Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

... chercher à Berlin la bénédiction de dame Merkel.

Le voyage à Berlin...réminiscences !

Pour faire soutenir son « programme » par les Allemands, le candidat de la droite (extrême) vient de se précipiter chez la chancelière.

Mais qu’est-ce au juste que ce programme de la « droite de gouvernement » qu’on nous annonce fièrement comme devant nous être imposé l’an prochain ? C’est la soumission à l’ordre financier et industriel régnant, à ses valets et « kollaborateurs », eurocrates bruxellois et allemands ; c’est la complicité avec les industriels coupables de l’empoisonnement de la terre et de la destruction de l’environnement et de la biodiversité, tous bien sûr « modernistes » et amis du « progrès ».

Et qu’est-ce que cette « politique » sinon l’abandon réel des intérêts du peuple français, à la fois par son intégration forcée dans une mondialisation perverse et terroriste et par son rétrécissement idéologique dans le fameux slogan du père Pétain (qui a fait jadis les délices de cette même droite), Travail Famille, Patrie. Slogan pour les gogos qui croient que la droite va leur « restaurer » tout ça, alors que ce n’est qu’un habillage de fête foraine.

Pour avoir les coudées franches et imposer aux populations des mesures dont elles ne veulent pas, on va donc chercher à Berlin la bénédiction de la dame Merkel et l’aide et l’assistance du bon monsieur Schäuble, gardien du Temple et de la doctrine, et on ouvrira la route – comme on l’a fait subir à la Grèce – à la Feldgendarmerie teutonne, dont le rôle est aujourd’hui de protéger tous les vieux renards de la finance, leurs prestiges et leurs sous, contre la fureur populaire.

Et puis on rameutera une certaine classe d’« intellectuels » et de « médiacrates » à la fois insolents et serviles, anarchistes par le langage, esclaves par le cœur et les tripes afin de confisquer une fois de plus, au profit d’un système d’intérêts particuliers – celui des professions mercantiles et de la dictature des banques qu’on fait passer pour l’ordre naturel des choses – l’espérance de millions d’hommes.

« Plutôt l’Allemagne que Blum ! », soufflaient déjà les agents de Goebbels aux oreilles des bourgeois français pour les convaincre de collaborer. Aujourd’hui on dira : « Plutôt Berlin et le corset de fer bruxellois que les réformes sociales qui nous coûteraient de l’argent ! ».

MONTAUBA

URL de cet article 31463
   
L’Avatar du journaliste - Michel Diard
Michel Diard
Que restera-t-il du quinquennat de Nicolas Sarkozy, le président omniprésent dans tous les médias ? Cet ouvrage dresse un inventaire sans concession des faits et méfaits de celui qui se présentait comme l’ami de tous les patrons de presse et a fini par nommer les présidents des chaînes de l’audiovisuel public. Le "sarkozysme" a largement reposé sur un système de communication proche de la propagande, digne des régimes les plus autocratiques, à la limite de l’autoritarisme. Le système Sarkozy, même s’il (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Ce que nous faisons au Vietnam, c’est utiliser des Noirs pour tuer des Jaunes afin que les Blancs puissent garder la terre qu’ils ont volé aux (peaux) Rouges".

Dick Gregory (1932-2017)


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.