RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

16 

Le RN face à la destruction sociale

Si l’on veut défendre la France et la Nation, sans fétichisation grossière, il faut commencer par défendre la République sociale et le peuple-classe résident en France contre la destruction oligarchique en cours.

Sur la destruction sociale et le mal-développement territorial lire 1. Une tiers-mondisation est en cours !

Le Rassemblement National –RN (ex FN) – ne défend pas la nation pour tous et toutes au sens républicain avec ses implications sociales et territoriales anti-capitalistes mais seulement et fondamentalement une minorité de grands possédants de France avec un bloc social plus large de type national-identitaire autour. En ce sens il est de droite avec de la franchouilardise en plus !

C’est qu’outre sa défense du 1% national, il a toujours son fond d’identitarisme franchouillard et raciste qui fait diversion sur les questions sociales et territoriales importantes. Questions écologiques aussi ! Son identitarisme franchouillard est sans aucune consistance de fond face aux processus destructeurs en cours. La franchouillardise consiste essentiellement à user de repères identitaires « français » interclassistes sans aucun enjeux pour l’immense majorité du peuple-classe de France, si ce n’est une soumission à la classe dominante. Point important à bien comprendre ! C’est une grosse diversion idéologique pour les moins instruits et les plus soumis aux idéologies dominantes.

Si l’on veut défendre la France et la Nation, sans fétichisation grossière de ses symboles, ni pro-impérialisme de ses multinationales, il faut commencer par défendre la République sociale et le peuple-classe résident en France contre la destruction oligarchique en cours.

- Au plan démocratique, il ne milite pas pour plus de libertés publiques et pour un Etat de droit digne de ce nom. La sous-pénalisation des puissants et la sur-pénalisation de ceux et celles d’en-bas en résistance à l’ordre dominant ne le choque pas bien au contraire et ce malgré un langage « anti-système » qui s’accommode bien du système capitaliste financiarisé, productiviste et travailliste. Et de sa police répressive !

- Au plan économique et social, il est contre les violences visibles (casse des vitrines) mais ne dit rien contre les très importantes violences économiques, politiques et (anti) sociales, ce qui lui permet de gloser sur un « plus de sécurité » des centres des grandes villes, de la bourgeoisie et de la petite-bourgeoisie notamment celle très utilisatrice d’emplois flexibles, précaires et mal payés ! On comprend que les policiers chargés de la sécurité votent souvent RN.

Les « Le Pen » sont encore et toujours du côté du MEDEF, du 1%, et au-delà de la petite bourgeoisie utilisatrice de travailleurs serviles, obligés de travailler plus pour gagner peu. Il défends cette soumission, cette servilité sans souci d’émancipation et d’égalité ! Le RN est pro-inégalité et pro-hiérarchie ! Il est plus Spencer que Darwin et ne défends aucun « effet reversi » (Patrick Tort) vers la civilisation ;

Le RN est pro-travailliste, tout comme Macron, et en ce sens il refuse une nouvelle RTT à 30 ou 35 heures hebdomadaire. Bien au contraire, il s’agit d’inverser Il ne défends pas un SMIC européen ni des minimas sociaux relevés pour tous et toutes. Il ne défends pas le « moins pour en-haut et plus pour en-bas » des Gilets jaunes. Que dit-il sur la réforme des retraites de Macron. Voit-il que cette réforme va baisser le niveau des retraites et pensions pour beaucoup ? Que cette réforme dénature le principe même des retraites ?

Le RN ne défends pas la République avec ses services publics implantés partout sur le territoire. Il est élitiste spencérien (donc anti-solidarité), nationaliste-xénophobe anti-migrants, raciste anti-arabes et anti-musulmans (à distinguer des intégristes), beaucoup plus en défense du patronat que des employés modestes et moyens. Il ne peut prétendre répondre au problème du déclassement social et de la suppression des services publics dans les territoires hors des centres des grandes villes, tant en campagne qu’en périphérie des grandes villes. Les effets d’injustice sont multiples.

Il revient donc aux syndicats de résister et de bloquer ces réformes mortifères et aux gauches de faire des propositions alternatives pour le débat démocratique ; des propositions réellement alternatives et pas un accompagnement vaguement social de la destruction en cours.

Christian DELARUE
Syndicaliste CGT militant à la Convergence des Services publics et au MRAP

url : http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-RN-face-a-la-destruction-sociale

1) Vers une société plus juste : Moins pour ceux d’en-haut, plus pour ceux et celles d’en-bas .

http://amitie-entre-les-peuples.org/Vers-une-societe-plus-juste-Moins-pour-ceux-d-en-haut-plus-pour-ceux-et-celles

»» http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-RN-face-a-la-destruction-sociale
URL de cet article 35216
   

Même Thème
« Marine Le Pen amène le pire » (*)
Maxime VIVAS, Frédéric VIVAS
(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet. Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui. Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs. Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Malheur aux pays qui ont besoin de héros.

Bertolt Brecht

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.