RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Les fraudes à l’admission sont gênantes et abominables.

Imaginez que votre adolescent n’obtienne qu’un score de 300 points sur 750 à l’Examen National d’entrée à l’université, ou Gaokao.

On vous informe alors que votre enfant peut être admis dans une université prestigieuse si vous versez 1 million de yuans (156 490 dollars). Allez-vous y croire ?

De telles escroqueries à l’admission sont signalées presque chaque année. Pourtant, de nombreux parents se font encore avoir.

Le Beijing News a rapporté qu’une société prétendant avoir des liens avec diverses universités pouvait faciliter les admissions. Mais après avoir reçu plus de 15 millions de yuans de la part de dizaines de parents, l’entreprise a déclaré qu’en raison d’une gestion très stricte cette année, elle ne pourrait pas tenir sa promesse. Et devinez quoi ? Ils n’ont pas encore remboursé le paiement aux parents.

La fraude à l’admission est ennuyeuse et abominable. Mais les parents trompés ne méritent pas de sympathie.

Il est compréhensible que chaque parent espère que ses enfants aient un avenir brillant, mais seulement par des moyens légitimes. Ces parents pourraient, dans une certaine mesure, être considérés comme des " complices " d’une tentative d’aider leurs enfants à être admis dans une université ayant une bonne réputation.

Il s’agit également d’une fraude qui porte atteinte à l’équité de l’éducation. Les repas gratuits n’existent pas.

S’ils veulent que leurs enfants soient admis dans une université prestigieuse, ils doivent les encourager à travailler dur, et non à prendre des raccourcis.

Traduit par Deepl et Geb.

Note de Geb : Cette anecdote tirée de Global Times, organe de presse très proche du PCC, peut aider à la compréhension de plusieurs concepts qui semblent être absents des réflexions des interautes français lors qu’on parle la Chine communiste.

Et expliquer à ceux qui reprochent à certains ici de " rêver " de Chine communiste alors qu’ils ne rêvent que d’une France où ces situations se règleraient de la même façon que là-bas : la mise au pas des tricheurs et des traîtres.

Tout d’abord on s’aperçoit que plusieurs centaines de familles ont les moyens de payer, (160 000 dollars-15 millions de yuans en tout), simplement pour favoriser leur rejeton dans un parcours universitaire. Ce qui dénote que " malgré ", (Ou grâce à – c’est selon), " le communisme ", et vu qu’il n’y a pas d’héritage, il y a quand même du pognon pour ceux qui bossent pour ça.

Et quand il y a du pognon s’il n’y pas contrôle et éducation politique en amont, il ne reste comme frein que la coercition après le crime ou sa tentative.

Ensuite les " parents " se sont fait baiser par des escrocs et se retrouvent plumés comme des pigeons du jour, ce qui démontre que la connerie et la félonie n’ont pas de frontières. Et ils se sont fait baiser parce que les escrocs se sont trouvés coincés par les autorités quand ils ont voulu réaliser leur mic-mac.

Puis le Global Times a publiée l’histoire et tout le pays rigole sur le compte des nantis qui se sont crus au dessus de la masse populaire chinoise qui se lève le matin pour envoyer ses enfants à l’université. Et condamne les parents félons.

Essayez de transposer cette histoire glauque en France ou aux EU, ou en Occident, ou tout le monde trouve normal le " coup de pouce " pour les études ou le boulot, y compris avec du pognon à la clef...

Et vous comprendrez pourquoi il ne suffit pas du communisme pour changer un mode d’économie politique mais qu’il faut en sus une éducation sur son éthique et son application.

Il ne reste plus aux "malheureux" parents que de contacter la NED pour demander à faire partie des minorités opprimées. reconnues.

29 octobre 2021

»» https://www.globaltimes.cn/page/202110/1237635.shtml
URL de cet article 37493
  

Même Thème
La République contre son École
Muriel FITOUSSI, Eddy KHALDI
Certains, après la sortie de « Main basse sur l’école publique », (1) n’ont pas voulu croire, au moins dans un premier temps, dans la radicalité des postulats et parti-pris idéologiques qui avaient présidé, comme nous le dénoncions alors, aux mesures initiées par Xavier Darcos. Puis la « fusée des réformes » a décollé, et les yeux de nombreux citoyens, au-delà même de la communauté éducative, ont été décillés. Les atteintes graves au service public d’éducation se sont succédées à un rythme infernal, de la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est difficile d’intéresser ceux qui ont tout à ceux qui n’ont rien.

Helen Keller

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.