Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


La représentation diplomatique de Cuba à Washington contraint de suspendre ses activités pour cause de blocus...

NdT : En absence d’ambassades, les représentations diplomatiques entre Cuba et les Etats-Unis sont assurées depuis 1977 par des "Sections d’Intérêts" respectives. Pour cause de blocus financier (pudiquement intitulé "embargo"), voici un nième exemple de l’absurdité - et virulence - de la tentative de blocus que les Etats-Unis exercent contre Cuba depuis plus de 50 ans.

Communiqué : Le 12 Juillet dernier, la banque M&T Bank a informé la Section des Intérêts de Cuba à Washington de sa décision de ne pas continuer à fournir des services aux missions diplomatiques étrangères et a donné à la Section des intérêts Cubains et à la Mission permanente de Cuba auprès de l’Organisation des Nations Unies un délai pour mettre fin à la relation et trouver une nouvelle banque opérant aux Etats-Unis. 

En raison des restrictions découlant de la politique de blocus économique, commercial et financier contre Cuba du gouvernement nord-américain, il a été impossible pour la Section des Intérêts de trouver à ce jour une banque nord-américaine ou étrangère située aux Etats-Unis pour gérer les comptes bancaires des missions diplomatiques cubaines, malgré de multiples démarches entreprises auprès du Département d’État et de nombreuses banques. 

Ceci entraînera de graves problèmes pour le fonctionnement normal de la Section des intérêts de Cuba aux États-Unis et de la Mission permanente de Cuba auprès de l’Organisation des Nations Unies. 

Pour cette raison de force majeure, la Section des Intérêts de Cuba est tenu de suspendre, à compter du 26 Novembre 2013, les services consulaires jusqu’à nouvel ordre. Seules seront traitées les formalités humanitaires ainsi que d’autres de façon limitée. 

La Section des Intérêts de Cuba à Washington a rappelé au Département d’État que le gouvernement des Etats-Unis a une obligation légale de garantir la conformité des relations diplomatiques avec la Convention de Vienne du 18 Avril 1961 ainsi que la Convention de Vienne sur les relations consulaires du 24 Avril 1963, qui stipule que l’Etat accréditaire doit accorder toutes les facilités pour les missions diplomatiques et postes consulaires pour l’exercice de leurs fonctions. Il est également lié par l’accord du 30 mai 1977, qui a établi des sections d’intérêt dans les deux pays [Cuba et Etats-Unis - NdT], et dans laquelle les deux parties ont réaffirmé leur engagement à respecter les traités internationaux régissant les relations diplomatiques et consulaires. 

La Section des intérêts de Cuba déplore en particulier les effets que cette situation va provoquer pour les citoyens cubains et nord-américains, en raison de l’incapacité de la section consulaire de continuer à traiter les documents liés à la délivrance des passeports, des visas, de la légalisation de documents et d’autres services, avec des conséquences négatives pour les visites familiales, les échanges universitaires, culturels, éducatifs, scientifiques, et autres entre Cuba et les Etats-Unis. 

Section des intérêts de Cuba à Washington 

26 novembre 2013

Traduction Le Grand Soir

»» http://moncadalectores.blogspot.fr/2013/11/cierra-seccion-de-intereses...
URL de cet article 23440
   
Même Thème
L’Histoire m’acquittera
Fidel CASTRO, Jacques-François BONALDI
L’Histoire m’acquittera (en espagnol : La Historia me absolvera) est un manifeste d’auto-défense écrit par Fidel Castro en octobre 1953, à la veille de son procès (il est jugé pour avoir attaqué la caserne de Moncada le 26 juillet 1953, en réaction au coup d’état de Batista). Fidel Castro est diplômé en droit, il manie la plaidoirie, exercice qu’il connaît bien, avec aisance : il y explique ses actes et son implication dans le soulèvement contre Batista mais surtout, il y développe ses différentes thèses (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« les Afghans (...) auraient brûlé eux-mêmes leurs enfants pour exagérer le nombre de victimes civiles. »

Général Petraeus, commandant des forces US en Afghanistan lors d’une réunion avec de hauts responsables afghans,
propos rapportés par le Washington Post, 19 février 2011


"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.