RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La France aime jouer à se faire peur… mais jusqu’à quand ?

Dimanche soir, 13 décembre, le verdict est tombé. Le FN n’obtient aucune région. Presque tout le monde semble satisfait. Tant à gauche qu’à droite. Comme si le parti bleu-marine avait perdu, alors qu’il n’aura jamais autant d’élus aux Conseils régionaux. Les PS & LR ont récupéré pêle-mêle les votes de celles et ceux qui se prêtent à leur jeu nauséeux : on joue l’épouvante, et on rafle la mise !

Dans les bureaux des PS & LR il y en a qui doivent déjà se dire qu’au pire, au deuxième tour de la présidentielle de 2017, ils pourront toujours agiter le même spectre puisque la stratégie qui avait déjà fonctionné lors de la présidentielle de 2002 entre J. Chirac et J-M. Le Pen, vient de fonctionner à nouveau. Ailleurs, on fait le décompte des lourdes pertes et des rarissimes profits.

Nombreux citoyens se sont donc mobilisés et ont contre leur gré, opté pour un vote utile, comme on dit… Utile à quoi, ou/et à qui !? A faire barrage au FN ? Un leurre…

Contradiction majeure : beaucoup d’électeurs, toujours aussi dociles, se sont une nouvelle fois fait voler leur vote. Pour eux, pas d’autre solution. Alors que le pays est dans cet état, à cause de ceux-là mêmes pour lesquels ils ont voté, pensent-ils vraiment que c’est avec les mêmes équipes que les choses vont changer ?! Nouveau leurre…

Ce matin, quel que soit le parti, les commentaires vont dans le même sens. D’aucuns jurent qu’ils ont compris la leçon. Qu’ils ne risquent pas d’oublier. Qu’ils ne pourront jamais plus faire de la politique comme avant. Que cette fois, ils ont entendu le vote sanction des électeurs… Pour les remercier de ce harakiri, le Smic sera augmenté… de six centimes le 1er janvier prochain ! Bref, le résultat c’est que les citoyens ont remis en place les mêmes voyous qui les bernent depuis des décennies, dans ce jeu de dupes. Autre leurre… qui ne changera rien et donc alimentera, à coup sûr, la progression inéluctable de l’extrême-droite.

En fait, si notre « démocratie » en est à ce point-là aujourd’hui, c’est de notre faute. Comme je ne cesse de le répéter, nous avons le personnel politique que nous méritons. Dans leurs analyses et leurs commentaires, des internautes nous expliquent leur vision des choses mais ne proposent aucun moyen pratique – ou si peu – à mettre en place pour en changer le cours. Nombreux sont ceux qui condamnent la politique néolibérale européenne et son corollaire l’Otan… Mais comment faire « pratiquement » pour en sortir si tel est le souhait majoritaire de la population ? Sachant que le système capitaliste qui les entretient est d’une redoutable efficacité, et qu’il parvient à récupérer la plupart des entraves qui lui sont mises entre les pieds ? Le cas grec est éloquent et terrible à ce sujet…

Je pense que c’est en 2005 qu’a eu lieu la première déflagration. Et qu’il eût fallu descendre dans les rues et manifester contre la confiscation du vote refusant majoritairement le Traité constitutionnel de l’Europe, jusqu’à en obtenir le respect. Et non son copier-coller de Lisbonne. C’est là qu’a été usurpée la voix des citoyens. Sans qu’il n’y ait de réelle protestation, à la hauteur d’un tel rapt. Et à partir de cette date, les différents niveaux de pouvoir – nationaux et européens – ont compris que les citoyens vivaient tout cela de loin. Sans s’en préoccuper véritablement, parce que pour beaucoup, trop préoccupés par un quotidien difficile et harassant. Et même chose en ce qui concerne les votes blancs, nuls ou les abstentions qui ne sont pas pris en compte lors des résultats. Alors qu’ils sont majoritaires ! Au regard d’une « démocratie » saine, il est inacceptable qu’autant de votes (près de 50% dans la plupart des pays) ne soient pas comptabilisés.

Quelques heures à peine après le scrutin régional, et un mois après les attentats qui ont ensanglanté Paris à une deuxième reprise en moins d’un an, ceux-là mêmes pour qui les citoyens français viennent de voter (PS / LR) se proposent dans les enceintes de Bruxelles, de relancer la procédure d’adhésion de la Turquie à l’UE… Est-ce vraiment la décision à prendre et
le moment approprié ? Quand je vous dis qu’ils ne font qu’alimenter la propagation de la peste brune qui s’infiltre telle une eau glauque dans les moindres interstices de la société…

Certains sceptiques me diront, mais que faire ?! Il y a une réponse, sous nos yeux, mais dont personne – et surtout pas nos responsables politiques – ne parle : l’Islande qui se porte très bien – alors qu’elle était le premier pays touché par la crise bancaire en 2008 – depuis qu’elle a tourné le dos à l’UE, à l’euro et aux banksters. Voir : http://www.express.be/business/fr/economy/lislande-a-laisse-ses-banques-faire-faillite-et-jete-des-banquiers-en-prison-et-voici-ce-qui-sest-produit/214182.htm

Je ne peux, une fois encore, que conclure en donnant la parole à Léo Ferré :

« Ils ont voté ils voteront
Comme on prend un barbiturique
Et ils ont mis la République
Au fond d’un vase à reposer
Les experts ont analysé
Ce qu’il y avait au fond du vase
Il n’y avait rien qu’un peu de vase »

Daniel Vanhove –

14.12.15

Observateur civil

Auteur

URL de cet article 29764
  

Même Auteur
Si vous détruisez nos maisons vous ne détruirez pas nos âmes
Daniel VANHOVE
D. Vanhove de formation en psycho-pédagogie, a été bénévole à l’ABP (Association Belgo-Palestinienne) de Bruxelles, où il a participé à la formation et à la coordination des candidats aux Missions Civiles d’Observation en Palestine. Il a encadré une soixantaine de Missions et en a accompagné huit sur le terrain, entre Novembre 2001 et Avril 2004. Auteur de plusieurs livres : co-auteur de « Retour de Palestine », 2002 – Ed. Vista ; « Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes », 2004 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La liberté commence où l’ignorance finit.

Victor Hugo

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.