Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

15 
Une perle rare dans l’enfumage journalistique

Laurent Joffrin ou le mépris de ses lecteurs.

«  Les diatribes de Jean-Luc Mélenchon contre "Le Nouvel Observateur" commencent à tourner au ridicule. ». Sous cette introduction pleurnicharde, Laurent Joffrin y va d’un plaidoyer où la mauvaise foi chafouine le dispute au pur mensonge.

http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120419.O...

Du papier du directeur du Nouvel-Obscurantiste, il ressort en quelque sorte (tenez-vous bien) que cet hebdo a toujours chouchouté Jean-Luc Mélenchon : il lui a accordé «  deux fois » sa une. Certes, dans la dernière, il était «  stylisé ». Exact ! En Chinois simiesque, mais ce «  n’est pas désobligeant. ». Il est vrai d’ailleurs que la désignation de «  «  Grand perturbateur » («  qui est plutôt flatteuse ») ne saurait faire penser à Grand Timonier ou Grand commandant-en-chef et Grand Pilote.

Joffrin : Le Nouvel-Obs a «  publié aux moins deux chroniques [...] favorables à Jean-Luc Mélenchon », Jean Daniel «  a fait son éloge » et Michel Onfray «  n’est en rien un ennemi de Mélenchon ». Tel quel ! Sûr que la plupart de nos lecteurs vont se précipiter sur le lien pour vérifier s’il a bien écrit ça.

Au reproche d’avoir lancé les boules puantes de la rencontre du candidat de Front de Gauche avec Gaino et Assad, Joffrin s’insurge : «  C’est faux ! » avant de se contredire : il les a trouvées sur Twitter et le Point et «  reprises ». Vous repartez sur le lien pour une nouvelle vérification ?

Bref, l’hebdo de Joffrin, quasi amoureux du Front de gauche, ne comprend pas ses «  vociférations » et la «  virulence » des «  diatribes » qui tournent «  au ridicule ».

Mais voici le plus beau dans le foutage de gueule des lecteurs du Nouvel-Obscurantiste : «  Mélenchon, après Marine Le Pen, me reproche une entrevue avec Le Pen, ancienne de plus de trente ans ».

Une entrevue ? Une ? Il y a quelques jours, Joffrin en confessait trois dont l’une était en vérité des vacances en commun (voir photos).

Des vacances ! 

Et Joffrin avait «  à peu près 25 ans » d’après la fille de Le Pen qui dévoile le secret longtemps si bien gardé.

25 ans ? Joffrin confirme vaguement : «  Il y a plus de 30 ans ». Combien ? 35 ? Retenons ce chiffre qui plaide pour une erreur de jeunesse. Joffrin a 60 ans. Il en avait alors 25 ans.

25 ans, c’est l’âge où le mathématicien Maurice Audin, militant du Parti Communiste Algérien, disparaissait après avoir été torturé, selon plusieurs témoins, dont Henri Alleg qui en parle dans son livre La Question. Il avait été arrêté par des militaires du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes (REP).

Wikipédia : «  Majoritairement constitué d’anciens SS et de fascistes hongrois, recrutés au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le 1er REP [...] comptait en ses rangs Jean-Marie Le Pen... ». Disons que c’est une coïncidence dont Joffrin ne savait rien.

25 ans ! A cet âge, Georges Séguy militait contre les nazis depuis dix ans et avait connu les camps de concentration.

A 25 ans, Raymond Aubrac était tombé aux mains de la Gestapo.

A 25 ans, le colonel Fabien mourait, 8 ans après avoir combattu les franquistes dans les «  Brigades internationales » et 3 ans après avoir abattu un officier nazi dans le métro.

Et à cet âge, Joffrin passait des vacances avec Jean-Marie Le Pen.

Des décennies de dissimulation pendant lesquelles Joffrin s’est retenu de prendre la plume contre le fondateur du FN, préférant agresser Jean-Luc Mélenchon, au nom de la vérité et de la déontologie journalistique. Et surtout pas pour barrer un candidat concurrent de François Hollande et de Marine Le Pen.

Car le Nouvel-Obscurantiste est un journal objectif de gôche. Pas un outil politique contondant.

URL de cet article 16450
   
Même Thème
« Marine Le Pen amène le pire » (*)
Maxime VIVAS, Frédéric VIVAS
(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet. Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui. Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs. Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Jamais je ne demanderais pardon au nom des Etats-Unis - quelles que soient les raisons."

Président George Bush (père)
après qu’un avion de ligne régulière Iranien ait été abattu par un missile états-unien


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.