RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

L’europe : une vie un destin

Dix ans, dix ans déjà que l’on a vécu ce moment inoubliable de victoire électorale un certain 29 mai 2005. Dix ans aussi que l’on a un aperçu de la conception européenne de la démocratie. Je profite de ce souvenir vivace pour dire quelques mots au sujet de l’Europe.

Au commencement ce fut les Etats-Unis qui avaient soutenu la construction de l’Euroland, notamment pour contrer l’influence soviétique. Mais rapidement l’Euroland se transforma en un projet imposé par un groupe d’oligarques financiers européens afin de doter l’espace de Schengen d’un instrument économique et commercial puissant, leur permettant d’affronter leurs alliés et concurrents, d’abord étasuniens, ensuite asiatiques.

Il y a 70 ans, on nous a vendu la CEE comme l’espace qui allait générer la paix. Mais personne ne s’y est trompé, la présence de la bombe nucléaire à l’est comme à l’ouest a été beaucoup plus dissuasive que le soit disant esprit pacifique des Schuman et autre pères de l’Europe. La preuve la plus éclatante fut la terrible tragédie yougoslave dont les appétits des capitalistes allemands n’ont eu aucun scrupule à favoriser la guerre qui a couté la vie à 300 000 individus.

Depuis la création de l’euro, L’UE a fonctionné avec une politique monétaire seulement adaptée aux besoins allemands. Et ce n’est pas être anti-allemand que de dire cela, car si la France avait eu la possibilité d’asseoir son hégémonie, elle aurait fait de même, au détriment de son allié. Un très faible taux d’intérêt a été maintenu afin de privilégier les exportations de l’Allemagne. Mais ces faibles taux ont fatalement engendré de multiples bulles spéculatives au sein des nations européennes périphériques (immobilier). Cependant, ce capitalisme allemand s’approche lui aussi de l’abîme, car l’économie allemande est inextricablement liée à celle des autres pays du continent. La contraction de leurs économies réduit d’autant la capacité d’absorption des exportations allemandes. On le voit aisément, le but ultime des bourgeoisies locales est de tirer la couverture à elles en essayant d’entourlouper le voisin pour lui piquer des parts de marché, ce qui témoigne d’un sens aigu de la coopération.

Il y a 10 ans pour ce qui restera l’énorme hold-up démocratique, je me souviens, dans l’optique d’un changement, avoir eu la naïveté de croire que l’échelle du continent européen était pertinent. Mais entre l’impuissance générée par un consensus impossible (à 28) et le fait de se gouverner tout seul, le choix est vite fait. Dans le monde mondialisé, le rétablissement du franc français pourrait mener à sa dévaluation (renchérissant des importations et entraînant une baisse du pouvoir d’achat) et pourrait subir toute sorte d’attaques de la part des marchés. Mais tout ceci n’était que poudre de perlimpinpin disséminée par les médias dociles pour nous faire oublier quelque chose d’important : l’Europe n’est rien d’autre qu’une alliance de toutes les bourgeoisies du continent qui n’ont qu’une seule obsession celle de maintenir leurs prérogatives au détriment des travailleurs qui sont mis en concurrence. En effet depuis la création de l’Union Européenne, aucun acquis social n’a émané de cette organisation. Par contre dès qu’il a fallu faciliter les déplacements des capitaux, attaquer les aides destinés au service public ou détricoter les avancées obtenu nationalement, il n’y a plus aucun problème, le principe de subsidiarité ne prévaut plus.

En France, le mot libéralisme était imprononçable, on la donc remplacé par le mot Europe. Puis on nous a tellement serinés avec cette Europe qu’il nous parait impossible de s’en sortir sans dégât. Mais en fait la cohésion de l’Europe et de l’euro ne reposent plus que sur la peur chimérique (instillée à dessein) des conséquences de son éclatement. Tant que les intérêts des capitalistes seront assez convergents, il ne sera pas nécessaire de racheter un Monopoly en Franc.

»» http://les-tribulations-de-l-ecocolo-ecoconome.over-blog.com/2015/05/l...
URL de cet article 28699
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Un futur présent, l’après-capitalisme, de Jean Sève
Michel PEYRET
Une façon de dépasser le capitalisme Le livre de référence L’essai de l’historien Jean Sève intitulé Un futur présent, l’après-capitalisme (La Dispute, 2006). Ce livre propose une interprétation du mouvement historique actuel dans le sens du dépassement possible du capitalisme. Il énonce ce qu’il envisage comme des preuves de l’existence actuelle de « futurs présents » qui seraient autant de moyens de ce dépassement du capitalisme déjà à l’oeuvre dans le réel. Sur la question économique, la gauche est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans la souffrance, la crise à Haiti offre des opportunités aux Etats-Unis. A part fournir une aide humanitaire immédiate, la réaction des Etats-Unis au séisme tragique à Haiti offre des opportunités pour remodeler le gouvernement d’Haiti depuis lontemps en dysfonctionnement ainsi que son économie afin d’améliorer l’image des Etats-Unis dans la région.

Publié sur le site de Heritage Foundation,
janvier 2010
Quelques jours après le séisme à Haiti.

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.