RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Mickey au pays de la Liberté d’expression.

La société Dysney interdit à sa filiale Miramax de distribuer "Fahrenheit 911", le nouveau film de Michael Moore qui dénonce l’administration Bush.

Miramax ne distribuera pas "Fahrenheit 911" aux Etats-Unis. Elle est pourtant le principal investisseur du film. Mais Disney, qui a acquis la société Miramax en 1994 et qui dispose d’un droit de regard sur la distribution de certaines des oeuvres cinématographiques qu’elle produit, le lui a interdit.

Michael Moore, qui a obtenu l’oscar du meilleur documentaire en 2002 pour "Bowling for Columbine", enquête dans "Fahrenheit 911" sur les relations entre le clan Bush et de puissantes familles saoudiennes, notamment celle d’Oussama Ben Laden. Le film dénonce le rôle joué par l’administration Bush dans l’évaluation de la famille Ben Laden avant et après les attentats du 11 septembre.

Les responsables de Miramax envisagent de "recourir à un arbitrage" dans cette affaire et leur porte parole, Matthew Hiltzik, déclare : "nous sommes en discussions avec Disney. Nous envisageons toutes les options possibles et espérons que tout puisse se résoudre amicalement".

Le véto de Disney n’empêchera pas sa présentation au festival de Cannes ce mois ci, ni sa distribution hors des Etats-Unis, où les droits ont déjà été vendus.

Après le succès de "Bowling for Columbine", Moore avait annoncé qu’il se consacrerait à réaliser un film qui contribuerait à empêcher la victoire de George W. Bush à l’élection présidentielle de novembre prochain.

Ari Emanuel, l’agent de Moore, ha déclaré qu’un des pricipaux dirigeants de Disney, Michael Eisner, lui avait demandé l’année dernière de résilier son contrat avec Miramax. Selon Emanuel, Eisner avait peur de perdre les bénéfices fiscaux dont jouissent le parc d’attractions Disneyland, ses hôtels, ainsi que d’autres activités en Floride, état dont le gouverneur n’est autre que Jeb Bush, frère cadet du président des Etats-Unis.

URL de cet article 1555
  

Leur Grande Trouille - journal intime de mes "pulsions protectionnistes"
François RUFFIN
GoodYear, Continental, Whirlpool, Parisot-Sièges... Depuis dix ans, à travers la Picardie d’abord, la France ensuite, j’ai visité des usines de robinets, de pistons, de cacao, de lave-linge, de canapés, de chips ; de yaourts, avec toujours, au bout, la défaite. Ca m’a lassé de pleurnicher. Mieux valait préparer la contre-offensive. C’est quoi, leur grande trouille, en face ? Leur peur bleue ? Il suffit de parcourir le site du MEDEF. Ou de lire leurs journaux, Le Monde, La Tibune, Les Echos : (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En Occident, la guerre deviendra la norme, la guerre constante. Les gens grandiront, atteindront la maturité, deviendront adultes, avec l’idée qu’il y a toujours une guerre. Alors la guerre ne sera plus une chose exceptionnelle, inhabituelle ou horrible. La guerre deviendra la nouvelle normalité.

Julian Assange

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.