Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

... chercher à Berlin la bénédiction de dame Merkel.

Le voyage à Berlin...réminiscences !

Pour faire soutenir son « programme » par les Allemands, le candidat de la droite (extrême) vient de se précipiter chez la chancelière.

Mais qu’est-ce au juste que ce programme de la « droite de gouvernement » qu’on nous annonce fièrement comme devant nous être imposé l’an prochain ? C’est la soumission à l’ordre financier et industriel régnant, à ses valets et « kollaborateurs », eurocrates bruxellois et allemands ; c’est la complicité avec les industriels coupables de l’empoisonnement de la terre et de la destruction de l’environnement et de la biodiversité, tous bien sûr « modernistes » et amis du « progrès ».

Et qu’est-ce que cette « politique » sinon l’abandon réel des intérêts du peuple français, à la fois par son intégration forcée dans une mondialisation perverse et terroriste et par son rétrécissement idéologique dans le fameux slogan du père Pétain (qui a fait jadis les délices de cette même droite), Travail Famille, Patrie. Slogan pour les gogos qui croient que la droite va leur « restaurer » tout ça, alors que ce n’est qu’un habillage de fête foraine.

Pour avoir les coudées franches et imposer aux populations des mesures dont elles ne veulent pas, on va donc chercher à Berlin la bénédiction de la dame Merkel et l’aide et l’assistance du bon monsieur Schäuble, gardien du Temple et de la doctrine, et on ouvrira la route – comme on l’a fait subir à la Grèce – à la Feldgendarmerie teutonne, dont le rôle est aujourd’hui de protéger tous les vieux renards de la finance, leurs prestiges et leurs sous, contre la fureur populaire.

Et puis on rameutera une certaine classe d’« intellectuels » et de « médiacrates » à la fois insolents et serviles, anarchistes par le langage, esclaves par le cœur et les tripes afin de confisquer une fois de plus, au profit d’un système d’intérêts particuliers – celui des professions mercantiles et de la dictature des banques qu’on fait passer pour l’ordre naturel des choses – l’espérance de millions d’hommes.

« Plutôt l’Allemagne que Blum ! », soufflaient déjà les agents de Goebbels aux oreilles des bourgeois français pour les convaincre de collaborer. Aujourd’hui on dira : « Plutôt Berlin et le corset de fer bruxellois que les réformes sociales qui nous coûteraient de l’argent ! ».

MONTAUBA

URL de cet article 31463
   
Un autre regard sur le 11 septembre
David Ray GRIFFIN
« En s’appuyant sur des milliers de sources, cette critique détaillée, loin de partir d’idées préconçues ou d’exprimer une opinion réactionnaire, soulève assez de questions précises et dérangeantes pour étayer une demande de nouvelle enquête plus convaincante que jamais. » - Publishers Weekly Présentation de l’auteur David Ray Griffin est professeur émérite de philosophie des religions et de théologie à la Claremont School of Theology et à la Claremont Graduate University. Il est également, co-directeur du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Al Qaeda est aux médias ce que Stéphanie de Monaco est à "Questions Pour Un Champion".

Viktor Dedaj


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
67 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
115 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.