non, décidemment, je n’aimerais pas que mes amis se taisent s’il me venait un jour à mourir.

Une question qui me trotte dans la tête depuis ce 11 septembre : quel point commun y’a-t-il entre Ben Laden, un taliban et 1.5 millions d’Irakiens morts d’un blocus ? Vous pouvez répondre "ce sont tous des islamistes" ou vous pouvez répondre "ce sont tous des produits de la politique étrangère des Etats-Unis". C’est le moment de réfléchir. En surimpression me revient un fait divers. Un chien pitbull dressé pour le combat a attaqué une petite fille. Il a même mordu son maître. Le maître a froncé les sourcils. Le maître n’était pas content. Le chien, bien entendu, a été tué. On a même envisagé un moment de faire tuer tous les pitbulls du pays. Peu de temps après, guéri de ses blessures, le maître s’est acheté un autre chien. Oui, un pitbull.

En revoyant les images de ce 11 septembre, je revois deux mâchoires volantes se refermer sur les jambes du maître et, en surimpression, l’expression "Tel chien, tel maître".

Ah, au fait, la petite fille est morte.

Viktor Dedaj

URL de cet article 4078
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Auteur
Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« L’ennemi n’est pas celui qui te fait face, l’épée à la main, ça c’est l’adversaire. L’ennemi c’est celui qui est derrière toi, un couteau dans le dos ».

Thomas Sankara

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.