RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Netanyahou a surpassé Colin Powell dans le mensonge et la manipulation

Donald Trump ne se contentera pas d’annoncer le 12 mai prochain le retrait des Etats-Unis de l’accord international sur le nucléaire iranien. Il a également donné son feu vert à une intervention militaire contre Téhéran. Décision que son nouveau secrétaire d’Etat s’en est allé confirmer les 28 et 29 avril au roi d’Arabie Saoudite et au Premier ministre d’Israël dont les pays sont acquis à l’opération et avec lesquels il s’est entendu sur leurs contributions respectives à celle-ci.

Pour la monarchie wahhabite, il s’agira du financement de l’agression en préméditation. Tandis que pour l’Etat sioniste, cela consiste outre la participation de son armée en combinaison avec celle des Etats-Unis à monter une opération d’enfumage de l’opinion internationale visant à lui faire croire que l’Iran s’est exposé à une intervention militaire en raison que ses dirigeants n’ont pas respecté les engagements qu’ils ont pris en signant l’accord sur le nucléaire. C’est ce à quoi s’est évertué lundi l’incorrigible menteur qu’est Benyamin Netanyahou le Premier ministre israélien.

Il s’est en effet entouré d’une spectaculaire mise en scène pour débiter au monde que son pays possède les preuves « concluantes » que l’Iran entretient un programme nucléaire secret. Comme six ans plus tôt devant l’Assemblée générale de l’ONU, il n’a en fait rien produit qui aurait confirmé ses allégations contre Téhéran. Des schémas, des graphiques et des mensonges éhontés, voilà tout ce sur quoi il s’est appuyé pour marteler que l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 serait de facto « invalide ».

Bien que la prestation de Netanyahu n’a été qu’une grossière tentative d’enfumage et de manipulation des opinions, elle va pourtant donner au président des États-Unis le prétexte par lequel il justifiera le feu vert qu’il a donné pour l’agression militaire de l’Iran. Pour aussi inconsistantes et à véracité non établie qu’elles ont été, les allégations de Benjamin Netanyahu seront présentées par Donald Trump comme apportant confirmation que l’Iran n’avait pas respecté « l’horrible » accord signé avec les cinq + 1 et lui font obligation d’entreprendre des représailles à son encontre.

Jusque-là, Donald Trump a bridé son agressivité pathologique à l’encontre de l’Iran en raison que l’AIEA et les autres Etats signataires de l’accord de 2015 ont certifié sans ambiguïté aucune que Téhéran respecte scrupuleusement ses engagements. Ce dont a même convenu l’administration américaine précédente. Pour se lâcher et s’en prendre militairement à ce pays, il a à l’évidence convenu avec Netanyahou qu’Israël annonce au monde détenir les « preuves » qui infirment les assurances données par l’AIEA. Le scénario est un exact remake de celui qui a précédé l’agression et l’invasion de l’Irak.

Avec la loi votée avant-hier par la Knesset israélienne autorisant le Premier ministre à déclarer une guerre sans en référer à l’ensemble de son gouvernement, il devient clair qu’en Israël et avec l’accord des Etats-Unis le compte à rebours d’une guerre contre l’Iran a été déclenché. Celle-ci a même déjà commencé avec les frappes israéliennes qui ont eu lieu en Syrie et l’offensive qu’ont déclenché dans ce même pays les forces arabo-kurdes subordonnées à la coalition menée par les Etats-Unis contre l’armée syrienne et ses alliés dans la région de Deir Ez-Zor. Ces deux opérations ont eu pour but de provoquer une réaction iranienne qui aurait donné à Washington et à Tel-Aviv le prétexte du « casus belli » qu’ils s’emploient par ailleurs à monter de toutes pièces en prêtant à Téhéran d’entretenir un programme nucléaire militaire secret.

Kharroubi Habib

»» http://www.lequotidien-oran.com/
URL de cet article 33317
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Pierre Lemaitre. Cadres noirs.
Bernard GENSANE
Contrairement à Zola qui s’imposait des efforts cognitifs démentiels dans la préparation de ses romans, Pierre Lemaitre n’est pas un adepte compulsif de la consultation d’internet. Si ses oeuvres nous donnent un rendu de la société aussi saisissant c’est que, chez lui, le vraisemblable est plus puissant que le vrai. Comme aurait dit Flaubert, il ne s’écrit pas, pas plus qu’il n’écrit la société. Mais si on ne voit pas, à proprement parler, la société, on la sent partout. A l’heure ou de nombreux sondages (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Ce que nous faisons au Vietnam, c’est utiliser des Noirs pour tuer des Jaunes afin que les Blancs puissent garder la terre qu’ils ont volé aux (peaux) Rouges".

Dick Gregory (1932-2017)

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.