Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Information du ministère cubain de la Santé publique

Le petit doigt sur la couture du pantalon, Lenin Moreno (celui-là même qui avait signé des accord de coopération médicale avec Cuba à La Havane quand il était vice-président de Rafael Correa) obtempère aux ordres de la Maison-Blanche dont l'un des derniers objectifs est de torpiller l'aide que Cuba dans ce domaine à de nombreux pays. Jacques-François Bonaldi (traduction)

INFORMATION DU MINISTÈRE CUBAIN DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Le gouvernement de la République d’Équateur a décidé de mettre fin sans les proroger aux six conventions signées avec le ministère cubain de la Santé publique.

La coopération médicale cubaine en Équateur a démarré en 1992. Une convention de coopération a été signée en juin 2006 pour lancer l’ « Opération Miracle » au cours de laquelle 153 coopérants ont effectué 168 543 interventions chirurgicales, dont 4 609 concernant la cataracte et 118 575 le ptérygion.

En janvier 2009, à l’occasion de la visite officielle du président Rafael Correa, les deux gouvernements ont souscrit une convention-cadre de coopération en matière de santé.

Le 11 juin de cette même année, Lenin Moreno Garcès, vice-président de l’Équateur, et le ministère cubain de la Santé publique ont signé la Convention de coopération interinstitutionnelle pour le démarrage de l’Étude psychosociale, pédagogique et clinico-génétique de personnes handicapées, connue comme Mission solidaire « Manuela Espejo » : ce programme a permis d’examiner 825 576 personnes, dont 35 257 ont bénéficié de consultations spécialisées de neurophysiologie et d’otorhinolaryngologie et 21 062 d’études de génétique clinique.

Le contrat signé en 2013 avec l’Institut équatorien de sécurité sociale (IESS) a permis à 293 médecins cubains de différentes spécialités de prêter une assistance dans 52 centres de cet Institut.

Cuba a apporté son aide à l’Équateur dans des situations d’urgence et de catastrophe : en 1986, à la suite de pluies intenses ; en 2001, pour une épidémie de dengue ; en 2016, aux victimes du séisme survenu le 16 avril.

Depuis le démarrage de la coopération cubaine dans ce pays, 3 565 personnels de santé y ont prêté service : ils ont fait 6 749 666 consultations médicales et 212 360 interventions chirurgicales ; procédé à 3 548 accouchements et appliqué 100 084 doses de vaccin.

Ces coopérants de la santé cubains ont exercé uniquement les fonctions que leur a confiées le système de santé équatorien, s’en tenant rigoureusement à la lettre même des conventions souscrites.

Les campagnes orchestrées depuis quelque temps par l’administration étasunienne pour discréditer et saboter la coopération de santé que Cuba prête dans des dizaines de pays ne peuvent occulter ces données qui prouvent l’esprit altruiste et l’effort solidaire des coopérants cubains.

La brigade médicale cubaine en Équateur se monte à 382 coopérants, présents dans 23 des 24 provinces de ce pays.
Les coopérants cubains rentreront dans leur patrie après avoir contribué en tout mérite à un noble objectif : garantir des soins médicaux à la population équatorienne, conformément au principe de couverture sanitaire pour tous que promeut l’Organisation mondiale de la santé, d’autant qu’ils ont pris en charge des spécialités déficitaires dans le système de santé équatorien, tout comme l’ont fait volontairement depuis 1963 plus de 400 000 coopérants sanitaires dans 164 pays.

Le ministère cubain de la Santé publique ratifie sa volonté de continuer d’apporter sa coopération à ce peuple frère, annulée maintenant par décision du gouvernement équatorien.

Les peuples de Notre Amérique et du reste du monde savent qu’ils pourront toujours compter sur la vocation humaniste et solidaire des personnels de santé cubains.

La Havane, 15 novembre 2019

URL de cet article 35432
   

Même Thème
Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"De nombreux États modernes oublient qu’ils ont été fondés sur les principes des Lumières, que la connaissance est un garant de la liberté et qu’aucun État n’a le droit de rendre la justice comme s’il s’agissait d’une simple faveur du pouvoir".

Julian Assange

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
31 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.