RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Venezuela - Colombie

Le Venezuela assure être en mesure de démontrer avec des preuves l’incursion militaire colombienne sur son territoire

La Havane, 19.05.08 (acn) Le ministre de la Communication du Venezuela, Andrés Izarra, a annoncé à Caracas que son pays est en possession d’éléments qui prouvent la violation de la frontière commise samedi dernier par les forces armées colombiennes.

« Nous sommes en possession de matériel graphique, photos et autres, qui seront présentés à l’opinion publique en temps voulu et qui prouvent l’incursion militaire sur notre territoire », a déclaré le ministre vénézuélien.

Il répondait ainsi au ministre colombien de la Défense, Juan Manuel Santos, qui avait affirmé depuis Bogota que les forces armées colombiennes n’avaient jamais pénétré en territoire vénézuélien.

Samedi dernier, le ministère des Affaires étrangères du Venezuela avait adressé à la Colombie une protestation officielle dans laquelle Caracas dénonçait la violation de la frontière commune par une force militaire colombienne de 60 hommes.

La note vénézuélienne précisait que les militaires colombiens avaient pénétré dans l’Etat vénézuélien d’Apure, dans le sud-ouest du Venezuela, ce samedi 16 mai, et qualifiait cette incursion de « provocation » commise « au moment où notre Gouvernement a dénoncé la politique belliciste du Gouvernement colombien qui cherche délibérément à déstabiliser la région ».

Le ministre vénézuélien de la Communication a par ailleurs disqualifié les déclarations du secrétaire général d’Interpol, Ronald Noble, au sujet des ordinateurs que les autorités colombiennes disent avoir saisi le 1er mars en territoire équatorien, au cours d’une autre incursion illégale de leurs troupes.

A propos de l’affaire dite « des ordinateurs des FARC » qui, selon le gouvernement colombien, prouveraient que le Venezuela finance cette organisation colombienne de guérilla, le ministre vénézuélien a indiqué que le rapport établi par les experts d’Interpol contredit les déclarations de son secrétaire général, qui allaient dans le sens de la thèse officielle colombienne.

Le rapport des experts d’Interpol qui ont analysé les ordinateurs signale en effet, dans sa conclusion 2b, que « L’accès aux données contenues dans les huit pièces à conviction (…) n’a pas été effectué conformément aux principes reconnus au niveau international en matière de traitement des éléments de preuve électroniques par les services chargés de l’application de la loi ».

ACN

URL de cet article 6674
  

Même Thème
Colombie, derrière le rideau de fumée. Histoire du terrorisme d’Etat
Hernando CALVO OSPINA
L’affaire Ingrid Betancourt et la question des otages ont mis la Colombie sous les feux de l’actualité… Mais, derrière le rideau de fumée médiatique, que se passe-t-il vraiment dans ce pays ? La violence politique, conséquence de l’intransigeance de l’Etat et des énormes inégalités sociales, est au coeur de cet ouvrage, Au fil de l’histoire, l’oligarchie nationale vorace, les Etats-Unis et certaines puissances européennes, avides de soumettre un peuple pour s’emparer de ses immenses richesses (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il n’y a pas de moyen plus violent de coercition des employeurs et des gouvernements contre les salariés que le chômage. Aucune répression physique, aucune troupe qui matraque, qui lance des grenades lacrymogènes ou ce que vous voulez. Rien n’est aussi puissant comme moyen contre la volonté tout simplement d’affirmer une dignité, d’affirmer la possibilité d’être considéré comme un être humain. C’est ça la réalité des choses.

Henri Krazucki
ancien secrétaire général de la CGT
Extrait sonore du documentaire de Gilles Balbastre "Le chômage a une histoire",

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.