Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le Mémorandum nuit gravement à la santé. Risque d’arrêt des hôpitaux publics grecs, faute de personnel.

La présidente de « l’Union des Médecins Hospitaliers de Grèce » (EINAP), Matina Pagoni, prévient qu’il est prévisible que les hôpitaux du pays ne puissent pas fonctionner cet été, car le renouvellement des contrats de 3000 médecins et infirmières se trouve en suspens.

S’exprimant sur la station de radio « 24/7 » , Matina Pagoni a souligné que même si le ministre de la santé s’était engagé à déposer l’amendement nécessaire à leur renouvellement, 3000 médecins et infirmières contractuels sont en attente du renouvellement de leurs contrats. Les premiers contrats ont déjà expiré et les derniers vont expirer pour la fin de l’année.

La présidente souligne que dans le cas où les contrats des médecins et infirmières n’étaient pas renouvelés, les hôpitaux ne pourraient pas fonctionner cet été car le personnel déjà en sous effectif devra prendre des vacances.

L’EINAP avait arrêté le travail le 22 juin et insisté dans un communiqué sur la nécessité d’éviter le licenciement des contractuels. Cela créerait encore un plus grand problème pour un système de santé déjà diminué. Il avait aussi dénoncé le fait qu’une partie d’entre eux n’avait pas été payé depuis neuf mois.

Communiqué de l’EINAP :

Le contrôle préventif des dépenses de la Cour des Comptes a siégé le12/12/2017 avec à l’ordre du jour : « les médecins contractuels ».

Après la publication de sa décision nous constatons que malgré les assurances du ministre de la Santé, cette décision est une condamnation de nos confrères contractuels qui soutiennent le Système National de Santé (ESU) en difficulté.
Ces confrères sont menacés de licenciement immédiat. Les administration des hôpitaux ont déjà commencé à les avertir que leurs contrats seront dénoncés. Ils risquent de plus de ne pas toucher leur salaire, beaucoup d’entre eux n’ont pas été payés depuis des mois.

Le gouvernement et le ministère de la Santé sont particulièrement responsables de cette situation car, ils se sont obstinés à ne rien faire, alors qu’ils connaissaient depuis six mois le contenu de cette décision.

Les médecins contractuels et le reste du personnel contractuel actuellement au service du Système de Santé National est indispensable et leur départ massif conduira le système à son effondrement.

http://kinisienergoipolites.blogspot.com/2018/06/blog-post_446.html

Des salaires de 400 euros non payés depuis 7 mois

La publication des conclusions des décisions de la Cour des Comptes sur le personnel contractuel des hôpitaux, la semaine passée, conduit au renvoi de nos collègues.

Après cela le gouvernement dépose et vote un amendement mémorable qui concerne le personnel contractuel autre que médical.

Le personnel des services de propreté et de restauration commencent leur septième mois sans salaire.

Ces travailleurs viennent chaque jour au travail et ne sont pas payés depuis le 1/1/2018.

Ils travaillent 4 et 6 heures, sont payés 400 euros sur une base de 24 heures, maintiennent propre l’hôpital et apportent les repas aux malades.

C’est le grand succès de la politique de communication du ministre de la santé et du gouvernement d’avoir pris une revendication juste : «  les entreprises hors des hôpitaux » pour en faire , via les réseaux de communication, un chiffon de papier en s’ appuyant sur « les colères ».

En fait il met en œuvre une politique toute autre que de chasser les entreprises...
Nous, nous disons : « les entreprises hors des hôpitaux » et nous le voulons.

La seule chose sûre est que l’amendement n’assure ni le paiement des salaires dus, ni le maintien au travail de ceux qui y travaillent aujourd’hui, ni de l’ensemble des travailleurs puisque nous ne savons pas combien de postes seront annoncés.

Nous demandons la transformation des contrats du personnel contractuel en CDI, l’augmentation des postes « fixes, définis et adaptés » pour couvrir les besoins de l’hôpital et l’occupation de ces postes par du personnel permanent.

Nous participons avec ces revendications à la grève de 24 h et à la mobilisation à laquelle a appelé la Fédération Panhellénique des Travailleurs des Hôpitaux Publics (POEDIN) mardi 3 juillet à 11 h 30 devant le ministère de la Santé. L’association des travailleurs affrétera un bus pour le déplacement à Athènes.

Aucun licenciement
transformation des contrats précaires en CDI
paiement des salaires dus maintenant
travail permanent et stable pour tous
augmentation des dépenses de santé et du budget des hôpitaux
augmentation des postes définis et occupation par du personnel permanent
la santé n’est pas une marchandise mais un bien public

Le C.A. De l’association des travailleurs de l’hôpital et du centre de Santé d’Arta

http://kinisienergoipolites.blogspot.com/2018/07/400-7.html

traduction Palili

»» http://kinisienergoipolites.blogspot.com/2018/06/blog-post_446.htmlhtt...
URL de cet article 33550
   
RÉSISTANCES AU TRAVAIL
Stephen BOUQUIN
Stephen Bouquin (coordination) Louis-Marie Barnier, José Calderón, Pascal Depoorter, Isabelle Farcy, Djordje Kuzmanovic, Emmanuelle Lada, Thomas Rothé, Mélanie Roussel, Bruno Scacciatelli, Paul Stewart Rares sont les romans, même de science-fiction, fondés sur l’invraisemblance. Il en est de même avec les enquêtes en sciences sociales. Il existe néanmoins des vraisemblances négligées. Les résistances au travail en font partie. Le management contemporain a beau exalter l’individualisme, il exige en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Malheur aux pays qui ont besoin de héros.

Bertolt Brecht


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.