RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Les électeurs turcs donnent une gifle à Erdogan

Erdogan a perdu l’élection du parlement en Turquie. Environ 95% des votes ont maintenant été comptabilisés, et voilà les résultats (en pourcentage et nombre de sièges) :

AKP 41,5% (261)
CHP 25,3% (130)
MHP 16,7% (84)
HDP 12,0% (75)

L’AKP d’Erdogan a perdu près de 9% de voix depuis la précédente élection. L’HDP kurde a franchi le seuil de 10% et, du coup, l’AKP perd la majorité absolue. L’AKP devra constituer une coalition avec le MHP, le parti nationaliste radical, pour former un nouveau gouvernement.

C’est la fin du boom économique alimenté par le crédit que l’AKP pilote depuis 2000 qui a provoqué la diminution du soutien populaire à l’AKP. Il y a eu aussi beaucoup de luttes intestines au sein de l’AKP et la politique d’Erdogan consistant à alimenter la guerre en Syrie est très impopulaire.

Quel que soit le gouvernement de coalition que l’AKP réussisse à former, il sera certainement moins agressif que l’actuel. Il est probable que l’actuel Premier ministre Davutoglu, le promoteur très agressif d’un nouvel empire ottoman, ne restera pas en place.

La stature de politicien d’Erdogan en a pris un coup et l’AKP est affaibli. Cela conduira à encore plus de luttes intestines au sein de l’AKP et peut-être même à une scission du parti en plusieurs sections. Tout cela laissera probablement moins de latitude à la Turquie pour se lancer dans de grandes aventures géopolitiques.

Traduction : Dominique Muselet

»» http://www.moonofalabama.org/2015/06/turkish-voters-slap-erdogan-.html
URL de cet article 28759
  

Venezuela – Chronique d’une déstabilisation
Maurice LEMOINE
A la mort de Chávez, et afin de neutraliser définitivement la « révolution bolivarienne », les secteurs radicaux de l’opposition ont entrepris d’empêcher à n’importe quel prix son successeur Maduro, bien qu’élu démocratiquement, de consolider son pouvoir. Se référant de façon subliminale aux « révolutions de couleur », jouissant d’un fort appui international, ils ont lancé de violentes offensives de guérilla urbaine en 2014 et 2017 (45 et 125 morts), dont une partie importante des victimes, contrairement à ce (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je n’en dors pas la nuit de voir comment, au cours des 11 dernières années, nous, journalistes, activistes, intellectuels, n’avons pas été capables d’arrêter ce monde à l’envers dans lequel de courageux dénonciateurs et éditeurs vont en prison tandis que des criminels de guerre et des tortionnaires dorment paisiblement dans leur lit."

Stefania Maurizi
28 octobre 2021, au cours du procès d’appel en extradition de Julian Assange

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.