RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Fatigués des médias de la pensée unique ?

Lancement du mensuel Ruptures : participez à l’événement – maintenant 

Le projet de lancement du mensuel Ruptures – un événement dans le monde de la presse – aborde sa dernière ligne droite. Le 29 mai, date symbolique, celui-ci devrait prendre la suite de Bastille-République-Nations (BRN), et vise 40 000 lecteurs.

Le projet n’est pas passé inaperçu. Dès l’annonce de celui-ci, les marques d’intérêt, voire d’enthousiasme, ont afflué. Mais pour l’heure, il reste un bémol, et de taille : la collecte des contributions, via le site de financement participatif, est loin d’avoir atteint la barre fixée à 38 000 euros.

Au 20 avril, plus de 15 000 euros ont été rassemblés. Ce n’est pas rien, loin de là ! Que tous ceux qui y ont contribué soient ici chaleureusement remerciés.

Cependant, il ne reste que jusqu’au 30 avril pour franchir la ligne d’arrivée, faute de quoi les versements retourneraient à leurs expéditeurs.

Le montant déjà collecté constitue un socle solide qui doit permettre d’être au rendez-vous à l’heure dite. Car c’est toujours dans la dernière ligne droite que les versements s’accélèrent.

Mais l’objectif ne sera atteint qu’avec des efforts importants et multiples. Et pour démultiplier ceux-ci, nous avons impérativement besoin de vous !

Si vous n’avez pas encore apporté votre contribution, c’est maintenant le moment où jamais. Car l’expérience le prouve : chaque versement – par une sorte d’effet boule de neige – en entraîne d’autres.

Si vous avez déjà versé, vous pouvez continuer à soutenir le projet en le faisant connaître :
en diffusant le lien sur www.ruptures-presse.fr. Le site du projet décrit et précise le contenu et l’ambition de celui-ci. Il propose en outre une actualité quotidienne commentée
en faisant circuler la vidéo exclusive http://ruptures-presse.fr/cgt-syndicalisme-europe-video/ réalisée par l’équipe de Ruptures/BRN sur le thème : la CGT et l’Europe
en faisant connaître le plus largement possible la page de financement participatif http://fr.ulule.com/ruptures-presse/ C’est cela qui sera décisif ! (*)

Si vous êtes déjà abonné à BRN, vous avez pu apprécier l’apport original de ce mensuel dans le paysage médiatique, avec sa ligne éditoriale « progressiste radicalement eurocritique », et une priorité : l’information.

Si ce n’est pas le cas, un versement en faveur du lancement du projet vous permettra de recevoir Ruptures (pendant une période qui dépend de la hauteur de votre contribution). C’est en quelque sorte un pré-abonnement.

En tout état de cause, ne manquez pas l’occasion d’être partie prenante de cette naissance. L’équipe du projet compte donc sur vous – maintenant !

Un grand merci d’avance !

Pierre Lévy

(*) Pour ceux qui ne souhaitent pas verser en ligne, l’envoi d’un chèque (à l’ordre et à l’adresse de l’AEBRN – 8 rue du Faubourg-Poissonnière – 75010 Paris) est également possible dans les mêmes conditions

URL de cet article 28463
  

Roberto Saviano. Gomorra. Dans l’empire de la camorra. Gallimard, 2007.
Bernard GENSANE
Il n’est pas inutile, dans le contexte de la crise du capitalisme qui affecte les peuples aujourd’hui, de revenir sur le livre de Roberto Saviano. Napolitain lui-même, Saviano, dont on sait qu’il fait désormais l’objet d’un contrat de mort, a trouvé dans son ouvrage la bonne distance pour parler de la mafia napolitaine. Il l’observe quasiment de l’intérieur pour décrire ses méfaits (je ne reviendrai pas ici sur la violence inouïe des moeurs mafieuses, des impensables tortures corporelles, véritable (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En 2001, on nous a dit que la guerre en Afghanistan était une opération féministe. Les soldats US libéraient les femmes afghanes des talibans. Peut-on réellement faire entrer le féminisme dans un pays à coups de bombes ?

Arundhati Roy

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
122 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.