Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

20 

L’axe Blanquer/Le Pen

Le ventre fécond d’où peut resurgir le monstre c’est la capitalisme et Blanquer est son (un de ses) prophète.

Blanquer n’a pas l’excuse de l’inculture. Blanquer est un docteur et agrégé en droit qui fut directeur de l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine de Paris 3 La Sorbonne. Il est membre d’un club de réflexion néolibéral, l’Institut Montaigne, qui défend les propositions libérales dans l’éducation c’est-à-dire sa privatisation. Le modèle étasunien est bien présent dans les inspirations de cet ancien étudiant d’Harvard. Jean-Michel Blanquer pense que l’existence de lycées privés sous contrat d’association avec l’État appartenant à des fonds de pension américains "ne pose pas de problème" soutient l’enseignement privé. Il écrivait "L’enseignement privé pourrait être un partenaire plus important encore du service public par sa capacité à expérimenter et à accompagner certains des grands enjeux sociaux et sociétaux de notre temps". Bref Blanquer est un homme de la droite "décomplexée" - comprendre de la droite extrême - ce qui est son droit le plus stricte. Son intervention lors d’une table ronde de Sens commun en 2015 en dit long sur ses sympathies catho-conservatrices.

Ce qui est plus surprenant pour un homme qui se pique d’histoire c’est son attaque contre JL Mélenchon et le pont qui existerait entre "l’extrême-gauche et l’extrême-droite". Avouons que si nous n’étions pas bien élevé nous dirions "quel salopard !". Mais comme il nous reste des bribes de politesse nous dirons que Blanquer devrait relire quelques bouquins d’histoire, justement.

Il y apprendrait que ce sont les siens, le droite, qui ont amené Hitler et Mussolini au gouvernements de leurs pays. Sans l’alliance des droites avec le fascisme et le nazisme, l’extrême-droite ne serait jamais parvenu au pouvoir. C’est von Papen, un Blanquer allemand, qui a œuvré pour cette sainte alliance anti-bolchevique de la droite et de l’extrême-droite. Blanquer, s’il est allergique aux livres d’histoire, devrait lire le Goncourt 2017, Eric Vuillar et son magnifique L’ordre du jour. Il y verrait, raconté sous une forme littéraire, le soutien du grand capital à Hitler et sa bande d’assassins de masse. Les Krupp, von Thyssen et autres étaient de droite Monsieur Blanquer, comme vous. Hitler ou Mussolini n’ont pas "pris le pouvoir" : il leur a été livré par la droite. Quant à Pétain, Monsieur Blanquer, je n’aurais pas la cruauté de vous rappeler ce qu’en dit l’excellent historien Alain Ruscio "Son héritage, issu de nombreuses familles de droite d’avant-guerre, se retrouve aussi bien à l’extrême droite qu’à droite".

Ce ne sont pas des ponts qu’il y a entre vous et le fascisme, l’extrême-droite et le droite. C’est votre identité profonde qui est la même. C’est votre nature de classe, votre politique et vos idées. Nature de classe : vous servez les mêmes intérêts, ceux du fric. Votre politique : car démolir et casser les conquêtes sociales et les libertés démocratiques c’est votre tasse de thé commune, seule différence, une question de degrés. Vos idées : car tout ce qui est obscurantiste et réactionnaire vous est commun. Zemmour n’est pas un pont entre vous et le fascisme, il est la franchise de ce que vous êtes profondément. Il est le visage grimaçant de la droite sans masque lorsqu’elle a peur pour sa cassette. Comme il vous ressemble, Monsieur Blanquer, quand vous insultez, comme vous l’avez fait chez JJ Bourdin, JL Mélenchon et ce que vous appelez "l’extrême-gauche" pensant sans doute aux militants communistes, socialistes, progressistes qui ont peuplé le camp de Dachau dès 1933, où les vôtres et vos alliés d’extrême-droite les avaient jetés.

Enfin oser parler d’axe JLM/Le Pen, alors que toute votre stratégie imbécile et extrêmement dangereuse pour la paix civile est justement de constituer un axe Macron/Le Pen pour stériliser le bloc populaire et assurer la victoire votre champion, c’est tout de même un peu culotté. Cynisme odieux, démagogie crapuleuse, impudence répugnante ?

"Alors pas vous et pas ça !" comme disait déjà Jaurès à la droite.

Antoine Manessis.

Premier gouvernement du chancelier Hitler (NSDAP) 1933

nommé par le président Von Hindenbourg Droite

vice-chancelier Von Papen Droite

Frick                  NSDAP

Von Neurath           Droite

Hugenberg            Droite

von Blomberg          Droite

Sedte                 Droite 

von Eltz-Rüchenbach    Droite

Göring               NSDAP

Premier gouvernement Mussolini (Fasciste) 1922 

nommé par le Roi Victor-Emmanuel III Droite

3 ministres fascistes et 10 ministres de Droite.

»» http://nbh-pour-un-nouveau-bloc-historique.over-blog.com
URL de cet article 35509
   

Même Thème
Roger Faligot. La rose et l’edelweiss. Ces ados qui combattaient le nazisme, 1933-1945. Paris : La Découverte, 2009.
Bernard GENSANE
Les guerres exacerbent, révèlent. La Deuxième Guerre mondiale fut, à bien des égards, un ensemble de guerres civiles. Les guerres civiles exacerbent et révèlent atrocement. Ceux qui militent, qui défendent des causes, tombent toujours du côté où ils penchent. Ainsi, le 11 novembre 1940, des lycées parisiens font le coup de poing avec des jeunes fascistes et saccagent les locaux de leur mouvement, Jeune Front et la Garde française. Quelques mois plus tôt, les nervis de Jeune Front avaient détruit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Tout ce qui est sage a déjà été pensé : il faut essayer seulement de le penser encore une fois. »

Goethe

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.