RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Kurdistan : la quiétude troublée des rebelles du Qandil, Boris Mabillard.








Le courrier, mercredi 13 Juin 2007.


Depuis les années 1990, les insurgés du PKK contrôlent une enclave dans les montagnes, à la frontière iranienne. Soutenus tacitement par les Kurdes irakiens, ils y ont aménagé des camps d’entraînement. Mais les menaces du général turc Yasar Büyükanit ont troublé leur quiétude.


Sangasser, dernier village avant les contreforts du mont Qandil. La route pique vers les montagnes et un barrage des peshmergas marque la fin de la région sous contrôle du KRG, le gouvernement régional kurde. Les paysages deviennent plus sauvages, la route suit la vallée, remonte le torrent, serpente et s’élève enfin jusqu’au col. La vue est spectaculaire. C’est là que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a son premier poste de contrôle. Deux drapeaux marquent cette frontière à l’intérieur de l’Irak. Une guérite abrite les hommes de la sécurité ; à l’intérieur, pas de confort, des portraits muraux d’Abdullah Ocallan pour seul décor. Dehors, sur des chaises en plastique, deux hommes en treillis disputent une partie d’échecs pour tromper l’ennui.

La région contrôlée par le PKK représente une sorte d’enclave nichée sur les pentes du massif de Qandil, à la frontière iranienne. Officiellement, les peshmergas du gouvernement régional kurde règnent sur la région. En fait, ils n’y mettent pas les pieds. Ici, c’est le PKK qui fait la loi. Sans avoir de limites précises, son territoire s’étend le long de la frontière iranienne jusqu’à la Turquie.

A partir des années 1990, les insurgés du PKK se sont installés dans ces montagnes, bénéficiant du soutien tacite des Kurdes irakiens. Ils y ont aménagé des bases, des camps d’entraînement, un réseau d’abris, et ne font aucun secret de leurs activités. Au contraire. Mais les menaces du général turc Yasar Büyükanit ont troublé leur quiétude. La possibilité d’une attaque de la Turquie est prise très au sérieux et les infrastructures ont été déplacées, mieux cachées. (...)

- Lire l’ article www.lecourrier.ch






Au Kurdistan, la désillusion de l’ eldorado pétrolier, Boris Mabillaud.






URL de cet article 5168
  

Enjeux politiques de l’histoire coloniale
Catherine COQUERY-VIDROVITCH
Notre patrimoine historique « national » doit-il inclure l’histoire de la colonisation et de l’esclavage colonial ? La réponse positive, de bon sens, ne fait pas l’unanimité : soit parce que parler sans tabou du domaine colonial serait « faire repentance », soit parce que l’ignorance ou la négligence entretenues depuis plusieurs générations font qu’il ne vient même pas à l’esprit de beaucoup de nos concitoyens que notre culture nationale héritée n’est pas seulement hexagonale. La culture française (que (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

A force de tout voir on finit par tout supporter...
A force de tout supporter on finit par tout tolérer...
A force de tout tolérer on finit par tout accepter...
A force de tout accepter on finit par tout approuver.

Saint Augustin

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.